Agenda

- Dimanche 19 mars, où que vous soyez et à Paris 4e : Prière et recueillement pour la Paix, garder le silence pendant trente minutes

- Lundi 5 septembre 2016, IMA : début d'un Cycle de 4 conférences de Ghaleb Bencheikh : Mots d'Islam, pour décrypter 4 « mots d’Islam » devenus «valises » voire anxiogènes : Islam, Djihad, Charia, Fatwa. Organisé par la SAIMA ( Société des Amis de l'IMA )- Entrée libre- Réservation.

- à partir du lundi 26 septembre 2016, Paris, ENS 45 rue d'Ulm : Islams de France - Islam public et publics d'Islam. Pièce d'identité demandée.

Foire aux questions

- Pour adhérer : Bulletin d'adhésion ICI (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Voir tout les articles sur ce sujet.

Religions et conflits

Editorial de Ghaleb Bencheikh,  
Président de Religions pour la Paix-France ( CMRP )



Voir aussi : Déclaration de résistance et d'insoumission face à la barbarie.
le 10 janvier 2015

Encore une fois, l’ignominie et le terrorisme abject ont frappé au cœur de Paris et nous ne pouvons pas nous contenter de les condamner et de les dénoncer. D’ailleurs, qui dit dénoncer implique qu’il faut annoncer : clamer haut et fort qu’aucune raison légitime soit-elle ne saurait justifier le massacre des innocents et aucune cause si noble soit-elle ne prépose la terreur aveugle. Et, il se trouve que des individus fanatisés affiliés à des groupes islamistes extrémistes ont décidé de déclencher une conflagration généralisée s’étalant sur un arc allant depuis le nord Nigéria jusqu’à l’Île de Jolo. Et l’élément islamique y est impliqué. Cette guerre est menée au nom d’une certaine idée de l’Islam. L’incendie ne semble pas fixé, bien au contraire, ses flammes voudraient nous atteindre en Europe et nous brûler chez nous en France.

Transmis le Jan 11, 2015 - 12:58 AM Suite du texte (5413 octets de plus) Envoyez cette article à un ami Format imprimable
WCRP - International 
Le vendredi 10 février 2012, au Collège des Bernardins, s'est tenu un Colloque organisé par le département « Société, Liberté, Paix » du pôle de recherche :

Les Printemps arabes et le religieux.

"Les révolutions arabes ont surpris l’opinion internationale et les médias. Elles ont bousculé, par les faits, certains clichés occidentaux qui associaient monde musulman et absence de modernité, terre d’islam et déficit démocratique. Quels sens leur donner aujourd’hui dans le cadre d’une analyse des transformations du fait religieux dans les pays du sud de la Méditerranée ?"
 
Vous trouverez ICI les enregistrements de toutes les étapes de ce Colloque.


En complément, envoyés par le Collège des Bernardins, voici :

- le résumé du colloque du 10 février dernier : « Les Printemps arabes et le religieux »

- le compte-rendu de la séance du 14 mai dernier : « La théologie à l’épreuve du pluralisme religieux »

- un article de Roland Dubertrand : « Vérité et dialogue chez Paul Ricoeur : le philosophe et le dialogue des religions » publié dans la revue Chemin de dialogue n° 29 – juin 2007.
 





Transmis le Août 02, 2012 - 07:52 PM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Education à la Paixde Ghaleb Bencheikh

"Dans le cadre de la CMRP, avec humilité et constance, éduquer l'âme humaine..."


Un grand nombre d’hommes et de femmes de bonne volonté, épris de justice et de paix, sont impliqués dans la mouvance du dialogue interreligieux et celui des cultures. Animés des meilleures intentions, ils ont la ferme conviction qu’il faut tout faire pour tordre le cou à la thèse huntinctonienne. Ils sont convaincus qu’ils ne peuvent se résoudre à la théorie du choc des civilisations.

Transmis le Fév 02, 2008 - 11:55 PM Suite du texte (2603 octets de plus) Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Vivre ensemblede Patrice OBERT
Président de La Fontaine aux Religions.


