Publié le Nov 01, 2006 - 07:00 PM
Dialogue interreligieux

Fin de Ramadan 2006 dans le 11ème arrondissement de Paris



Nous nous sommes retrouvés à quinze, à l’entrée du gymnase de la rue de la Fontaine au Roi dans le 11ème arrondissement de Paris, en cette fin de matinée du lundi 23 octobre dernier. Sur une table recouverte d’une nappe blanche, la communauté musulmane de la mosquée Omar avait installé du thé, du café, des jus de fruit ainsi que des pâtisseries françaises et orientales. Hammadi Hammami nous avait prévenus la veille de cette invitation à venir fêter l’Aïd-el-Fitr, le « petit Aïd », qui met fin au Ramadan. Représentant notre groupe de La Fontaine aux Religions, je me suis retrouvé en compagnie de M CAEN, directeur du centre Raphaël, une institution juive qui jouxte la mosquée Omar et qui accueille des enfants handicapés «de toutes les religions ». Il y avait aussi le commissaire de police et son adjoint. Ainsi qu’un journaliste, qui « suit » depuis de longs mois la mosquée à rebours de ses collègues sensibles aux préjugés à l’encontre de cette communauté du mouvement Tabligh. Hammadi Hammami était accompagné de son père, président de la mosquée, qui, fatigué après une nuit de prière, nous a confié en arabe des paroles de paix, d’amour de Dieu et de vie commune au sein de ce quartier où nous nous sommes tous frères. Rochdi Baklouti, secrétaire général, et qui avait été notre interlocuteur lors du dernier Tour du Monde de juin 2006, était accompagné d’une dizaine de membres de la mosquée. Tous ensemble, ils avaient prié le matin même, en se répartissant entre la mosquée et ce gymnase, mis à leur disposition par la mairie du 11ème. Les femmes avaient ainsi pu être convenablement installées à la mosquée. Il y eut, après les propos de bienvenue du président Hammami et les mots d’accueil de son fils, un échange de paroles entre le représentant de la République et les autres invités. Chacun se félicita de cette rencontre qui traduisait la volonté commune de contribuer au vivre ensemble dans ce quartier où juifs, chrétiens, musulmans et non croyants se côtoient au quotidien. Le directeur du centre Raphaël rappela que, chaque vendredi soir, alors que la rue Morand est bondée de croyants en prière, un passage est toujours préservé pour que les véhicules venant déposer ou chercher les enfants puissent accéder au centre. Et l’après-midi de ce lundi, tous les enfants du centre allaient recevoir des gâteaux de la mosquée à l’occasion de la fin du ramadan. J’avais pu venir in extremis, en zappant la fin d’une réunion professionnelle. J’étais là, parmi ces hommes qui parlaient de fraternité et de chemin de confiance. Nos frères musulmans firent une dernière invocation au Dieu unique. Le directeur juif et moi-même nous y associâmes. J’étais là et je me sentis heureux de cette volonté de paix.

Patrice Obert, de la Fontaine aux religions


Quelques nouvelles de Paris :

Le maire de Paris, Bertrand DELANOË, a convié le 30 septembre plus de 5000 personnes à fêter le ramadan au stade Charlétty, en présence de nombreux artistes et de mouvements musulmans

L’association Vivre ensemble dans l’est parisien a organisé le 7 octobre, pour la 11ème année consécutive, un Repas d’Iftar. Comme l’an dernier, ce repas s’est déroulé dans la crypte de l’église Notre Dame de la Croix de Ménilmontant.

Le Centre de Préfiguration de l’Institut des Cultures Musulmanes, situé rue 19-23 rue Léon, dans le 18ème arrondissement a été inaugurée par le Maire de Paris et le Maire du 18ème le 19 octobre.


 
Liens relatifs
· Plus à propos de Dialogue interreligieux


Article le plus lu à propos de Dialogue interreligieux:
Etapes de la vie dans les religions