Foire aux questions

- Pour adhérer : Adhésion - Dispositif spécifique pour 2022 (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Webinaires à revoir
Prières

- Prières des différentes religions ou relatives à l'interreligieux.
En particulier, prières contre le Covid-19 , proposées par les Baha'is de Nice.

Publié le Juin 22, 2002 - 11:17 PM
Religions et conflits

Trente et unième Conférence générale de l’UNESCO (Paris, 15 octobre - 3 novembre 2001)



Intervention de la Conférence mondiale des religions pour la paix dans le débat général



par Jacqueline Rougé, Coprésidente de WCRP - International :


Monsieur le président, Madame la présidente du Comité exécutif, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs,



Au moment même où les orateurs qui se succèdent à cette tribune ne manquent pas d’exprimer leur horreur pour des crimes que leurs auteurs ont l’impudence de présenter comme des actes religieux, il se tient à New York une assemblée extraordinaire solennelle de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix au nom de laquelle je parle ici. Le nom même de cette ONG dit assez son refus d’une telle perversion du sentiment religieux.



C’est un fait, hélas, que l’adhésion aveugle à l’idéologie d’un groupe expose à mépriser ceux qui pensent autrement, au point que certains en arrivent à les massacrer en toute bonne conscience. Le fanatisme religieux ne se distingue pas, sur ce point, du nationalisme exacerbé, du racisme, des totalitarismes de droite et de gauche. Tous sont également condamnables. La religion devrait pourtant préserver ses adeptes d’une pareille déviation, car elle tend à l’universel. Elle se réfère à un Absolu, situé au-delà de la nation, de la race, de la classe sociale ou de la communauté des croyants, ce qui relativise les préoccupations purement humaines de ces groupes. Elle prône le respect de la vie. Elle reconnaît la dignité de toute personne humaine. Elle prescrit de regarder toute victime avec compassion. Les responsables de haut niveau de toutes les grandes religions du monde actuellement réunis à New York le réaffirmeront demain d’une seule voix dans un lieu hautement symbolique : devant les ruines du World Trade Center.



L’organisation que je représente estime particulièrement opportun de souligner devant les participants à cette Conférence générale à quel point les “Religions pour la Paix” sont en consonance avec tout ce qui, dans les programmes et les projets de l’UNESCO, tend à ce que les hommes et les peuples vivent ensemble dans la liberté, la justice et la paix, en s’acceptant mutuellement dans la diversité de leurs cultures et de leurs croyances. Les religions ont un rôle essentiel à jouer dans l’élaboration d’une culture de paix et dans sa mise en œuvre d’une manière adaptée aux traditions de chaque pays. Elles sont nécessairement impliquées dans le dialogue des civilisations dont elles sont indissociables. Leur place dans l’éducation, la science, la culture et la communication fait d’elles pour l’UNESCO des partenaires irremplaçables.



Pour toutes ces raisons, je me félicite des bonnes relations existant entre l’UNESCO et la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix. Je souhaite que notre collaboration se développe et se renforce encore. La délégation de la WCRP suit vos débats avec la plus grande attention. Elle est heureuse d’avoir pu y faire entendre sa voix.



Je vous remercie de votre attention.




 
Liens relatifs