Rencontre de Rovereto – Mai 2008
Nos valeurs et notre identité européennes


Comment articuler la réflexion sur nos valeurs communes (sous-entendu les valeurs européennes qui sont les nôtres), l’identité européenne qui nous est commune et le dialogue inter-religieux qui nous réunit à Rovereto ? Cette question présuppose des valeurs et une identité communes, c'est-à-dire partagées par tous ceux et celles qui se reconnaissent européens et qui les différencient d’autres valeurs et d’autres identités. Dit autrement, cette question interroge notre civilisation dans ce qu’elle a de particulier.

Transmis le Jan 06, 2008 - 11:35 PM Suite du texte (19223 octets de plus) Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Dialogue interreligieux

Vous êtes cordialement invité(e) – aux rencontres INTERSCRIPTURAIRES 2007-2008 organisées par :

L’Association « ARTISANS DE PAIX ».

La troisième réunion aura lieu le :

MARDI 24 AVRIL 2007 de 17 à 20 heures

Au CENTRE SEVRES , 35bis, rue de Sèvres – 75006 PARIS (salle 7)
(Métro : Sèvres-Babylone)

Sur le thème :

« LES RECITS EVANGELIQUES DE LA TRANSFIGURATION »

Un découpage de textes et une méthode de travail vous seront proposés

Par :

François MARTY s.j.
Professeur émérite de Philosophie au Centre Sèvres de Paris

En interlocution avec

Dan ARBIB,
Normalien supérieur, Agrégé de philosophie

Mahmoud AZAB
Professeur d’Islamologie et de Langues Sémitiques
À l’INALCO à Paris et à l’Université Al Azhar au Caire


ENTREE LIBRE



Transmis le Avr 24, 2007 - 07:29 PM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Religions-LaïcitéCompte-rendu du Débat en présence de Régis Debray et Claude Geffré, le samedi 14 octobre 2006,
à propos de leur dernier ouvrage commun

Avec ou sans Dieu ?


REVUE DE PRESSE


Le philosophe, le théologien et la religion

Régis Debray, l'agnostique, et Claude Geffré, le dominicain, ont échangé sur l'actualité du fait religieux. Une discussion de haute volée.
Si les messes et les prières ne remplissent plus les églises ou les mosquées, les débats sur les religions remplissent toujours les salles de conférences. Hier, celle de l'Abbaye de St-Jacut-de-la-Mer était archi-comble. Un public de catholiques, en majorité des retraités, venu conforter sa croyance et se ressourcer à la pensée de deux grands intellectuels. A ma gauche, un philosophe et écrivain, un agnostique qui revendique son héritage culturel chrétien, Régis Debray, 66 ans. A ma droite, un dominicain et professeur de théologie, un croyant, spécialiste du dialogue entre les religions, Claude Geffré, 80 ans. A la tribune, les deux co-auteurs du livre d'entretiens "Avec ou sans Dieu?" (éditions Bayard), se partagent la vedette. L'échange est brillant, les concepts pointus, les mots précis, mais le tout reste accessible. Un bonheur pour l'esprit.

"Pourquoi vous, l'agnostique, vous passionnez-vous autant pour les religions et le fait religieux ?" demande Claude Geffré. "J'ai été élevé dans une culture catholique, mais j'ai perdu la foi à l'adolescence, répond Régis Debray. J'ai reçu une éducation supérieure rationaliste. J'ai connu le socialisme réel dans les pays communistes, poursuit l'ancien compagnon de route de Che Guevara dans les années soicante, devenu conseiller de François Mitterrand. Et je me suis toujours demandé pourquoi les religions durent alors que les systèmes économiques changent et s'effondrent. J'en déduis qu'il n'y a pas de société sans transcendance. Ce n'est pas parce qu'on est athée qu'on n'a pas de valeurs sacrées. Et on peut faire vivre une sacralité non religieuse. Un homme qui agit est un homme qui a la foi. Foi en Dieu, mais aussi en la République, en l'avenir." La discussion est lancée sur des bases très élevées, comme l'on dit au départ d'un record du monde 1500 mètres.

