Voir tout les articles sur ce sujet.

Dialogue interreligieux

http://association.udea.free.fr/index.html


L’UDEA réunit des hommes et des femmes de toutes religions pour favoriser le vivre ensemble et réduire la xénophobie, fruit de la méconnaissance. Que Dieu nous aide à mieux nous éclairer et témoigner avec justice.

UNION DES ENFANTS D’ABRAHAM (U.D.E.A.)
Association déclarée conformément à la loi du 1er juillet 1901 à la Préfecture de la Savoie. (Août 2005)

“ Réunir tous ceux qui sont attachés aux valeurs spirituelles, morales et culturelles pour approfondir la compréhension mutuelle ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble la justice ”.

Notre structure est une association laïque de droit français. Elle regroupe des religieux, des laïcs, des agnostiques de libres penseurs, l’image totale de notre société.
Nous sommes un espace de rencontres des communautés monothéistes : juive, chrétienne, musulmane, bahaïe, en référence avec le patriarche Abraham. De nombreuses occasions ont permis, depuis  les “ Disputations de Cordoue au XIIIème”, que politiquement et institutionnellement, juif, chrétien musulman, et toute autre religion reconnue, bouddhiste, sikh, etc. se réunissent sur un pied d’égalité pour œuvrer à la paix et à la bonne entente entre nous.

Ecouter, réfléchir, comprendre pour vivre en paix, en frère et contribuer à créer un climat de confiance et de dialogue. Saint Paul dira : “ Ceux qui se réclament de la foi, ce sont les fils d’Abraham ”. Ainsi des millions de croyants se rejoignent dans le souvenir du même Patriarche, modèle de la foi au Dieu unique.
Les musulmans le proposent comme : “ Un guide, un homme docile à Allah qui l’a choisi et guidé vers la voie droite ”. Nous, hommes et femmes, avons la volonté de nous rassembler pour mettre notre patrimoine spirituel en commun, pour libérer le monde des méfaits de la haine, de la violence, de l’orgueil de la race et du sang, en révélant les sources authentiques et divines d’un humanisme fraternel.

Il s’agit d’apporter aux membres de l’association un enseignement de valeurs telles qu’elles sont présentées et vécues dans nos religions, car il ne peut y avoir de réel dialogue sans un minimum de connaissance en commun, et donc de compréhension mutuelle.
Le Président Foudil BENABADJI.

Transmis le Avr 09, 2012 - 10:20 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Vivre ensemble

- Voeux de Joyeux Noël et Bonne Année de Josette GAZZANIGA, Secrétaire générale des "Religions pour la Paix"

- Message d'espoir depuis Jérusalem , de Emile MOATTI,
Délégué général de la Fraternité d'Abraham à Jérusalem,
Ancien vice-Président juif de la C.M.R.P., lors de sa fondation.

- Voeux du GAIC

- Voeux des Artisans de Paix

- Voeux du GRIC

- Voeux de Itinéraires spirituels

- Voeux de l'ICM : Institut Catholique de la Méditerranée.

----------------------------------------------------------------------------------------
Voeux du GAIC
De : "GAIC"

Objet : message de Noël


Pour nous musulmans, le 07 décembre 2010 est le premier jour du mois sacré de « Muharram » qui marque le premier jour de l’an 1432 de l’Hégire.

Pour nos amis chrétiens, le 25 décembre, Noël, marque la date de naissance miraculeuse de Issà ou Jésus-Christ, fils de Marie ou Maryam. Que la paix soit sur eux !

Saisissons ces deux dates importantes dans nos Traditions religieuses respectives, pour nous offrir le meilleur cadeau d’une rencontre à nous-mêmes, à nos proches, à nos voisins et à Tout Autre, dans la joie, la paix, l’amour, la fraternité et l’espérance.

Nous souhaitons à chacune et à chacun d’entre nous de passer une bonne et joyeuse fête de Noël, une bonne et heureuse année hégirienne

Les Présidents du GAIC : Öve Ullestad et KOUSSAY Saïd Ali


---------------------------------------------------------------------------------------------
Voeux des Artisans de Paix


A tous les Artisans de Paix venus au skit du Saint Esprit le 21 novembre,
et à tous les autres acteurs de l¹interreligieux,

Nos voeux les plus spirituels pour les fêtes de fin d¹année et pour la future année nouvelle 2011,
de la part du père Higoumène Barsanuphe qui nous envoie cette magnifique photo du Skit du Saint Esprit, et de moi-même.

Dans l'espérance de nos fraternités à venir,
fidèlement vôtre.

Paula Kasparian
Présidente des Artisans de Paix

                      

Skit du Saint-Esprit. Photo du Père Higoumène Barsanuphe.


-----------------------------------------------------------------------------------------
Voeux du GRIC


------------------------------------------------------------------------------------------
Voeux de Itinéraires Spirituels


-------------------------------------------------------------------------------------------
Voeux de l'ICM : Institut Catholique de la Méditerranée






Transmis le Déc 20, 2010 - 12:26 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Education à la Paix

Les obsèques de Monseigneur Paul GUIBERTEAU ont été célébrées à Notre Dame de Paris le mercredi 4 août 2010.
Durant plusieurs années il assura la fonction de Secrétaire Général de la Conférence mondiale des religions pour la paix.
Il fut également Secrétaire Général de l’enseignement catholique et Recteur de l’Institut catholique de Paris.
Ami de la Paix, il fut à Nouméa en 1988, membre de la Mission du Dialogue , qui aboutit aux accords de Matignon.

Lors d'une cérémonie à sa mémoire, le 10 septembre 2010 à Notre Dame de Paris, un hommage particulier lui fut rendu par M. Norbert Ducrot.


ALLOCUTION DE NORBERT DUCROT, président du M.I.R.C. (Mouvement international de responsables chrétiens), ancien administrateur et membre du bureau de la C.M.R.P.-France (Conférence mondiale des religions pour la paix), prononcée à la célébration du 10 septembre 2010 en la cathédrale Notre-Dame de Paris in memoriam Mgr. Paul Guiberteau.

"Seigneur, sois loué pour avoir mis ton serviteur Paul Guiberteau sur nos chemins respectifs, pour avoir permis qu'il fasse avancer le dialogue et la compréhension entre ceux qui se réclament d'Abraham, père commun d'innombrables races, peuples et nations. Les qualités dont il a fait preuve en ce sens rejoignent celles d'éducateur, formateur, directeur d'établissement, animateur de groupe et homme de réconciliation qui, bien connues, ont déjà été soulignées par les voix les plus autorisées.

Nous pouvons témoigner que les engagements de Paul allaient plus loin... notamment dans le domaine du rapprochement oecuménique entre Eglises chrétiennes (je pense à son travail de révision de la T.O.B. (traduction oecuménique de la Bible), comme dans le dialogue interreligieux que ce soit au sein du Conseil interreligieux de la Conférence des évêques de France, ou de la Conférence mondiale des religions pour la paix, co-organisateur des rencontres d'Assise. Paul accepta à la demande expresse du pasteur Jacques Stewart, président pressenti, de devenir secrétaire général de la C.M.R.P.; il le fit avec l'autorité efficace et discrète qui lui était propre, nous ouvrant en un temps de nécessité les locaux de la rue du Cloître Notre-Dame. Qu'il en soit ici encore remercié! je le dis en union de coeur et de pensée avec le président en exercice, retenu, Ghaleb Bencheikh.

Enfin, je ne peux oublier qu'il fut aussi l'aumônier catholique attentif et présent du Mouvement international de responsables chrétiens fondé par Edmond Michelet. Dans les hautes responsabilités qu'il fut amené à remplir dans le monde associatif, là ou ailleurs, Paul apporta toujours un regard profond de compréhension bienveillante, de discernement et de jugement équilibré, respectueux de l'autre sans cacher ses propres convictions ni renoncer à chercher toujours plus haut une vérité qui libère et rapproche - quitte à y mettre une touche d'humour...

