Publié le Fév 21, 2003 - 06:19 PM
Dialogue interreligieuxLES ETAPES DE LA VIE

Grandes étapes de la vie d'un hindou

- La cérémonie du nom a lieu dix ou douze jours après la naissance. Le matin, le père fait une prière dans le sanctuaire domestique, puis les parents l'emmènent au temple, où le prêtre lui murmure des textes sacrés à l'oreille.
- Autres initiations, pendant l'enfance : lorsque l'enfant prend son premier aliment solide, à cinq mois, on récite des prières particulières lors du puja matinal ; il en est de même lors de sa première coupe de cheveux. Lors de la première initiation aux écritures, un des parents guide l'enfant pour écrire trois mantras.
- Lors du mariage, on chante des bénédictions, on asperge les mariés d'eau bénite, on fait des offrandes de riz et les mariés effectuent le rite des sept pas : ils font un voeu à chaque pas : nourriture, force, prospérité, bien-être, enfants, bonheur, harmonie.
- Lors des funérailles, le corps du défunt doit être purifié par le feu pour retourner aux quatre éléments: terre, feu, eau, air. La crémation est accompagnée de prières pour que l'âme du défunt trouve la paix.


Grandes étapes de la vie d'un bouddhiste

- La naissance : on ne devient pas bouddhiste par naissance.
- La prise de refuge : après avoir suivi l'enseignement bouddhiste, le chemin de libération intérieure, on fait acte de profession de foi des Trois Joyaux en prononçant la phrase : "Je prends refuge en Bouddha, en la Doctrine, en la Communauté".
- Lors du mariage, les époux renouvellent la profession de foi des Trois Joyaux et s'engagent à vivre dans les règles devant les amener à l'Éveil, et à éduquer leurs futurs enfants dans ce sens.
- La mort est le passage d'une vie à une autre. Pour faciliter la réincarnation, il faut que le mourant soit dans de bonnes conditions, et dans un bon environnement ; le corps est traité avec respect.
- Le rituel des funérailles est simple : prière pour le défunt et méditation silencieuse.
- Dans le bouddhisme, il n'y a pas de prêtres, ni de sacrifice, et aucun rite n'est obligatoire.


Grandes étapes de la vie d'un juif
- Pour les enfants mâles, le premier rite, huit jours après la naissance, est la circoncision (berith mila). Ce rite qu'Abraham fit en signe de l'Alliance avec Dieu.
- L'enfant reçoit l'enseignement de la Torah jusqu'à 13 ans (garçons) ou 12 ans (filles), âge auquel a lieu la bar mitsva (fils du commandement) ou bath misva (fille du commandement). A la synagogue, le garçon "monte à la Torah" et lit à haute voix en hébreux un passage de la Torah, puis reçoit une bénédiction de son père. Pour les filles, la cérémonie est familiale, car elles ne peuvent pas lire à la synagogue.
- Lors du mariage, l'homme revêt le tallith (châle de prière). Les mariés boivent une coupe de vin bénie par le rabbin, et le mari passe un anneau à l'index de sa femme et dit : "Te voilà consacrée à moi, selon la loi de Moïse et d'Israël", puis placés sous la houppa (étoffe), ils récitent les sept bénédictions nuptiales. A la fin, le marié brise un objet de verre ou de porcelaine en mémoire de la destruction du Temple.
- Le corps du défunt est enterré le plus tôt possible. Lors des funérailles, les proches parents font le rite de la keria : ils déchirent une partie de leur vêtement en signe de chagrin ; des prières sont récitées, on chante des psaumes.