"La quête du divin et du sacré est propre à l'homme, affirme Claude Geffré. Mais il est impossible de rêver d'une religion universelle. Car les religions en tant que systèmes s'excluent les unes aux autres. Mais il existe des expériences communes qu'il faut partager pour entamer et poursuivre le dialogue."
Une question fuse. Que pense le théologien du récent discours de Benoît XVI sur la violence de l'Islam ? "Il existe un génie de l'Occident, au point de rencontre des traditions bibliques et de la raison critique, dont nous devons être fier, répond Claude Geffré.
Mais attention à ne pas introduire de hiérarchie entre les religions. Le christianisme est porteur d'un message universel qui doit pouvoir s'ouvrir, même si c'est difficile. On ne peut pas légitimer la violence au nom de Dieu, parce que Dieu est amour."


Pour sa part, Régis Debray met en garde. "Oui, il faut dire non à l'intégrisme. Résister à ses excès, ce n'est pas mépriser l'Islam. Mais ne tombons pas dans le piège de l'ethnocentrisme occidental. Les Lumières sont aussi aveuglantes. Si pour les autres cultures, le christianimse doit se confondre avec la défense des intérêts politiques et militaires de l'Occident, nous faisons fausse route."

Philippe Gaillard, Ouest France, 15 octobre 2006

" La question de Dieu court toujours… "
C'est cette constatation à l'actualité récurrente, énoncée par Claude Geffré, théologien, qui a fait se déplacer un public dense et averti samedi 14 octobre à l'Abbaye. L'assistance a suivi passionnément le jeu de questions-réponses bien rodé entre Claude Geffré et Régis Debray, philosophe, auquel elle était invitée à participer. Elle ne s'en est pas privée.

Le père dominicain et le philosophe ont poursuivi publiquement le dialogue qui font la chair de leur tout récent ouvrage "Avec ou sans Dieu ?", paru aux éditions Bayard. Le livre rédigé à deux têtes et quatre mains laisse la question en suspens, mais incite chacun à chercher une éventuelle réponse qui satisfasse au mieux sa sensibilité religieuse ou simplement humaine. A titre d'exemple, celle des deux auteurs. Là où l'agnostique voit dans la religion "un principe de cohésion sociale mû par une certaine transcendance", le religieux décèle "une façon de faire sens au-delà de la cohésion sociale".

La transmission en question
Pour l'agnostique, "la permanence du fait religieux" revêt une telle importance que la compréhension de l'histoire des hommes passe obligatoirement par la connaissance.
Devant la "crise de la transmission" à laquelle notre début de millénaire est confronté, Régis Debray charge "l'école de prendre ce relais. Il y a nécessité d'aborder de façon décomplexée le fait religieux à l'école publique".
La transmission apparaît comme le nouveau cheval de bataille de Régis Debray. Pour y répondre et "lutter contre les ruptures du temps et des générations", le chercheur a fondé la revue "Médium" (revue trimestrielle, uniquemement par abonnement : 01.40.46.01.88). Les rédacteurs y "honorent le souci de transmettre" comme "le plus sûr des remèdes à notre finitude."

Caroline PARIS, Le Petit Bleu, 19 octobre 2006


Transmis le Mar 10, 2007 - 06:53 PM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Dialogue interreligieux Abbaye Saint-Jacut-de-la-Mer

Plus de 200 personnes se sont rassemblées à l'Abbaye, du 12 au 14 janvier 2007pour le traditionnel colloque inter-religions.


A la tribune :

deux intervenants juifs :
- Philippe HADDAD, rabbin de la communauté juive des Ulis
- Liliane APOTHEKER, animatrice de rencontres inter-religieuses
deux intervenants chrétiens :
- Michel BERDER, bibliste, professeur à l'Institut Catholique de Paris
- Jean-Marc AVELINE, directeur de l'Institut Catholique de Marseille, professeur de théologie des religions
deux intervenants musulmans :
- Ghaleb BENCHEIKH, président de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix
- Mehrézia LABIDI MAIZA, membre du Conseil d'Administration de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix.