Seigneur, Dieu des deux testaments et Père universel, inspire-nous de suivre la vocation personnelle que Tu as déposée en chacun de nous, en l'orientant selon l'exemple que nous laisse notre frère Paul Guiberteau. Maintenant que Tu l'as rappelé auprès de Toi, il vit pleinement dans Ta lumière. Avec et par Ta grâce, que notre louange et notre prière au cours de cette célébration s'unissent aux siennes!"

Transmis le Oct 14, 2010 - 12:06 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Vivre ensemble

LE « GROUPE INTERRELIGIEUX POUR LA PAIX 93 – G.I.P. 93 »


Affilié à la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix – France – C.M.R.P.


souhaite à ses amis musulmans ses vœux les meilleurs

pour votre fête « L’AID EL FITR »

ainsi que pour votre famille, vos amis et votre Communauté

Cette période privilégiée de jeûne, de prière et de partage

vous a permis de vous rapprocher du TOUT-PUISSANT.

Qu’il vous donne dans sa Miséricorde Sa Lumière et Sa Force

pour poursuivre chaque jour le Chemin de la Vie

et vous conduise sur les Sentiers de Joie et de Paix avec vos

Frères et Sœurs en Humanité.


« Voilà ceux qui suivent une Voie
indiquée par leur SEIGNEUR ;
Voilà ceux qui sont heureux »
(Sourate II – 5)


Bien Fraternellement

Pour le G.I.P. 93 :
Philippe LECLERCQ, Président
Denise MONTBAILLY, Vice-Présidente chargée des Relations Extérieures

G.I.P. 93 legip93@gmail.com
Tel : 01.43.52.38.08



Transmis le Sept 18, 2009 - 12:27 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Vivre ensemble

LE « GROUPE INTERRELIGIEUX POUR LA PAIX 93 – G.I.P. 93 »

Affilié à la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix – France – C.M.R.P.

souhaite à nos amis israélites

Ses vœux sincères et les meilleurs pour la fête de ROCH HACHANA 5770

Que cette année soit remplie de joies, de partage et de Paix dans vos familles

et dans votre entourage

Que l’ETERNEL vous accompagne sur le chemin de la vie,

vous protège et vous bénisse Bien fraternellement
Pour le GIP 93 :

Philippe LECLERCQ, Président
Denise MONTBAILLY, Vice-Présidente chargée des Relations Extérieures

G.I.P. 93 legip93@gmail.com
– Tel : 01.43.52.38.08




Transmis le Sept 18, 2009 - 12:17 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Dialogue interreligieuxMot du Secrétaire Général pour la Journée Internationale de la Paix.

4 September 2009

Chers et estimés Collègues,

La Journée Internationale de la Paix, observée chaque année le 21 septembre, est un appel général au cessez-le-feu et à la non-violence. Cette année, le Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki-Moon appelle les gouvernements et les citoyens aussi à converger vers le désarmement nucléaire et la non-prolifération.

Tout au long de son histoire, Religions pour la paix a travaillé en vue de limiter et éventuellement éliminer les armes nucléaires. Cet engagement a été réaffirmé en décembre 2008 dans une déclaration du Comité Exécutif de Religions pour la Paix, où on lit :
"les armes nucléaires sont une grave menace pour la vie humaine. En plus de leur profond danger, elles comportent aussi une contradiction morale. D'un côté, nos traditions religieuses affirment la valeur extrême de chaque vie humaine et nous appelent à respecter toute vie, alors que de l'autre, les armes nucléaires menacent de mort aveugle des gens en nombre massif et menacent l'ensemble de l'écosystème dont toutes nos vies dépendent.

La Journée de la Paix est une occasion de respecter notre engagement pour l'abolition du nucléaire.
Permettez moi d'inviter chacun de vous à affirmer votre engagement de quelques manières suivantes :
Observer un moment de silence. Un moment de silence est une manière belle et personnelle de reconnaître l'appel général pour la paix et le désarmement. Religions pour la Paix a rejoint la Campagne "Un million de minutes pour la Paix qui demande aux gens tout autour de la terre de s'engager à observer un moment de silence à midi le 21 septembre.
Vous pouvez envoyer votre engagement à :
http://live.faithstreams.com/site/prayer_pledges/register

Organiser une veillée interreligieuse pour la paix ou un autre événement public. Une manière de faire peut être une veillée ou un concert. Mettre en place des cérémonies religieuses et des hommages pour faire mémoire des victimes des armes nucléaires et des essais nucléaires.

Soutenir la campagne des Nations Unies "WMD : Nous devons désarmer". Le 13 juin 2009, le Secrétaire Général Ban Ki-Moon lança une campagne multiforme sous le slogan "Nous devons désarmer pour marquer le compte à rebours de 100 jours menant à la Journée Internationale de la Paix le 21 septembre. Vous pouvez soutenir cette Campagne en signant la Déclaration et en ajoutant votre raison de "pourquoi nous devons désarmer" à : http://www.un.org/en/events/peaceday/2009/
Vous pouvez obtenir plus d'information sur la Journée de la Paix et les activités qui ont été planifiées tout autour de la Terre à : www.internationaldayofpeace.org
Votre expérience dans Religions pour la Paix est profondément appréciée. Ensemble, nous pouvons faire progresser la coopération multi-religieuse pour une action commune en limitant et éventuellement en éliminant les armes nucléaires.
Partagez avec nous comment vous prendez part à la Journée Internationale de la Paix en écrivant à Mme Allison Pytlak, Coordinatrice du Program de Désarmement de Religions pour la Paix, à :
apytlak@religionsforpeace.org

Bien à vous en partenariat

Dr. William F. Vendley
Secrétaire General

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
4 September 2009
Dear Esteemed Colleagues:
The International Day of Peace, observed each year on 21 September, is a global call for ceasefire and non-violence. This year, United Nations Secretary-General Ban Ki-Moon is calling on governments and citizens alike to focus on nuclear disarmament and non-proliferation.

Throughout its history, Religions for Peace has worked toward limiting and eventually eliminating nuclear weapons. This commitment was reaffirmed in December 2008 by a Religions for Peace Executive Committee statement which read: “Nuclear weapons are a grave threat to human life. In addition to their profound danger, they also pose an inherent moral contradiction. On the one hand, our religious traditions affirm the ultimate value of each human life and call us to respect all life, while on the other nuclear weapons threaten indiscriminate death to massive numbers of people and threaten the global ecosystem on which all life depends.”

The Day of Peace is an opportunity to honor our commitment to nuclear abolition. Allow me to invite each of you to affirm your commitment in some of the following ways:
- Observe a moment of silence. A moment of silence is a beautiful and personal way to acknowledge the global call for peace and disarmament. Religions for Peace has joined with the “A Million Minutes for Peace” campaign that is asking people around the world to pledge to observe a moment of silence at 12:00 pm EST on 21 September. You can make your pledge at: http://live.faithstreams.com/site/prayer_pledges/register
- Organize a multi-religious peace vigil or other public event. Come together with those in your community in a meaningful way such as a vigil or concert. Make use of religious services and worship to remember the victims of nuclear weapons and nuclear testing.
- Support the UN’s “WMD – We Must Disarm” campaign. On 13 June 2009, Secretary-General Ban Ki-Moon launched a multiplatform campaign under the slogan WMD – We Must Disarm to mark the 100-day countdown leading up to the International Day of Peace on 21 September. You can support this campaign by signing the Declaration and adding your reason for why We Must Disarm at http://www.un.org/en/events/peaceday/2009/ . You may learn more information about the Day of Peace and activities being planned around the world at www.internationaldayofpeace.org.
Your leadership in Religions for Peace is deeply appreciated. Together, we can advance multi-religious cooperation for common action by limiting and eventually eliminating nuclear weapons. Share with us how you will take part in the International Day of Peace by emailing Ms. Allison Pytlak, Religions for Peace Disarmament Program Coordinator, at apytlak@religionsforpeace.org.

