Agenda

- Dimanche 19 mars, où que vous soyez et à Paris 4e : Prière et recueillement pour la Paix, garder le silence pendant trente minutes

- Lundi 5 septembre 2016, IMA : début d'un Cycle de 4 conférences de Ghaleb Bencheikh : Mots d'Islam, pour décrypter 4 « mots d’Islam » devenus «valises » voire anxiogènes : Islam, Djihad, Charia, Fatwa. Organisé par la SAIMA ( Société des Amis de l'IMA )- Entrée libre- Réservation.

- à partir du lundi 26 septembre 2016, Paris, ENS 45 rue d'Ulm : Islams de France - Islam public et publics d'Islam. Pièce d'identité demandée.

Foire aux questions

- Pour adhérer : Bulletin d'adhésion ICI (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Publié le Juin 06, 2003 - 11:02 PM
Médiation, réconciliationInternational


De : "Bill Boltz"

Objet : WCRP -- Conférence interreligieuse sur l'Irak


La Conférence mondiale des Religions pour la Paix (WCRP) a réuni à Amman (Jordanie) les 27 et 28 mai une conférence internationale pour discuter de la crise irakienne, eu égard aux conséquences et aux répercussions dévastatrices et catastrophiques du régime antérieur, de la guerre et de l'occupation.


La WCRP a servi d'hôte à des responsables religieux représentant toutes les communautés de l'Irak, ainsi qu'à des leaders religieux mondiaux, des intellectuels, des diplomates et des membres d' organisations humanitaires internationales.

Les discussions ont porté sur les dimensions humanitaire, politique et économique de la crise que traverse l'Irak.

L'objet de la réunion était d'étudier :
1) la crise humanitaire actuelle et les diverses manières dont la coopération multireligieuse peut être renforcée en vue d'y faire face ;
2) les traditions religieuses irakiennes d'acceptation mutuelle et de co-existence qui peut constituer l'une des bases de l'édification de l'avenir du pays ;
3) la gestion de l'Irak sous l'occupation et ses incidences sur la situation présente et sur ce que l'on peut attendre pour l'avenir;
4) le rôle des Nations Unies au sein d'un ordre international juste et ses rapports avec les réalités actuelles de l'Irak ;
5) la nécessité d'une coopération entre les groupes religieux en Irak pour la construction d'un avenir meilleur dans ce pays.

Les responsables religieux irakiens ont exprimé leur appréciation unanime pour les bons offices de SAR le Prince El Hassan bin Talal, modérateur de la WCRP.
Les responsables religieux irakiens ont formulé les recommandations suivantes que la Conférence dans son ensemble a repris à son compte :

Premièrement, que les institutions et agences multilatérales accroissent leur aide humanitaire en coopérant davantage avec les institutions irakiennes, religieuses et autres, y compris les représentants de groupes de femmes et de jeunes.

Deuxièmement, que les forces armées de la Coalition s'acquittent pleinement des responsabilités qui leur incombent comme puissance occupante de fait, dans le respect de tous les traités internationaux pertinents, en particulier la quatrième convention de Genève et les conventions de La Haye sur la protection des civils et la satisfaction des besoins humanitaires des populations des pays occupés.

Troisièmement, qu'un gouvernement national irakien provisoire soit constitué le plus tôt possible pour gérer les affaires du peuple irakien et atteindre ses objectifs au cours de la période de transition.
Quatrièmement, qu'un dispositif irakien soit mis en place pour conseiller le Représentant spécial des Nations Unies.

Cinquièmement, que le gouvernement irakien définitif soit établi sur la base d'élections directes, libres et démocratiques, d'une constitution et d'un régime de droit accordant la même protection à tous les groupes religieux, ethniques et nationaux, tout en sauvegardant la souveraineté de l'Irak et l'intégrité de son territoire.

Sixièmement, que la Conférence mondiale des Religions pour la Paix, organisation internationale multireligieuse accréditée auprès des Nations Unies, soit mandatée pour suivre l'application des décisions et des recommandations de la Conférence, en partenariat avec les responsables religieux irakiens.

Septièmement, que la WCRP soit invitée à travailler en partenariat avec les responsables religieux irakiens en ce qui concerne des réunions futures à tenir à Bagdad et la création par celles-ci d'un Conseil multireligieux irakien.




 
Liens relatifs
· Plus à propos de Médiation, réconciliation


Article le plus lu à propos de Médiation, réconciliation:
Témoignage : La mémoire et l'abandon