La transmission en question

Cette année, c'est autour de la question de la transmission que se sont rencontrées les différentes religions monothéistes. Quand on dit " Transmission " , que dit-on ? un héritage ? une rupture ? une création ? ou les trois à la fois ? Transmettre la tradition vivante d'une religion ne va plus de soi. Il n'est pas facile aujourd'hui d'accepter un héritage vieux de plusieurs siècles.

Transmis le Mar 07, 2007 - 11:28 PM Suite du texte (1787 octets de plus) Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Religions-Laïcité

ICM - Institut Catholique de la Méditerranée

COLLOQUE

Le dialogue interreligieux entre théologie et politique
Samedi 27 janvier 2007 de 10h à 18h



Intervenants :

Christian Salenson, directeur de l'ISTR
Jean-Marc Aveline, directeur de l'ICM
Fadi Daou, directeur de l'ISTR de l'Université de St Joseph de Beyrouth
Joseph Maïla, directeur du centre de recherche pour la paix
Jean-Marc Charron, professeur à l'Université de Montréal
Régis Debray, président d'honneur de l'Institut européen en sciences des religions.

Auditorium du Mistral
11 impasse Flammarion - 13001 Marseille
04 91 50 35 50
icm@cathomed.cef.fr


Transmis le Jan 24, 2007 - 11:20 PM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Religions-Laïcité

INVITATION


L’institut International de la Pensée Islamique – IIIT France a le plaisir de vous inviter, dans le cadre de sa thématique 2006/2007 « Pensée dans la cité »,

Le samedi 27 Janvier 2007 de 14H à 17H30
Au siège de l’Institut : 9/11 avenue Michelet 94300 Saint Ouen 9ème étage

Métro n°13, arrêt Carrefour Pleyel, Sortie BD Ornano
A son colloque intitulé :


CITOYENNETE & OUMMA

- Y a-t-il des contradictions réelles dans cette dualité identitaire ?
- L’appartenance à la Oumma : entrave-t-elle l’engagement citoyen ?
- Oumma de la foi ou Oumma géopolitique
- Unité de la Oumma et pluralisme citoyen

Accueil : à partir de 13 H


Table ronde I : de 14H à 15H30

Oumma musulmane :
Utopie d’unité, espoir du renouveau ou projets de réforme ?



Modératrice : Fawzia Al Ashmawi
Intervenants :


Tareq Oubrou,
Recteur de la mosquée de Bordeaux
Ahmed El Alami,
Docteur en Sciences Politiques, Toulouse
Mohamed Mestiri,
Directeur de l’institut international de la pensée islamique, IIIT France


Table ronde II : de 16H à 17H30


Engagement citoyen dans la culture musulmane, ses implications et ses défis en Europe et en France



Modérateur : Mohamed Mestiri
Intervenants:

Franck Frégosi,
Chargé de recherche au CNRS et membre de l'Observatoire du religieux - IEP, Aix-en-Provence
Fawzia Al Ashmawi,
Professeur à l’université de Genève et Secrétaire Général de la Conférence Islamique Européenne
Eric Geoffroy,
Professeur d'arabe et d'islamologie à l'université Marc Bloch de Strasbourg


Entrée libre


IIIT / France : 9-11 Avenue Michelet 93400 Saint Ouen. TEL : 01.40.10.24.46 – FAX : 01.40.10.24.47
E. mail : iiitfrance@yahoo.fr
Site Internet : www.iiitfrance.net


Transmis le Jan 24, 2007 - 08:48 PM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Education à la Paix

La Coordination française pour la Décennie
a le plaisir de vous inviter au

4e Forum "La non-violence à l'école"

sur le thème :
« Quelle place pour l'éducation à la non-violence et à la paix dans l'école de demain ?»

le samedi 9 décembre 2006 de 9h à 17h
au Palais Bourbon, à Paris.
(Entrée : 126 rue de l’Université, 75007 Paris – Métro : Assemblée Nationale)

Ce Forum sera l'occasion pour la Coordination française d'ouvrir un débat avec les partis politiques et les différents acteurs de l'éducation scolaire sur la base de son Programme pour l'éducation à la non-violence et à la paix.

