Agenda

Du 27 au 29 janvier 2023 à VION ( 72300) : Pourquoi il est nécessaire au chrétien de puiser dans ses racines juives ? Avec le Père Louis-Marie Coudray, d'Abu Gosh.

Angers, le 11 février 2013 : Le CERDI d'Angers vous invite à ses Portes ouvertes, A quoi sert le dialogue interreligieux aujourd'hui, venez en discuter.

Aix-en-Provence, le jeudi 2 mars 2023 : La spiritualité, quelle place dans la Cité ? IEP, 25 rue Gaston de Saporta,18h-20h.

Du vendredi 3 au 5 mars 2023, Saint-Jacut de la Mer : Sommes-nous condamnés à la violence ?

Jeudi 12 janvier 2023 à Nantes : Voeux de Paix et de Fraternité. Affiche.

Foire aux questions

- Pour adhérer : Adhésion - Dispositif spécifique pour 2022 (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Prières

- Prières des différentes religions ou relatives à l'interreligieux.
En particulier, prières contre le Covid-19 , proposées par les Baha'is de Nice.

Publié le Avr 08, 2006 - 07:16 PM
Dialogue interreligieux

Les religions monothéistes et leur Livre


par Pierre Hoffmann

Les médias utilisent souvent l'expression "les religions du livre" pour désigner le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam : cette expression est-elle pertinente ? Rend-elle compte d'une réalité souvent plus complexe ? Le singulier signifie-t-il qu'il n'y a qu'un seul Livre pour les trois religions, ou que chacune se réfère à son Livre propre ? Elle semble faire écho à l'expression coranique "les gens du Livre", pour parler des juifs et des chrétiens. De quel Livre parle le Coran ?

L'Islam et le Livre :
L'Islam affirme que Dieu a "fait descendre le message" d'abord sur Moïse avec la Thora, ensuite sur Jésus avec l'Évangile, enfin sur Mohamed avec le Coran (Sourate V 44,46,48). Ce message est la transcription de "la Mère du Livre" (Sourate XIII 39), une table écrite conservée auprès de Dieu (Sourate 85 22). Il y a donc bien un seul Livre donné aux croyants qui se réfèrent à Abraham. Dans ce cas, pourquoi le Livre n'est-il pas commun à tous les croyants ? Parce que les juifs puis les chrétiens ont, par la suite, déformé le message de Moïse et de Jésus (Sourate VII 162). Seul le Coran transcrit fidèlement, aujourd'hui, dans la langue de la Révélation, l'arabe, les Paroles et la Pensée de Dieu. On explique ainsi la place reconnue aux juifs et aux chrétiens, gens du Livre eux aussi, dans les terres d'Islam, malgré les déficiences de leur foi.

Le Judaïsme et la Thora :
Certaines affirmations du Coran se trouvent dans la tradition juive. Ainsi, les Tables de la Loi du Sinaï sont-elles la transcription fidèle des Paroles de Dieu (Exode 32,16). La Thora est même la première chose que Dieu a créée avant la Création du Monde. Depuis toujours, la Thora est auprès de Dieu (Genèse Rabba 1,4). Cependant, le judaïsme distingue la Thora écrite et la Thora orale, transmises l'une et l'autre à Moïse pendant les 40 jours qu'il resta en haut du Sinaï. Moïse transmit la Thora orale à ses successeurs (Avot 1,1). Certains pensent même que la Thora orale est plus importante que la Thora écrite, car cette dernière ne peut se comprendre sans la première. Le rapport à la Thora, Livre du Judaïsme, n'est pas de même nature que le rapport du croyant musulman au Coran, même si le Coran a également ses interprètes. Mais dans le Judaïsme, l'interprétation, aussi, vient de Dieu.

Le Christianisme et la Bible :
Le christianisme reconnaît l'autorité de la Bible juive à laquelle s'ajoute ce qu'il est convenu d'appeler le Nouveau Testament (gestes et paroles de Jésus, écrits de circonstances particulières et vision mystique de l'Apocalypse). Comme le Judaïsme, le Christianisme donne autorité à l'Écriture et à la Tradition. Dieu n'en est pas l'auteur direct, mais son Esprit inspire les auteurs humains. D'où l'existence de quatre évangiles, puisque ce sont des témoignages, inspirés certes, reflétant la Parole de Dieu, mais qui sont aussi des "rédactions" humaines. L'Écriture et de la Tradition ont une source commune en Jésus, reconnu Christ et Seigneur. Pour la foi chrétienne, la Parole de Dieu n'est pas d'abord transmise dans un écrit : elle s'est faite humanité en Jésus de Nazareth. Il n'y a pas une écriture qui serait depuis toujours auprès de Dieu : cette place revient à la Parole qu'est le Christ (Jean 1,1). Les traductions ont toujours été permises et les variantes qui en ont résulté n'altèrent pas l'essentiel de la Parole de Dieu qui n'est accessible qu'à travers la personne de Jésus-Christ.

Ainsi, on ne peut dire que ces religions sont celles d'un seul et même Livre, sauf à adopter le point de vue de l'Islam. Chacune a son propre Livre, et elles ne s'y réfèrent pas de la même manière. Afin d'éviter des quiproquos, il est utile d'en prendre conscience et de poursuivre, sur ce sujet, un échange toujours bénéfique entre croyants.

Pierre Hoffmann


 
Liens relatifs
· Plus à propos de Dialogue interreligieux


Article le plus lu à propos de Dialogue interreligieux:
Etapes de la vie dans les religions