Agenda

- Dimanche 19 mars, où que vous soyez et à Paris 4e : Prière et recueillement pour la Paix, garder le silence pendant trente minutes

- Lundi 5 septembre 2016, IMA : début d'un Cycle de 4 conférences de Ghaleb Bencheikh : Mots d'Islam, pour décrypter 4 « mots d’Islam » devenus «valises » voire anxiogènes : Islam, Djihad, Charia, Fatwa. Organisé par la SAIMA ( Société des Amis de l'IMA )- Entrée libre- Réservation.

- à partir du lundi 26 septembre 2016, Paris, ENS 45 rue d'Ulm : Islams de France - Islam public et publics d'Islam. Pièce d'identité demandée.

Foire aux questions

- Pour adhérer : Bulletin d'adhésion ICI (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Publié le Mar 29, 2005 - 08:26 PM
Religions et conflits

CONFERENCE MONDIALE DES RELIGIONS POUR LA PAIX



Informations du Secrétaire Général



Tirana (Albanie), 18 mars 2005 — Les responsables religieux d’Albanie signent un texte de portée historique intitulé : “Déclaration d’engagement

moral partagé” pour promouvoir la tolérance religieuse.



Les responsables religieux d’Albanie signent un texte de portée historique intitulé : "Déclaration d’engagement moral partagé" pour promouvoir la tolérance religieuse.






Les responsables religieux de la communauté musulmane albanaise, de l’Eglise orthodoxe, de l’Eglise catholique et de la communauté Bektashi ont signé le 18 mars 2005 une "Déclaration d’engagement moral partagé".

Ces responsables religieux d’Albanie, dont les communautés ont beaucoup souffert pendant la guerre froide, ont déclaré conjointement reconnaître leurs différentes traditions religieuses, réaffirmer les valeurs morales qu’ ils partagent et s’engager à collaborer pour que se développe en Albanie une société civile active. Ils ont aussi demandé aux autorités nationales compétentes de protéger la liberté religieuse.

Au cours de la cérémonie de signature, sous la présidence de la Conférence mondiale des Religions pour la Paix et en présence de hautes personnalités nationales, y compris les représentants de nombreuses ambassades étrangères, les responsables religieux ont présenté la Déclaration comme un don aux populations albanaises. Ils se sont engagés à travailler ensemble au développement de la société civile et au progrès de la liberté religieuse.

Le Premier ministre de l’Albanie, S. E. Fatos Nano, a fait part de son soutien à cette initiative multi-religieuse en indiquant qu’à son avis, "ces responsables religieux ont bien plus d’importance pour l’Albanie qu’aucun détenteur de l’autorité politique".

Cet événement a marqué une étape importante dans le processus engagé depuis un an, avec l’appui de Religions pour la Paix, pour conforter l’autorité morale des chefs des communautés de croyants d’Aalbanie. Au nom des responsables religieux du pays, l’archevêque orthodoxe Anastasios a dit son appréciation du partenariat noué avec Religions pour la Paix et noté que les efforts multi-religieux de coopération engagés aux niveaux de la nation, de la région et du monde entier se renforcent mutuellement. Religions pour la Paix, organisation multi-religieuse la plus importante du monde, a facilité dans toute l’Europe du Sud la création de conseils multi-religieux orientés vers l’action. En novembre 2004, son Conseil européen a provoqué la tenue à Bruxelles d’une réunion majeure de responsables religieux d’Europe du Sud pour parler d’harmonie religieuse dans la région.

Les responsables religieux d’Albanie méritent de vives félicitations. On trouvera ci-dessous le texte de leur Déclaration.


DECLARATION D’ENGAGEMENT MORAL PARTAGE



(traduction non officielle d’après le texte anglais)

Le 18 mars 2005.



• Vu la co-existence prolongée, pacifique et féconde des communautés de croyants traditionnelles en Albanie,

• Ayant à l’esprit qu’après que nous avons souffert ensemble de presque cinquante ans de prohibition totale de la religion et des institutions religieuses, les idées et les valeurs de nos traditions de foi ont pu survivre au prix d’immenses sacrifices,

• Reconnaissant, dans l’action de grâces envers Dieu, que cette période de répression est maintenant derrière nous, et que la vie religieuse peut de nouveau fleurir en Albanie sous ses diverses formes en reprenant sa place héréditaire au sein d’une société démocratique,

• Mais reconnaissant aussi la présence de désaccords religieux dans des conflits ethniques, sociaux et politiques sévissant dans bien des parties du monde et même dans notre région,

Nous, les communautés traditionnelles de croyants en Albanie - Communauté musulmane, Eglise (orthodoxe) autocéphale d’Albanie, Eglise catholique et Communauté Bektashi - nous sentons invitées à montrer le chemin de l’avenir, et avons décidé de rendre publique la déclaration commune suivante :


Nous reconnaissons et nous acceptons que nos communautés diffèrent entre elles, et que chacun de nous se sent appelé à observer sa propre religion.