Vous trouverez ci-joint et sur notre site internet le document de présentation et le bulletin d'inscription.
Ce forum est ouvert à tous et nous vous remercions de diffuser cette invitation.
Coordination française pour la Décennie : www.decennie.org




Transmis le Nov 29, 2006 - 06:30 PM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Vivre ensemble

Journées «Question de Société » : Une Société hors la Loi ?

Normes et Libertés dans les sociétés modernes


à Saint-Jacut-de-la-Mer


1ère rencontre : Au Fondement de la Loi, les racines bibliques


Samedi 2 décembre 2006
de 10 h à 17 h


Journée animée par

Véronique MARGRON
Dominicaine
Doyen de la Faculté de Théologie
de l'Université Catholique de l'Ouest



On pense bien souvent que la loi vient brimer l’humain dans sa liberté. Mais dans la tradition biblique, elle est d’abord un rempart contre le mal et la violence. Elle permet de poser une ligne de partage entre l’espace où la vie peut se construire, créer, et celui où c’est la mort, la division qui guette. Alors la liberté peut pleinement s’exercer. La Loi pose des interdits, ceux-là sont indispensables pour ouvrir le monde où l’humain peut grandir, aimer, agir, fonder.
A partir de cette thèse nous regarderons quelques textes fondateurs dans le Premier et le Nouveau Testaments.
Nous pourrons alors réfléchir à la continuité et à la différence entre l’approche de la Loi dans la Première Alliance et celle proposée par le Christ.
Ainsi nous est offerte une “Loi nouvelle” dont l’Esprit est le souffle.


Le thème « Une Société hors la Loi ? » se développe en 4 samedis :
2 décembre 2006 : Au fondement de la loi— Véronique MARGRON
3 février 2007 : L’enfant et la règle — Jean-Marie PETITCLERC
3 mars 2007 : L’égalité devant la loi ; la justice garante du lien social- Janine DRAI
31 mars 2007 : La décision politique entre expertise, gestion et opinion— Jean PICQ


L'Abbaye
BP 1
22750 Saint-Jacut-de-la-Mer
Tel. 02.96.27.71.19
Fax. 02.96.27.79.45
Courriel : abbaye.st.jacut@wanadoo.fr
Internet : www.abbaye-st-jacut.com


Transmis le Nov 23, 2006 - 12:06 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Vivre ensemble
La Fraternité séculière franciscaine
La Conférence Mondiale des Religions pour la Paix
La Paroisse St Léon


Vous invitent dans le cadre du 20ème anniversaire de la Rencontre d’Assise à une

CONFERENCE

Mercredi 15 Novembre 2006 à 20 h 30
Paroisse St Léon ( Chapelle )
11 place du Cardinal Amette 75015 (métro La Motte-Piquet Grenelle )


Par le Frère Gwenolé Jeusset ,franciscain

Etre chrétien aujourd’hui en Turquie : est-ce possible ?

Difficultés,chances et défis


A la veille du voyage du Pape en Turquie , les difficultés s’amoncellent : propos de Ratisbonne , débat français sur le génocide arménien , rapport de la Commission européenne , réticences des peuples pour l’accueil de la Turquie dans l’Europe…
Quel passé , quel présent , quel avenir pour les chrétiens ?



Le Frère Gwenolé ,ancien responsable du Service des Relations avec l’Islam de l’Episcopat français est actuellement en Turquie depuis 3 ans .
Il a été envoyé par le Ministre Général des Franciscains pour aider à la création d’une fraternité portant le souci de l’œ*****énisme et de l’interreligieux .
Le Frère Gwenolé a également fait paraître récemment «Saint François et le Sultan » en livre de poche chez Albin Michel.