Yours in partnership,

Dr. William F. Vendley
Secretary General

Transmis le Sept 07, 2009 - 12:29 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Vivre ensembleVoeux pour le début du Ramadan

De la part du Groupe Interreligieux pour la Paix 93 - G.I.P. 93

Chers amis des Communautés Musulmanes,

Vous voici dans une période privilégiée pour la prière et le jeûne. Que le Seigneur Miséricordieux soit à l'écoute de vos prières sincères qui s'élèvent vers Lui et que le Souffle de Son Esprit vous aide dans la méditation, le pardon, la fraternité et la solidarité envers vos frères en Humanité qui en ont le plus besoin. Qu'il protège vos familles et tous ceux que vous aimez.

Si c'est un temps de prière, c'est un temps aussi de retrouvailles en famille, avec les amis ou votre entourage. Que ces moments que vous allez partager soient dans la Joie et la Paix.

Ce sont les voeux sincères et fraternels que nous vous adressons :

"LE GROUPE INTERRELIGIEUX POUR LA PAIX 93 - G.I.P. 93"

Avec nos amitiés.

Pour le G.I.P. 93 : Philippe LECLERCQ, Président, - phleclercq95@aol.com
et Denise MONTBAILLY, Vice-Présidente chargée des Relations Extérieures
- denise.montbailly@wanadoo.fr

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
De la part du Comité interreligieux de la Famille Franciscaine
Chers amis,


Vous voici à l'aube d'entrer dans un temps priviligié qu'est le Ramadan : temps de prière, de jeûne, de solidarité envers vos frères. Que Dieu vous aide et vous accompagne durant ce mois.
Soyez assurés de nos prières et de nos pensées fraternelles.
Que Dieu vous protège et vous bénisse, ainsi que toutes vos familles, vos proches et vos amis.
Bien fraternellement.

Josette,
pour le Comité interreligieux de la Famille Franciscaine

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Transmis le Août 23, 2009 - 05:35 PM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Dialogue interreligieuxLE MANS : Les Amis de La Paix


Compte-rendu d'activité 2010 – 2011.



L’association « les amis de la paix » est née en 1998, sous le nom « association des amis de l’épine ». A cette date les carmélites ont prêté un local appelé la ferme de l’Epine, pour y exercer des activités à dimension religieuse. (Préparation à la communion, retraites et rencontres diverses, etc.). La responsable du Carmel était tout à fait favorable à ce que ces rencontres prennent une dimension interreligieuse.

Le président de L’association : L’abbé Jean Louis Morin lui-même militant actif au sein du MIR : Mouvement International de Réconciliation, à œuvrer pour que l’association deviennent une association vraiment interreligieuse militante pour la paix. Ainsi des protestants, orthodoxes, musulmans et hindouistes ont adhérés à l’association et Najet Kasskoussi, musulmane est devenue la seconde présidente de l’association.

En 2008, en assemblée générale extraordinaire, il a été décidé de ne plus assumer la gestion de la ferme car cela était trop prenant afin de nous consacrer à nos objectifs fondamentaux : la rencontre interreligieuse et l’apprentissage de la non-violence. Il fut également décidé que nous prendrions le nom, des « Amis de la Paix ». Aujourd’hui l’association est forte de 40 Adhérents.

De nombreuses activités rythment l’année de l’association dont voici les principales.

- Le week-end de rencontres interreligieuses : Depuis plusieurs années, au moment de l’Ascension l’association propose un week-end de rencontres et d’échanges autour d’un thème. Ce temps de partage, en pleine nature loin du tumulte de notre quotidien permet de vivre ensemble la découverte de la différence de nos rites religieux, mais aussi culinaires. Nous découvrons que cette cohabitation est très enrichissante.

- La Journée mondiale pour la paix et la non-violence : chaque année le 21 septembre marque la journée mondiale pour la paix et la non-violence. A cette occasion l’association organise une marche et met en lumière un des grands personnages, de la non-violence. Par exemple en 2008 nous avons célébré le quarantième anniversaire de mort de Martin Luther King.

- La Semaine de rencontre Islamo-chrétienne : pendant la troisième semaine du mois de novembre, à lieu au plan national la semaine de rencontre islamo-chrétienne à l’initiative du GAIC (Groupement d’Amitiés Islamo-chrétienne).
Notre association propose alors aux musulmans et aux chrétiens de se retrouver autour d’un thème ou d’un film et de découvrir nos différences et nos similitudes dans nos rites et nos traditions propres.

- La prière interreligieuse mensuelle : chaque mois, le soir de pleine lune une prière interreligieuse est proposée à l’initiative du MIR ; cette prière est partagée avec d’autres groupes interreligieux sur les cinq continents.

- Calendrier interreligieux : L’association édite chaque année, un calendrier interreligieux qui présente les dates des fêtes religieuses des grandes religions à travers le monde. Ce calendrier est illustré de textes et de photos thématiques (2008 : les femmes prix Nobel de la paix, 2009 : les grandes fêtes religieuses).

Contact : 1 / Hilaire BODIN
- Tél : 02 43 21 99 47
- Messagerie : hilaire.bodin@wanadoo.fr
2 / Adji DRAMÉ
- Tél : 06.14.80.30.18
- Messagerie : d.adji@voila.fr



Transmis le Avr 22, 2009 - 11:31 PM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Vivre ensemble

CMRP - France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 MARS 2009

Compte rendu réalisé par Marie LEMESLE, complété par des notes de divers participants notamment Bernard REBER

Matin



RENCONTRE AVEC LES GROUPES INTERRELIGIEUX
AFFILIÉS OU SYMPATHISANTS



EN GUISE D’INTRODUCTION



La séance est ouverte par le président Ghaleb Bencheikh qui souhaite la bienvenue aux participants à cette « rencontre de l’amitié et de l’engagement des personnes au service de l’Homme et de la Paix » et les invite à un moment de silence pour le recueillement, la prière ou la méditation.
La rencontre est animée par Jean-Pierre Martin que Ghaleb B. remercie tout particulièrement pour son dévouement et son efficacité au service de la CMRP, gratitude partagée par tous les membres, lesquels tout au long de l’année, reçoivent et diffusent des informations interreligieuses grâce au travail de Jean-Pierre, responsable de la communication internet. C’est ainsi qu’une bonne trentaine de groupes sont en lien direct, constituant un réseau véritable, et chacun est d’ailleurs invité à développer cette communication en multipliant comptes-rendus (de conférences, colloques, lectures etc.) et bilans d’actions individuelles ou collectives.
Jean-Pierre M. tient, quant à lui, à souligner le travail remarquable et précieux de Denise Torgemane, webmaster de religionspourlapaix.org, site d’information interreligieuse qui rencontre un franc succès auprès des internautes et contribue largement à la renommée de la CMRP-France.
La rencontre consiste en une suite d’échanges entre les personnes présentes, toutes membres de la CMRP dont plus de la moitié sont impliquées dans l’association au niveau national (Comité exécutif, Conseil d’Administration, Commissions). les unes parlant au nom d’un ou de plusieurs groupes qu’elles représentent, les autres à titre individuel.