En même temps, nous reconnaissons que nos traditions religieuses et spirituelles professent en commun de nombreuses valeurs, et que ces valeurs partagées peuvent servir de base authentique à l’estime mutuelle, à la coopération et à la vie en commun dans la liberté sur tout le territoire de l’Albanie.


Nous, Communauté musulmane, Eglise orthodoxe, Eglise catholique et Communauté Bektashi, sommes fiers de notre histoire de co-existence multi-religieuse pacifique en Albanie. Nous proclamons que la dignité de la personne humaine et la valeur de l’être humain sont un don de Dieu. Chacune à sa manière, la foi de chaque communauté nous appelle au respect des droits humains fondamentaux de toute personne. La discrimination et la violence à l’égard d’individus ou la violation de leurs droits de base sont contraires, selon nous, non seulement aux lois d’origine humaine mais aussi à la loi de Dieu.


En notre qualité de représentants de nos communautés de croyants respectives, nous disons notre conviction qu’après avoir reconstruites celles-ci, nous sommes maintenant entrés dans une nouvelle phase de défis. Ces défis exigent de nous de renouveler et de renforcer nos efforts pour promouvoir entre nous les bonnes relations traditionnelles ainsi que le dialogue et la coopération, tout en accent uant le rôle de nos communautés comme institutions importantes de notre société. Avec la présente déclaration, nous prenons les engagements suivants :

• Nous continuerons de prier et d’agir pour la tolérance, la co-existence et la paix, au sein de nos communautés respctives et dans la société albanaise tout entière. Nous nous engageons aussi à continuer de promouvoir un climat de paix dans nos communautés en insistant auprès des responsables sur le fait que la prédication ne doit pas provoquer la haine religieuse.

• Nous poursuivrons un effort général d’éducation à la compréhension et au respect de nos différentes traditions religieuses, pour que l’ignorance et la peur ne nourrissent pas la discrimination et la violence. A cette fin, nous devons veiller à ce que les programmes et les manuels scolaires traitent chaque tradition religieuse d’une manière égale et ouverte.

• Nous resterons prêts à coopérer avec d’autres organisations civiques et sociales pour des activités correspondant à une préoccupation commune.

• Nous continuerons à coopérer, par des réunions réciproques, au maintien et à la promotion de la compréhension interreligieuse en Albanie et dans la région.

• Nous continuerons à nous engager à trouver les moyens de fournir une assistance à tous ceux qui souffrent dans notre société.

De plus, nous, Communauté musulmane, Eglise orthodoxe, Eglise catholique et Communauté Bektashi, invitons les autorités civiles aux niveaux local et national :

• à veiller à ce que les responsables religieux et tous leurs représentants qualifiés puissent exercer librement leur mission ;

• à défendre les communautés de croyants traditionnels contre toute personne ou tout groupe qui, à l’intérieur ou à l’extérieur de cette communauté, tenterait de faire un mauvais usage du nom, des biens, des sceaux et des symboles d’une communauté ; dans des cas de ce genre, nous croyons nécessaire que l’Etat, conformément au droit, intervienne avec fermeté pour le bien des communautés en cause ;

• à favoriser le développement d’une société civile vigoureuse par l’adoption de lois, de règlements financiers et d’autres mesures appropriées créant le contexte nécessaire pour que prospèrent les communautés de croyants et les autres organisations civiques ;

• à réaliser de nouveaux progrès dans la voie de la promotion et de la pratique de la démocratie, des droits de l’homme et de l’Etat de droit ;

• à s’employer à résoudre la question du statut juridique des religions et celle de la restitution des biens des communautés de croyants qui ont été nationalisés ou expropriés dans le passé ;

• à élaborer des pratiques tendant à ce que les médias n’encouragent pas les divisions, la méfiance et l’hostilité entre les populations, mais qu’ils puissent contribuer à la construction d’une société démocratique saine ; à cet égard, nous invitons aussi les médias à être équitables et respectueux dans le traitement de sujets religieux.

Enfin, nous invitons la société albanaise tout entière à revenir aux valeurs de la foi, de la protection de la vie et de la dignité humaine.

Traitons les autres comme nous voudrions qu’ils nous traitent.





Valerie A. Nash

Chief of Staff, Office of the Secretary General
World Conference of Religions for Peace

Church Centre to the United Nations
777 United Nations Plaza, 9th Floor
New York, New York 10017

Tel: (212) 687-2163, Ext. 26
Fax: (212) 983-0566

Email: vnash@wcrp.org

Website: www.wcrp.org







 
Liens relatifs