Transmis le Oct 11, 2006 - 12:32 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Religions-Laïcité

Saint Jacut de la Mer – Conférence débat, avec Régis Debray et Claude Geffré :
Avec ou sans Dieu ?



Samedi 14 octobre, de 10h à 17h

Débat en présence du philosophe Régis Debray et du théologien Claude Geffré autour de leur dernier livre d'entretiens : "Avec ou sans Dieu ?"

Quelques extraits de leur entretien et la présentation des intervenants :

Régis Debray : « Pour vous dire carrément les choses, le " faire sens "... ne m'intéresse pas. Vous vous rendez compte ! C'est le "faire lien" qui m'intéresse... Car je crois que d'une certaine façon, le sens du sens c'est le lien. »

Claude Geffré : « La foi garde aujourd'hui un sens et une vitalité alors même qu'elle semble désormais socialement de plus en plus "inutile" : on ne peut plus définir le religieux exclusivement par rapport à son utilité sociale. Peut-on parler de "Dieu" sans parler de l'expérience de ce que les croyants appellent "Dieu" ? »

Régis Debray, philosophe et écrivain, s'impose comme l'un des meilleurs - analystes actuels du fait religieux. Pour la première fois, il débat de ses thèses avec un théologien, spécialiste internationalement reconnu de l'histoire des religions. Il rencontre en la personne du dominicain Claude Geffré, un interlocuteur tout à la fois admiratif et critique de son œuvre. Dans un dialogue vigoureux, ils confrontent leurs points d'accord et de désaccord et nous aident à comprendre les enjeux contemporains des religions.


Régis Debray fut maître des requêtes au Conseil d'État, fondateur de l'Institut européen en sciences des religions, et membre de la commission Stasi sur la laïcité. Il a publié de nombreux ouvrages dont plusieurs sur Dieu et la croyance entre autres : Dieu, un itinéraire (Odile Jacob, 2002) et Les communions humaines. Pour en finir avec la " religion " (Fayard, 2005).

Claude Geffré fut recteur des facultés dominicaines du Saulchoir et directeur de l'Ecole biblique de Jérusalem. Professeur honoraire de l'Institut catholique de Paris, il est l'auteur d'une œuvre majeure autour de l'herméneutique et du dialogue interreligieux. Il a publié notamment : Profession théologien (Albin Michel 1999) entretien avec G. Jarczyk. Eric Yom, journaliste, diplômé d'études politiques et philosophe, a animé ce dialogue et permis qu'il ait lieu.

Tarifs :
-animation : 15 euros par personne / 22,50 euros pour un couple
demi-tarif pour jeunes de moins de 30 ans et personnes à ressources réduites
-Déjeuner sur place : 14,50 euros
-Hébergement selon disponibilités (nous contacter)

Bulletin d’inscription (pièce jointe) à renvoyer au plus tôt à :
Service réservation de l’Abbaye
BP 1 - 22750 ST JACUT DE LA MER

Renseignements:
Tel. 02.96.27.71.19
Fax. 02.96.27.79.45
E-mail : abbaye.st.jacut@wanadoo.fr

Internet : abbaye-st-jacut.com


Transmis le Oct 11, 2006 - 12:07 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Vivre ensemble

Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à une soirée – débat sur :

La vocation de l’Europe pour une paix mondiale,

L’actualité historique rend plus nécessaire et urgente que jamais,
Une réorientation du regard des religions, des sciences et des nations,
Laissant émerger en chacune, un visage de la Sagesse.

Cette réorientation serait-elle la vocation de l’Europe,
Nouvel intermédiaire et nouveau vecteur de transmission ?

le Mardi 21 février de 17 h à 20 h30,
Salle des Actes, 21 rue d’Assas, 75006 Paris.

Cette conférence est organisée par les Artisans de Paix
dans le cadre du Centre de Recherches pour la Paix
de l’Institut Catholique de Paris, 21 rue d’Assas, 75006 Paris.

Catherine Lalumière,
ancien ministre et présidente du Parlement européen, actuellement présidente de la Maison de l’Europe de Paris,
posera la question du point de vue politique.