INTERVENTIONS DES GROUPES
Groupes excusés : DIRE (Jacques Tranchant à Avignon) et Groupe Interreligieux de Grenoble (Denise Kahn)

ACRIP – Rouen (76) - Abdelkader Bekhedda abdelkader76@hotmail.com
et Marc Venard

Abdelkader B. est le nouveau président de cette association, laquelle se réunit toutes les six semaines. L’ACRIP fait partie d’un collectif d’une quinzaine d’autres associations rouennaises religieuses et non religieuses qui préparent la Journée de la Paix du lundi 21 septembre prochain (peut-être même un week-end en incluant le dimanche 20). Composée de bouddhistes, chrétiens, juifs et musulmans, l’association comporte également depuis son origine des baha’is et les deux représentants de l’ACRIP dénoncent ici les persécutions dont est actuellement victime la communauté baha’ie en Iran. A signaler que le blog de l’association a le vent en poupe, ce qui est porteur d’espoir. Hébergée par le centre diocésain pour un prix modique, l’ACRIP bénéficie également de prêt de matériel de la part de la municipalité ouverte au dialogue avec les religions, notamment dans le cadre de marches pour la paix.

LES AMIS DE LA PAIX - Le Mans (72) - Hilaire Bodin hilaire.bodin@wanadoo.fr
Cette association, qui comprend quarante adhérents et dont la vice-présidente est musulmane, prend le relais de l’Association des Amis de l’Epine, présidée par le P. Jean-Louis Morin et dissoute en 2008. Sur le terrain, elle a participé à une soirée sur le thème d’Abraham (avec le GAIC) ainsi qu’à la célébration du 40 ème anniversaire de la mort du Pasteur Martin Luther King, et elle prépare pour le 21 septembre une marche de la Paix. Hilaire B. explique que ce qui donne de la vie à son association, c’est que depuis plusieurs années ses membres se retrouvent pour passer ensemble le long week-end de l’Ascension, avec partage de la préparation des repas, randonnées et soirées avec itinéraire spirituel. « Les Amis de la Paix » adhèrent pour la 1ére fois à la CMRP (depuis le 7/02/09), dont ils trouvent la vision similaire à la leur (Hilaire B. a beaucoup apprécié le texte de Ghaleb B. publié à propos du conflit au Proche-Orient). Rejoindre un groupe international doit leur permettre d’ouvrir leur esprit sur une position harmonieuse.

CENTRE DE RENCONTRES INTERRELIGIEUSES POUR LA PAIX – Doumérac, près d’Angoulême (16) - Père Higoumène Barsanuphe ouv@club-internet.fr
Situé dans le même hameau qu’un monastère orthodoxe dont le P. Barsanuphe a la charge, le CRIP a débuté pour l’anniversaire d’Assise, le 27 octobre 1998 et depuis quatorze rencontres s’y sont tenues. Le principe de départ était de faire se rencontrer, devant un public, quatre ou cinq représentants de diverses religions, sans intervenir, en leur offrant une sorte de tribune sur un thème introduit par le P. Barsanuphe. En fait, au fil des rencontres, il est apparu que la plupart des religieux (à chaque fois différents) s’attachaient plus à faire découvrir leur religion qu’à dialoguer sur le sujet proposé. D’où actuellement la recherche d’une autre formule, peut-être des tables-rondes. L’été 2008, le Centre a accueilli une exposition de masques Africains, objets de culte de la tradition animiste (présente à Assise) et bien que ce ne fut pas une manifestation interreligieuse, néanmoins ce fut une action en faveur de la Paix, en accord avec la CMRP où l’on s’intéresse à toutes les religions sans se limiter à deux ou trois. Le P. Barsanuphe mentionne également un autre groupe qu’il a créé sur Paris, le Collectif Interreligieux Multilatéral pour la Paix pour dire que faute de moyens financiers, ce groupe n’a actuellement pas d’activités, si ce n’est d’entretenir des relations avec d’autres groupes multireligieux (notamment avec le Groupe CMRP des Sables d’Olonne, les Focolari et la Communauté Sant’Egidio) afin d’agir pour la promotion de la multilatéralité dans l’interreligieux .
Membre du Comité Exécutif de la CMRP, le P. Barsanuphe est responsable également de la Commission Prière et Recueillement pour la Paix de la CMRP.

COMITÉ INTERRELIGIEUX DE LA FAMILLE FRANCISCAINE – Paris - Josette Gazzaniga josette.gazzaniga@club-internet.fr
Le Comité existe au sein de la famille franciscaine depuis six ans. Il comprend six membres catholiques franciscains, un bouddhiste, trois juifs, trois musulmans et un sikh. Depuis deux ans, il collabore avec le GAIC pour la Semaine de Rencontres Islamo-Chrétiennes et dans d’autres cadres. Ses actions se sont multipliées : en 2007, aide aux laïcs désireux d’être acteurs de paix en milieux hospitalier et carcéral ; en 2008, participation dans le domaine de la spiritualité aux côtés du Mouvement International pour la Réconciliation, également à La Maison Verte, Paris XVIIIème, auprès de Stéphane Lavignotte. En 2009, participation à la Journée Mondiale de la Non-Violence. Le Comité participe aussi au Salon Initiatives de Paix ( atelier de calligraphie animé par un rabbin) et mène une action de fond auprès des Jeunes Professionnels désireux d’apprendre à rencontrer l’autre, de se préparer au pèlerinage, d’organiser une Table Ronde sur la paix et la rencontre interreligieuse. Les membres du Comité témoignent en diverses circonstances comme à Lourdes ou en janvier dernier dans une veillée organisée dans l’urgence en réponse au drame israêlo-palestinien. Josette G. désire développer les liens avec la CMRP, notamment pour la constitution d’un réseau de Femmes pour la Paix en France.

LA FONTAINE AUX RELIGIONS – Paris XIème - René Coulon rcoulon@noos.fr (Patrice Obert, excusé)
Depuis une douzaine d’années, René Coulon, paroissien de Saint Ambroise, se forme à l’interreligieux au contact du GAIC et de la Fraternité d’Abraham, et bien sûr de la CMRP. Au sein de la Fontaine aux Religions, il est l’un des acteurs du Tour du Monde des Religions, manifestation annuelle (en mai/juin) dans le quartier pluriculturel de Belleville : soit une marche d’un lieu de culte à l’autre, soit la réalisation d’un Village des religions, soit des animations théâtrales de rue pour interpeller les passants. Par ailleurs, René C. signale l’existence d’une nouvelle association à laquelle il participe, dénommée « Comité Interreligieux pour une Ethique Universelle et contre la Xénophobie », ou « CIEUX » sise à la mairie du XIème, et qui à partir des Droits de l’Homme initie une réflexion sur le thème des voisins (échanges fraternels) localement, mais avec une vocation très étendue comme on peut le voir sur le site de Cieux International.

GROUPE INTERRELIGIEUX – PARIS XVème - Claude Beunardeau claude.beunardeau@wanadoo.fr
Ce groupe s’est formé de façon assez soudaine, il y a quatre ans, entre des chrétiens, des juifs et des musulmans de l’arrondissement. Il organise une conférence annuelle. Depuis cette année, le style a changé puisqu’il s’agit de réunions tournantes, les membres de deux religions étant invités à tour de rôle au culte d’une troisième, ce qui permet de mieux se comprendre mutuellement, ainsi qu’au partage d’un moment convivial pour mieux se connaître. Le groupe comprend maintenant de jeunes asiatiques. D’autre part, au moment des événements de Gaza, une réunion impromptue de prière des trois religions abrahamiques a regroupé quatre cents personnes et trouvé écho dans les médias.
Claude B. qui est également l’un des responsables des activités interreligieuses de l’abbaye de St Jacut de la Mer, en Bretagne, est membre du Comité exécutif de la CMRP.