Grandes étapes de la vie d'un chrétien
- Le baptême, peu après la naissance, s'il naît dans une famille chrétienne ; mais à n'importe quel âge s'il se convertit, après quelques temps de catéchuménat. En Orient, on célèbre la communion et la confirmation en même temps.
- Première communion vers 8 ou 10 ans. Ensuite, le chrétien est invité à participer régulièrement à la messe (ou à la "cène" chez les protestants).
- Dans certaines régions, il y a encore une profession de foi, pendant l'adolescence.
- La confirmation, pour renouveler son baptême et accueillir l'Esprit-Saint, à l'entrée dans l'âge adulte.
- Le mariage, ou d'autres engagements comme par exemple l'engagement au célibat des prêtres, religieux, religieuses.
- L'onction des malades, pour un catholique, en cas de maladie grave ou à l'approche de la mort. D'autres prières auprès des malades existent dans les autres confessions.
- Les funérailles, dans l'espérance de la résurrection des morts.
- Après la mort d'un chrétien, on peut continuer à prier pour lui ou même le prier, s'il est considéré comme saint (pour les catholiques).


Grandes étapes de la vie d'un musulman
- A la naissance d'un bébé, le père le prend dans ces bras et lui récite l'appel à la prière à l'oreille droite, puis la formule dite avant la prière à l'autre oreille. A sept jours, les parents organisent une fête.
- La circoncision, généralement effectuée durant l'enfance est signe de purification spirituelle, elle existait chez les arabes avant l'Islam. Elle symbolise l'appartenance à la famille d'Abraham.
- L'adolescence : dès la puberté, garçons et filles apprennent les 5 piliers de l'islam.
- Lors des fiançailles, les fiancés scellent leurs promesses d'engagement par la récitation de la Fatiha (1ère sourate du Coran). Lors du mariage, l'acte de mariage est établi devant un notaire assermenté et devant deux témoins. La présence d'une autorité religieuse n'est pas requise : le mariage devant le maire est valable. La fête du mariage débute chez la famille de la mariée par la cérémonie du henné, et se poursuit par des danses, des chants...
- Le pèlerinage n'est obligatoire que on en a les moyens matériels et physiques. Le jour du départ et celui du retour sont des jours de fête pour les familles de pèlerins.
- La mort est le passage vers la vie future. Le corps est soigneusement lavé et enterré dans les 24 heures. Au cimetière la tête du défunt est dirigée vers la Mecque. On récite des versets du Coran avant et après l'enterrement. La famille porte le deuil pendant 3 jours (40 jours dans certains pays) puis organise un repas.


Grandes étapes de la vie d'un bahaï
- Accueil du petit enfant se pratique dans certaines familles, fête conviviale qui peut avoir un caractère spirituel ; il n'y a pas de cérémonie instituée.
- Déclaration de foi : à partir de l'âge de 15ans, l'adolescent éduqué dans une famille bahaïe choisit (ou non) de déclarer sa foi en Baha'u'llah. Il n'y a pas de cérémonie particulière, ce peut être à l'occasion d'une fête des 19 jours.
- L'Age de la majorité bahaïe est 21 ans : l'adulte a alors le droit de vote et participe, dans le recueillement et la prière, à l'élection des institutions locales.
- Le mariage est une cérémonie instituée. Les époux doivent prononcer le verset "En vérité, nous nous conformerons tous (toutes) à la volonté de Dieu", en présence de témoins. La célébration comporte prières, musique, et lectures.
- La mort est considérée comme une étape vers la vie éternelle. Le corps, temple de l'âme, est traité avec respect.
- Les funérailles bahaïes comportent une prière rituelle, dite en commun. On prie pour le défunt, au moment des funérailles et après.


Réalisé par le Groupe Interreligieux pour la Paix - 93 (affilié à la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix)
en mai 2000, à l'occasion de l'exposition "Temps pluriel des religions" à Saint-Denis

Malgré le soin pris pour collecter ces informations, des erreurs ou des inexactitudes ont pu s'y glisser. Si vous en constatez, nous serions très heureux que vous nous en informiez, afin que nous puissions y apporter des corrections.

Groupe Interreligieux pour la Paix-93
:Interreligieux.Paix93@wanadoo.fr



 
Liens relatifs
· Plus à propos de Dialogue interreligieux


Article le plus lu à propos de Dialogue interreligieux:
Etapes de la vie dans les religions