Agenda

- du 28 octobre 2017 au 21 janvier 2018, Paris Porte Dorée : Lieux saints partagés. Coexistences en Europe et en Méditerannée.

- Du Vendredi 26 janvier 2018 au dimanche 28 janvier 2018, à l'Abbaye St-Jacut de la Mer : Colloque interreligieux, Dieu est-il sexiste ?

Foire aux questions

- Pour adhérer : Bulletin d'adhésion ICI (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Publié le Mar 29, 2008 - 12:13 AM
Dialogue interreligieux

Communiqué de presse
Contact:
Ms. Andrea Louie, Religions for Peace
New York, USA
Tel: (+1) 212-687-2163
alouie@wcrp.org


Des responsables de différentes religions saluent l’appel au dialogue interreligieux lancé par le roi d’Arabie saoudite

— Un appel marquant qui contribue à faire progresser la coopération pluri-religieuse en vue de la paix au Proche Orient et dans le monde entier. —


( New York, 26 mars 2008) Des responsables de diverses religions réunis au sein de Religions pour la Paix, le rassemblement pluri-religieux le plus large du monde et le plus représentatif, ont salué aujourd’hui le puissant appel au dialogue entre Musulmans, Chrétiens et Juifs lancé par le roi Abdullah d’Arabie saoudite. Cet appel est d’autant plus remarquable que l’Arabie saoudite n’entretient pas de relations diplomatiques avec Israël.

L’appel du roi fait suite à sa rencontre historique avec le pape Benoît XVI en novembre 2007, reconnue par le Vatican comme un progrès dans la voie d’une large discussion sur la nécessité d’un dialogue pluri-religieux et pluri-culturel “pour la promotion de la paix, de la justice et des valeurs morales et spirituelles”. Le roi Abdullah a précisé que son appel au dialogue s’étendait au monde entier.

Le Dr. William F. Vendley, secrétaire général de Religions pour la Paix a déclaré : “La coopération pluri-religieuse est une des clés de la construction de la paix au Proche Orient et dans le monde. Il est tragique que les initiatives politiques ont souvent fermé la porte au rôle positif que la coopération entre les religions peut jouer pour la construction de la paix. Le roi Abdullah ouvre cette porte.”

L’Arabie saoudite a fourni une contribution importante à la direction de Religions pour la Paix en la personne de deux anciens secrétaires généraux de la Ligue islamique mondiale, le Dr. Ahmed Mohammed Ali et le Dr. Abdullah bin Omar Nasseef. Celui-ci est l’un des présidents honoraires de Religions pour la Paix. S. E. le Cheikh Nasser Almutawa Alotaibi, président-directeur général du groupe Samama est l’un des trustees internationaux de Religions pour la Paix.

Le Rév. Léonide Kishkovsky, modérateur de Religions pour la Paix, a fait observer que l’appel au dialogue et à la coopération du roi d’Arabie se fondait sur des principes largement admis qui ont permis aux communautés de croyants d’obtenir des résultats tangibles de solution des conflits et de développement. “Une coopération pluri-religieuse authentique requiert des participants qu’ils reconnaissent honnêtement leurs différences religieuses et qu’ils s’engagent à collaborer sur la base de préoccupations morales partagées. Le respect de ces principes a rendu Religions pour la Paix capable d’affronter directement le conflit et la misère tout en développant la confiance entre diverses communautés de croyants.”

Le Grand Rabbin David Rosen, membre du Conseil mondial de Religions pour la Paix et président du Comité juif international pour les consultations interreligieuses, a déclaré : “La signification de l’appel au dialogue multi-religieux lancé par le roi Abdullah ne peut être surestimée. Un tel dialogue pourrait avoir un impact d’une grande portée dans la région du Proche Orient en aidant les religions à s’engager dans la construction de la paix.”

S. E. le Dr. Mustafa Ceric, Grand Mufti de Bosnie Herzégovine et membre du conseil mondial de Religions pour la Paix a joint sa voix à celle des autres responsables religieux en saluant l’appel du Roi au dialogue. “Trop d’entre nous, a-t-il dit, ne savent que trop les douleurs, les souffrances et les dévastations que la guerre et les conflits infligent aux innocents. Que nous, croyants, collaborions pour la paix.”


Religions pour la Paix travaille depuis 1970 à la coopération pluri-religieuse en vue de la paix. En décembre, ses responsables au Proche-Orient ont jeté les bases d’un Conseil de Responsables religieux du Proche-Orient de Religions pour la Paix et d’un Conseil interreligieux de Palestine. Religions pour la Paix est présente en Israël à travers le Conseil interreligieux israélien de coordination.




 
Liens relatifs
· Plus à propos de Dialogue interreligieux


Article le plus lu à propos de Dialogue interreligieux:
Etapes de la vie dans les religions