GROUPE INTERRELIGEUX DE LILLE - Nicole Vernet nicolevernet@free.fr
Au niveau de ses activités, le groupe est toujours centré sur les jeunes et la paix. Des actions ont lieu, notamment dans les petites classes et suscitent des échanges qui profitent au moins autant aux maîtres qu’aux élèves. En ce qui concerne l’actualité interreligieuse, un moment fort été la rédaction et la publication d’un texte au sujet des événements au Proche Orient. Cette prise de position publique a rencontré un important retentissement, d’où ont découlé des tensions individuelles ou communautaires qui ont finalement conduit au report de dernière minute de la conférence publique annuelle, programmée pour le 19 février. Nicole V. exprime son vif regret de n’avoir pu prévenir, pour des raisons techniques, les membres de la CMRP de ce contretemps. Elle indique que par ailleurs le groupe a pris également position au sujet des persécutions des baha’is en Iran.

GROUPE INTERRELIGIEUX POUR LA PAIX - GIP 93 - SEINE-SAINT-DENIS - Philippe Leclerc phleclercq95@aol.com (Denise Montbailly, excusée)
Ce groupe existe depuis dix ans. Constitué d’une cinquantaine de membres, il fonctionne en réseau et organise huit réunions sur l’année ainsi que des débats publics. Actuellement, il rencontre un peu moins d’audience, d’où un questionnement sur son renouvellement et sur ce qu’il peut proposer. Il est bien implanté à Aubervilliers et à Saint Denis, dont le maire a mis en place une Commission des cultes pour permettre à tout administré d’avoir accès à son culte dans des conditions dignes et paisibles. Le GIP 93 est invité à participer à cette mise en place en tant que facilitateur et donc peut jouer là encore un rôle positif, comme ce fut le cas dans le passé en des circonstances de ce type.
Le projet que le groupe voudrait réaliser est l’organisation d’un Prix départemental de la Paix à l’intention des écoliers, d’où des contacts en cours avec l’Inspecteur d’Académie. Bien entendu, il faut définir avec précision les visées de ce Prix ainsi que la mise en place d’un jury compétent. Au niveau du Conseil général, il existe un réseau « Cultures de la Paix » qui regroupe des associations de toutes tailles, institutionnelles ou non, qui se concertent pour monter des activités d’éducation à la paix. Il s’agit de rassembler les initiatives et de leur donner corps.

GROUPE INTERRELIGIEUX POUR LA PAIX – GIP 78 - YVELINES – Philippe Attey phat10w@aol.com (Michel Cardon, excusé)
2008 a vu peu d’activités spectaculaires, mais la continuité de la réflexion sur l’interreligieux menée dans le secteur de Versailles (réunions de prière et collaboration avec le GAIC) et dans le secteur de Saint Quentin en Yvelines/Maurepas. Là le GIP entend mener une activité de présence dans les lycées publics, en commençant par les classes de terminale (travail sur le vocabulaire religieux). Dores et déjà, il intervient à la demande pour répondre aux questions. Dans les secteurs de Saint Germain en Laye et du Pecq, la mise en route d’activités est plus longue.

SOUFFLE ET CHEMINS – Cergy (95) - Denise Torgemane souffleetchemins@yahoo.fr
Cette association, ainsi nommée parce que ses membres ont foi en un seul Souffle, mais constatent qu'il existe plusieurs chemins, comporte une cinquantaine de membres, au sein de plusieurs groupes, dont un de femmes et un groupe d’amitié mixte. La présence de Ghaleb B. à une table ronde sur l’hospitalité a apporté une crédibilité bénéfique tandis que la venue de Bernard Reber a contribué à approfondir le travail entrepris sur le thème " "reconstruction des mémoires, oubli, justice, pardon ?". D’autre part, la commémoration du 90 ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 a donné lieu à une collaboration avec la municipalité et au-delà, sous forme d’appel aux personnes invitées à témoigner des traces (parfois encore très vives) que l’on porte en soi au sujet de la 1ère guerre mondiale. (voir le site internet de l’association : www.souffle-et-chemins ). Le but est de transformer la mémoire des guerres en force de paix. L’expérience montre qu’il est toujours difficile de faire s’exprimer la plupart des membres des religions sur le sujet de la paix. Et pourtant l’on envisage une ouverture du travail des mémoires à propos de l’Algérie, car il ne peut y avoir de paix véritable tant qu’il subsiste non-dits et douleurs. Denise T. signale la référence d’un livre dû au MIR, regroupant des témoignages précieux sur la réconciliation des mémoires, et L’espérance insoumise « Les religions moteurs de réconciliation sociale et politique ». paru aux Editions Nouvelle cité, collection Vie des Hommes
Denise T. est responsable du site internet de la CMRP

TIBHIRINE - Nantes (44) - Jean-Luc Frémon jeanluc.fremon@chu-nantes.fr
(Jacques Hubert excusé)

Cette association qui comprend plus d’une centaine de membres et qui existe depuis une douzaine d’année a vécu une année 2008 assez discrète en comparaison à des années plus fastes. Mais le bilan est néanmoins éloquent. Aux veillées interreligieuses qui ont traditionnellement lieu le 1er mardi de chaque mois, s’ajoute maintenant l’activité de lecture interreligieuse, les 2èmes mardis. Tibhirine a accueilli Jean-Claude Noyé, de la revue Prier, sur le thème du jeûne et est par ailleurs intervenue auprès de lycéens à la demande d’enseignants. Au niveau interne, l’association a demandé à Bernard Reber de l’aider à redéfinir le sens de son action en l’orientant vers des actions concrètes. Il en résulte, par exemple, qu’il serait bon de restructurer certaines commissions En ce qui concerne la communication, un bulletin mensuel est diffusé à deux cents exemplaires, tandis qu’un site internet est en cours d’élaboration. Enfin l’ambitieux projet d’une Maison du Dialogue tient toujours, et des contacts avec la mairie et le conseil général sont en cours. Tibhirine désire renforcer les liens entre différentes associations interreligieuses de France. En ce qui concerne sa région, elle a le projet d’organiser une rencontre de toutes les associations du grand Nantes. Enfin, à noter qu’au moment de Gaza, certaines tensions étaient réelles.

UNION DES ENFANTS D’ABRAHAM - Chambéry (73) - Foudil Benabadji benabadji@orange.fr ; www.memoire-mediterranee.com
C’est l’une des associations de Rhône-Alpes, (avec l’Union des Familles Musulmanes et Les Amis de Tlemcen) au sein desquelles Foudil B. est engagé. Dans l’esprit de la Fraternité d’Abraham, l’U.E.A. organise des conférences et va développer cette activité, avec la production de documents relatifs aux thèmes abordés à distribuer au public moyennant une somme modique. Foudil B. a lui-même traité du chiisme et un colloque avec les baha’is est envisagé. D’autre part, suite aux événements récents du Proche Orient, il a fallu mener des actions de communication auprès de certains publics demandeurs d’avis relatifs aux religions. Parmi les activités associatives, figure la participation à une importante exposition dont l’hôte d’honneur est l’Algérie.
Foudil B. est rédacteur et coordonnateur de la publication de la Lettre de la CMRP, diffusée actuellement surtout par internet pour des raisons financières.


INTERVENTIONS INDIVIDUELLES
Excusé : Jean-François Faba

Saadia Benbelkacen, qui vient d’Epinay sous Sénart (95) et est l’auteur d’une thèse sur un sujet concernant l’interreligieux, s’emploie à agir pour la paix dans sa ville, mais aimerait apprendre et faire plus. Elle assiste à la rencontre en compagnie de son époux.

Monique Bertin, pacifique pèlerine interreligieuse, témoigne, année après année, qu’un membre de la CMRP, même en dehors d’un groupe (elle est isolée géographiquement), est un acteur de paix, là où il est, là où il va.