Elle entrera en interlocution avec
Ghaleb Bencheikh,
présentateur de l’émission sur l’Islam à Antenne 2, président de la Conférence des Religions pour la Paix.

Claude Geffré o.p.,
ancien directeur de l’Ecole Biblique de Jérusalem,

Emile Moatti,
délégué général des Artisans de Paix en Israël,

Puis le débat animé par Paula Kasparian sera ouvert à l’assemblée.
Nous attendons de vous une participation active pour construire ensemble le monde de demain.

Cette conférence - débat s’intègre dans une réflexion d’ensemble dont vous trouverez la présentation de la perspective, du programme et des intervenants, dans les documents joints.





Transmis le Fév 06, 2006 - 08:03 PM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Dialogue interreligieuxSemaine de Rencontres :
Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne
Groupe Interreligieux pour la Paix-78
Salle de l’Horloge/ Marly le Roi
Mardi 30 novembre 2004

Dans le cadre de la Semaine de Rencontres du GAIC (27 novembre/ 5 décembre 2004), le GIP-78 s’est associé avec le GAIC pour organiser une soirée conférence/débat dans les Yvelines. Les contours de cette soirée sont les suivants :

1- publicité : affiches sur les panneaux communaux de Marly le Roi et de l’Etang la Ville (23 affiches)
-affiches dans l’ensemble des paroisses des Yvelines
-parution dans la Chronique et l’Agenda de Marly, dans l’hebdomadaire Toutes les Nouvelles de Versailles et dans le site diocésain « Extranet »
-affiches dans des commerces de Versailles, de Saint Quentin en Yvelines et de l’Etang la Ville
-diffusion aux groupes locaux du GIP-78 (et par effet multiplicateur à leurs membres et amis)
-lettre d’invitation aux quelques 200 membres du GIP-78-invitation adressée à la liste E.Mail du GIP-78 (76 membres)
-utilisation des carnets d’adresses E.Mail d’amis (environ 100 adresses)
-utilisation de la dynamique du bouche à oreille

Thème : « la place de la Vierge Marie dans le Coran »

2- intervenants : (cliquer sur le nom pour avoir le contenu de l'intervention )
¤ Omar Mahassine : franco-marocain, administrateur du GIP-78 et Imam de la salle de prière de Carrières sous Poissy

¤ Père Pierre Hoffmann : président du GIP-78, bibliste et Vicaire Episcopal à Versailles.

3- la conférence a été suivie par un débat autour de :
¤ l’importance de Marie dans le christianisme, surtout dans certains nombres de faits
¤ le regard du Coran sur l’ange Gabriel, et son message à Marie (« Dieu a décidé ainsi »)
¤ le regard du Coran sur Jésus ( sourate « Marie » et autres)
¤ la référence à Marie dans l’évangile de Jean par sa fonction de « mère et femme »
¤ statut de la femme dans l’islam
¤ dans le Coran, quelle référence « aux » autres enfants de Marie ?
¤ la fausse image véhiculée sur l’Islam, et les amalgames
¤ témoignage d’une palestinienne, lors d’un voyage en Terre Sainte, sur le regard négatif international sur la femme dans l’Islam
¤ Marie des apparitions (Fatima....)
¤ les conditions exceptionnelles dont a bénéficiée Marie (dans le Coran) pour concevoir Jésus sans père (« le créateur se manifeste par des paraboles »)
¤ la référence à Jean-Baptiste (sourate de « Marie ») dans le Coran
¤ contexte de la révélation du Coran (le texte et le contexte)
¤ la référence historique dans l’Islam de la place particulière donnée par le prophète Mahomet à l’icône de Marie dans la Ka’aba (construite par Abraham et Ismaïl)
¤ le dialogue dans l’Islam
- durée : 20h45/ 22h30
- présents : entre 170 et 180 personnes
- échos : très favorables

7/12/2004


Transmis le Déc 23, 2004 - 06:30 PM Envoyez cette article à un ami Format imprimable