Brigitte Chevalier, membre du Comité exécutif de la CMRP, représente Religions for Peace au sein de l’UNESCO, à Paris. Cette position lui permet de nouer des contacts et des partenariats, mais seulement au niveau international. Elle met à la disposition des participants un certain nombre de documents relatifs aux processus à mettre en place pour faciliter le dialogue entre religions et cultures.

Norbert Ducrot, lié à la CMRP depuis de nombreuses années annonce qu’il va quitter son conseil d’administration pour laisser la place aux plus jeunes. Actif au sein du Mouvement des Responsables Chrétiens et du GAIC, il a animé le Pèlerinage interreligieux de Paris à Chartres, lequel a compté plus de soixante-dix participants.

Marie-Claude Fuchs, présente à titre personnel, appartient à un groupe œ*****énique parisien du XIVème (paroisse de Plaisance) et est en relations depuis longtemps avec Christiane Gillmann, trésorière de la CMRP.

Laurent Klein, membre de la Commission Enseignement du Fait Religieux, explique qu’en tant qu’enseignant dans l’Ecole publique, il a été sollicité pour intervenir au niveau de la formation des maîtres, dans le cadre du « socle commun des connaissances ». Si le ministère de l’Education Nationale marque un intérêt pour les religions, c’est moins le cas pour les enseignants, un peu crispés sur le sujet, à l’instar de beaucoup de chefs d’établissements assez réticents. Cependant il y a des avancées : la Documentation française réalise une collection sur les textes fondamentaux des religions ainsi que par exemple, sur Abraham. Ce dernier est un cas intéressant parce qu’il permet une démarche pédagogique ouverte : on peut en effet montrer ce qu’il représente tout en tenant compte des sciences et en donnant des pistes. Il faut également travailler sur les représentations que l’on se fait des religions. (A noter un article du dernier n° du Monde des Religions sur l’action de Laurent Klein en compagnie de Mehrézia Maiza)

Marie Lemesle, secrétaire de la Commission Enseignement du fait religieux, est chargée de prendre en notes les interventions de la journée en vue de la rédaction du compte-rendu de l’Assemblée générale.

Christian Lochon, secrétaire général de la CMRP veut témoigner de l’implication de la municipalité de Gênes (Italie) dans l’engagement pour la Paix, dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée (qui regroupe cinq pays européens et cinq pays du Maghreb). Par ailleurs, il donne des cours à la Mosquée de Paris, pour former des imams (1/3 de ses élèves étant des femmes)

Bernadette Le Nouvel, membre du Conseil d’Administration de la CMRP, se définit comme un artisan de paix notamment dans son domaine professionnel hospitalier, poursuit une idée de colloque, sur les thèmes de l’accompagnement et de la fin de vie, qui puisse permettre une réflexion en profondeur sur la place et les enjeux de la laïcité à des moments capitaux de l’existence humaine. Il est également essentiel de développer les formations sur les religions dans le domaine des soins palliatifs, de la gériatrie et dans les périodes de deuil. L’ensemble du projet correspond aux objectifs de la CMRP.

Mehrézia Maiza, présidente des femmes CMRP- Religions for Peace au niveau international, membre du comité exécutif de la CMRP et de la Commission Enseignement du Fait religieux parle de son action dans les établissements scolaires privés et maintenant publics ; lesquels lui demandent de présenter des thématiques religieuses. Le label CMRP est très important, et l’on s’intéresse aux religions en dialogue. Il y a beaucoup de manières d’utiliser les religions, par exemple en partant de la littérature allemande lors d’une intervention conjointe avec Gilles Daudé de la Fédération Protestante et Laurent Klein de la CMRP, au Lycée Sainte Marie de Neuilly. Par ailleurs, Mehrézia M. insiste sur la nécessité de créer des partenariats, comme par exemple avec l’association Asmae de Soeur Emmanuelle qui vient de la contacter sur le thème Diversité et Citoyenneté.

Bernard Reber, membre du Comité exécutif, et enseignant-chercheur s’est investi en donnant des cours à l’Institut International de la Pensée Islamique, dans le cadre de la licence d’études islamiques interdisciplinaires, dont le programme est axé sur le pluralisme interreligieux, notamment dans ses rapports avec la citoyenneté.

Jacqueline Rougé, présidente honoraire de la CMRP et co-fondatrice de la section française de la CMRP, mène des activités essentiellement au niveau européen et international et à l’UNESCO où c’est le niveau mondial qui est concerné.

Guy Feuillère se présente comme enseignant à Paris V dans le domaine de la diversité culturelle. En dialogue permanent avec des étudiants musulmans désireux de parler de Dieu avec des croyants, il tient à dire la joie que ceux-ci lui donnent par ce dialogue.

Richard Zeitoun, membre du Conseil d’administration, a le projet d’élaborer une structure de formation à la paix, destinée aux enfants ainsi que la constitution d’une chorale interreligieuse.



EN GUISE DE CONCLUSION


Petit florilège de paroles de paix et de sagesse de Jean- Pierre Martin, animateur de la rencontre

Il est nécessaire de bien utiliser l’information, dans le respect
de l’engagement des uns et des autres

A moins d’être mandaté, chaque membre ou groupe parle au nom de lui-même et non au nom de la CMRP dont il peut bien sûr se prévaloir
pour donner du relief à ce qu’il dit.

Donner des comptes-rendus des actions à diffuser,
c’est donner des pistes pour les autres

L’important c’est d’exister et de persévérer

Il convient d’avoir la sagesse d’apaiser les esprits.

Chaque goutte d’eau participe à faire la mer

L’objectif essentiel de la CMRP, c’est la paix.





Une date à noter

Le 1er avril aura lieu, à la Sorbonne, à Paris, une conférence de la Ligue des Droits de l’Homme « EXCLUSION DES BAHA'IS DES UNIVERSITES EN IRAN », en rapport avec le procès des sept administrateurs baha’is.

Une demande expresse

En plus des comptes-rendus et communications concernant leurs actions, les participants sont invités à fournir les coordonnées précises de leurs sites et blogs afin qu’on puisse les mettre en liens sur celui de la CMRP.



Transmis le Avr 14, 2009 - 12:05 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Vivre ensemble

CMRP - France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 MARS 2009

Compte rendu réalisé par Marie LEMESLE, complété par des notes de divers participants notamment Bernard REBER.

Matin


RENCONTRE AVEC LES GROUPES INTERRELIGIEUX
AFFILIÉS OU SYMPATHISANTS


EN GUISE D’INTRODUCTION


La séance est ouverte par le président Ghaleb Bencheikh qui souhaite la bienvenue aux participants à cette « rencontre de l’amitié et de l’engagement des personnes au service de l’Homme et de la Paix » et les invite à un moment de silence pour le recueillement, la prière ou la méditation.
La rencontre est animée par Jean-Pierre Martin que Ghaleb B. remercie tout particulièrement pour son dévouement et son efficacité au service de la CMRP, gratitude partagée par tous les membres, lesquels tout au long de l’année, reçoivent et diffusent des informations interreligieuses grâce au travail de Jean-Pierre, responsable de la communication internet. C’est ainsi qu’une bonne trentaine de groupes sont en lien direct, constituant un réseau véritable, et chacun est d’ailleurs invité à développer cette communication en multipliant comptes-rendus (de conférences, colloques, lectures etc.) et bilans d’actions individuelles ou collectives.
Jean-Pierre M. tient, quant à lui, à souligner le travail remarquable et précieux de Denise Torgemane, webmaster de religionspourlapaix.org, site d’information interreligieuse qui rencontre un franc succès auprès des internautes et contribue largement à la renommée de la CMRP-France.
La rencontre consiste en une suite d’échanges entre les personnes présentes, toutes membres de la CMRP dont plus de la moitié sont impliquées dans l’association au niveau national (Comité exécutif, Conseil d’Administration, Commissions). les unes parlant au nom d’un ou de plusieurs groupes qu’elles représentent, les autres à titre individuel.

INTERVENTIONS DES GROUPES
Groupes excusés : DIRE (Jacques Tranchant à Avignon) et Groupe Interreligieux de Grenoble (Denise Kahn)

ACRIP – Rouen (76) - Abdelkader Bekhedda : abdelkader76@hotmail.com
et Marc Venard

Abdelkader B. est le nouveau président de cette association, laquelle se réunit toutes les six semaines. L’ACRIP fait partie d’un collectif d’une quinzaine d’autres associations rouennaises religieuses et non religieuses qui préparent la Journée de la Paix du lundi 21 septembre prochain (peut-être même un week-end en incluant le dimanche 20). Composée de bouddhistes, chrétiens, juifs et musulmans, l’association comporte également depuis son origine des baha’is et les deux représentants de l’ACRIP dénoncent ici les persécutions dont est actuellement victime la communauté baha’ie en Iran. A signaler que le blog de l’association a le vent en poupe, ce qui est porteur d’espoir. Hébergée par le centre diocésain pour un prix modique, l’ACRIP bénéficie également de prêt de matériel de la part de la municipalité ouverte au dialogue avec les religions, notamment dans le cadre de marches pour la paix.

LES AMIS DE LA PAIX - Le Mans (72) - Hilaire Bodin : hilaire.bodin@wanadoo.fr
Cette association, qui comprend quarante adhérents et dont la vice-présidente est musulmane, prend le relais de l’Association des Amis de l’Epine, présidée par le P. Jean-Louis Morin et dissoute en 2008. Sur le terrain, elle a participé à une soirée sur le thème d’Abraham (avec le GAIC) ainsi qu’à la célébration du 40 ème anniversaire de la mort du Pasteur Martin Luther King, et elle prépare pour le 21 septembre une marche de la Paix. Hilaire B. explique que ce qui donne de la vie à son association, c’est que depuis plusieurs années ses membres se retrouvent pour passer ensemble le long week-end de l’Ascension, avec partage de la préparation des repas, randonnées et soirées avec itinéraire spirituel. « Les Amis de la Paix » adhèrent pour la 1ére fois à la CMRP (depuis le 7/02/09), dont ils trouvent la vision similaire à la leur (Hilaire B. a beaucoup apprécié le texte de Ghaleb B. publié à propos du conflit au Proche-Orient). Rejoindre un groupe international doit leur permettre d’ouvrir leur esprit sur une position harmonieuse.

CENTRE DE RENCONTRES INTERRELIGIEUSES POUR LA PAIX – Doumérac, près d’Angoulême (16) - Père Higoumène Barsanuphe : ouv@club-internet.fr
Situé dans le même hameau qu’un monastère orthodoxe dont le P. Barsanuphe a la charge, le CRIP a débuté pour l’anniversaire d’Assise, le 27 octobre 1998 et depuis quatorze rencontres s’y sont tenues. Le principe de départ était de faire se rencontrer, devant un public, quatre ou cinq représentants de diverses religions, sans intervenir, en leur offrant une sorte de tribune sur un thème introduit par le P. Barsanuphe. En fait, au fil des rencontres, il est apparu que la plupart des religieux (à chaque fois différents) s’attachaient plus à faire découvrir leur religion qu’à dialoguer sur le sujet proposé. D’où actuellement la recherche d’une autre formule, peut-être des tables-rondes. L’été 2008, le Centre a accueilli une exposition de masques Africains, objets de culte de la tradition animiste (présente à Assise) et bien que ce ne fut pas une manifestation interreligieuse, néanmoins ce fut une action en faveur de la Paix, en accord avec la CMRP où l’on s’intéresse à toutes les religions sans se limiter à deux ou trois. Le P. Barsanuphe mentionne également un autre groupe qu’il a créé sur Paris, le Collectif Interreligieux Multilatéral pour la Paix pour dire que faute de moyens financiers, ce groupe n’a actuellement pas d’activités, si ce n’est d’entretenir des relations avec d’autres groupes multireligieux (notamment avec le Groupe CMRP des Sables d’Olonne, les Focolari et la Communauté Sant’Egidio) afin d’agir pour la promotion de la multilatéralité dans l’interreligieux .
Membre du Comité Exécutif de la CMRP, le P. Barsanuphe est responsable également de la Commission Prière et Recueillement pour la Paix de la CMRP.

COMITÉ INTERRELIGIEUX DE LA FAMILLE FRANCISCAINE – Paris - Josette Gazzaniga : josette.gazzaniga@club-internet.fr
Le Comité existe au sein de la famille franciscaine depuis six ans. Il comprend six membres catholiques franciscains, un bouddhiste, trois juifs, trois musulmans et un sikh. Depuis deux ans, il collabore avec le GAIC pour la Semaine de Rencontres Islamo-Chrétiennes et dans d’autres cadres. Ses actions se sont multipliées : en 2007, aide aux laïcs désireux d’être acteurs de paix en milieux hospitalier et carcéral ; en 2008, participation dans le domaine de la spiritualité aux côtés du Mouvement International pour la Réconciliation, également à La Maison Verte, Paris XVIIIème, auprès de Stéphane Lavignotte. En 2009, participation à la Journée Mondiale de la Non-Violence. Le Comité participe aussi au Salon Initiatives de Paix ( atelier de calligraphie animé par un rabbin) et mène une action de fond auprès des Jeunes Professionnels désireux d’apprendre à rencontrer l’autre, de se préparer au pèlerinage, d’organiser une Table Ronde sur la paix et la rencontre interreligieuse. Les membres du Comité témoignent en diverses circonstances comme à Lourdes ou en janvier dernier dans une veillée organisée dans l’urgence en réponse au drame israêlo-palestinien. Josette G. désire développer les liens avec la CMRP, notamment pour la constitution d’un réseau de Femmes pour la Paix en France.

LA FONTAINE AUX RELIGIONS – Paris XIème - René Coulon : rcoulon@noos.fr (Patrice Obert, excusé)
Depuis une douzaine d’années, René Coulon, paroissien de Saint Ambroise, se forme à l’interreligieux au contact du GAIC et de la Fraternité d’Abraham, et bien sûr de la CMRP. Au sein de la Fontaine aux Religions, il est l’un des acteurs du Tour du Monde des Religions, manifestation annuelle (en mai/juin) dans le quartier pluriculturel de Belleville : soit une marche d’un lieu de culte à l’autre, soit la réalisation d’un Village des religions, soit des animations théâtrales de rue pour interpeller les passants. Par ailleurs, René C. signale l’existence d’une nouvelle association à laquelle il participe, dénommée « Comité Interreligieux pour une Ethique Universelle et contre la Xénophobie », ou « CIEUX » sise à la mairie du XIème, et qui à partir des Droits de l’Homme initie une réflexion sur le thème des voisins (échanges fraternels) localement, mais avec une vocation très étendue comme on peut le voir sur le site de Cieux International.

GROUPE INTERRELIGIEUX – PARIS XVème - Claude Beunardeau : claude.beunardeau@wanadoo.fr
Ce groupe s’est formé de façon assez soudaine, il y a quatre ans, entre des chrétiens, des juifs et des musulmans de l’arrondissement. Il organise une conférence annuelle. Depuis cette année, le style a changé puisqu’il s’agit de réunions tournantes, les membres de deux religions étant invités à tour de rôle au culte d’une troisième, ce qui permet de mieux se comprendre mutuellement, ainsi qu’au partage d’un moment convivial pour mieux se connaître. Le groupe comprend maintenant de jeunes asiatiques. D’autre part, au moment des événements de Gaza, une réunion impromptue de prière des trois religions abrahamiques a regroupé quatre cents personnes et trouvé écho dans les médias.
Claude B. qui est également l’un des responsables des activités interreligieuses de l’abbaye de St Jacut de la Mer, en Bretagne, est membre du Comité exécutif de la CMRP.

GROUPE INTERRELIGEUX DE LILLE - Nicole Vernet : nicolevernet@free.fr
Au niveau de ses activités, le groupe est toujours centré sur les jeunes et la paix. Des actions ont lieu, notamment dans les petites classes et suscitent des échanges qui profitent au moins autant aux maîtres qu’aux élèves. En ce qui concerne l’actualité interreligieuse, un moment fort été la rédaction et la publication d’un texte au sujet des événements au Proche Orient. Cette prise de position publique a rencontré un important retentissement, d’où ont découlé des tensions individuelles ou communautaires qui ont finalement conduit au report de dernière minute de la conférence publique annuelle, programmée pour le 19 février. Nicole V. exprime son vif regret de n’avoir pu prévenir, pour des raisons techniques, les membres de la CMRP de ce contretemps. Elle indique que par ailleurs le groupe a pris également position au sujet des persécutions des baha’is en Iran.

GROUPE INTERRELIGIEUX POUR LA PAIX - GIP 93 - SEINE-SAINT-DENIS - Philippe Leclerc : phleclercq95@aol.com (Denise Montbailly, excusée)
Ce groupe existe depuis dix ans. Constitué d’une cinquantaine de membres, il fonctionne en réseau et organise huit réunions sur l’année ainsi que des débats publics. Actuellement, il rencontre un peu moins d’audience, d’où un questionnement sur son renouvellement et sur ce qu’il peut proposer. Il est bien implanté à Aubervilliers et à Saint Denis, dont le maire a mis en place une Commission des cultes pour permettre à tout administré d’avoir accès à son culte dans des conditions dignes et paisibles. Le GIP 93 est invité à participer à cette mise en place en tant que facilitateur et donc peut jouer là encore un rôle positif, comme ce fut le cas dans le passé en des circonstances de ce type.
Le projet que le groupe voudrait réaliser est l’organisation d’un Prix départemental de la Paix à l’intention des écoliers, d’où des contacts en cours avec l’Inspecteur d’Académie. Bien entendu, il faut définir avec précision les visées de ce Prix ainsi que la mise en place d’un jury compétent. Au niveau du Conseil général, il existe un réseau « Cultures de la Paix » qui regroupe des associations de toutes tailles, institutionnelles ou non, qui se concertent pour monter des activités d’éducation à la paix. Il s’agit de rassembler les initiatives et de leur donner corps.

GROUPE INTERRELIGIEUX POUR LA PAIX – GIP 78 - YVELINES – Philippe Attey : phat10w@aol.com (Michel Cardon, excusé)
2008 a vu peu d’activités spectaculaires, mais la continuité de la réflexion sur l’interreligieux menée dans le secteur de Versailles (réunions de prière et collaboration avec le GAIC) et dans le secteur de Saint Quentin en Yvelines/Maurepas. Là le GIP entend mener une activité de présence dans les lycées publics, en commençant par les classes de terminale (travail sur le vocabulaire religieux). Dores et déjà, il intervient à la demande pour répondre aux questions. Dans les secteurs de Saint Germain en Laye et du Pecq, la mise en route d’activités est plus longue.

SOUFFLE ET CHEMINS – Cergy (95) - Denise Torgemane : souffleetchemins@yahoo.fr
Cette association, ainsi nommée parce que ses membres ont foi en un seul Souffle, mais constatent qu'il existe plusieurs chemins, comporte une cinquantaine de membres, au sein de plusieurs groupes, dont un de femmes et un groupe d’amitié mixte. La présence de Ghaleb B. à une table ronde sur l’hospitalité a apporté une crédibilité bénéfique tandis que la venue de Bernard Reber a contribué à approfondir le travail entrepris sur le thème " "reconstruction des mémoires, oubli, justice, pardon ?". D’autre part, la commémoration du 90 ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 a donné lieu à une collaboration avec la municipalité et au-delà, sous forme d’appel aux personnes invitées à témoigner des traces (parfois encore très vives) que l’on porte en soi au sujet de la 1ère guerre mondiale. (voir le site internet de l’association : www.souffle-et-chemins ). Le but est de transformer la mémoire des guerres en force de paix. L’expérience montre qu’il est toujours difficile de faire s’exprimer la plupart des membres des religions sur le sujet de la paix. Et pourtant l’on envisage une ouverture du travail des mémoires à propos de l’Algérie, car il ne peut y avoir de paix véritable tant qu’il subsiste non-dits et douleurs. Denise T. signale la référence d’un livre dû au MIR, regroupant des témoignages précieux sur la réconciliation des mémoires, et L’espérance insoumise « Les religions moteurs de réconciliation sociale et politique ». paru aux Editions Nouvelle cité, collection Vie des Hommes.
Denise T. est responsable du site internet de la CMRP


TIBHIRINE - Nantes (44) - Jean-Luc Frémon : jeanluc.fremon@chu-nantes.fr
(Jacques Hubert excusé)

Cette association qui comprend plus d’une centaine de membres et qui existe depuis une douzaine d’année a vécu une année 2008 assez discrète en comparaison à des années plus fastes. Mais le bilan est néanmoins éloquent. Aux veillées interreligieuses qui ont traditionnellement lieu le 1er mardi de chaque mois, s’ajoute maintenant l’activité de lecture interreligieuse, les 2èmes mardis. Tibhirine a accueilli Jean-Claude Noyé, de la revue Prier, sur le thème du jeûne et est par ailleurs intervenue auprès de lycéens à la demande d’enseignants. Au niveau interne, l’association a demandé à Bernard Reber de l’aider à redéfinir le sens de son action en l’orientant vers des actions concrètes. Il en résulte, par exemple, qu’il serait bon de restructurer certaines commissions En ce qui concerne la communication, un bulletin mensuel est diffusé à deux cents exemplaires, tandis qu’un site internet est en cours d’élaboration. Enfin l’ambitieux projet d’une Maison du Dialogue tient toujours, et des contacts avec la mairie et le conseil général sont en cours. Tibhirine désire renforcer les liens entre différentes associations interreligieuses de France. En ce qui concerne sa région, elle a le projet d’organiser une rencontre de toutes les associations du grand Nantes. Enfin, à noter qu’au moment de Gaza, certaines tensions étaient réelles.

UNION DES ENFANTS D’ABRAHAM - Chambéry (73) - Foudil Benabadji : benabadji@orange.fr ; www.memoire-mediterranee.com
C’est l’une des associations de Rhône-Alpes, (avec l’Union des Familles Musulmanes et Les Amis de Tlemcen) au sein desquelles Foudil B. est engagé. Dans l’esprit de la Fraternité d’Abraham, l’U.E.A. organise des conférences et va développer cette activité, avec la production de documents relatifs aux thèmes abordés à distribuer au public moyennant une somme modique. Foudil B. a lui-même traité du chiisme et un colloque avec les baha’is est envisagé. D’autre part, suite aux événements récents du Proche Orient, il a fallu mener des actions de communication auprès de certains publics demandeurs d’avis relatifs aux religions. Parmi les activités associatives, figure la participation à une importante exposition dont l’hôte d’honneur est l’Algérie.
Foudil B. est rédacteur et coordonnateur de la publication de la Lettre de la CMRP, diffusée actuellement surtout par internet pour des raisons financières.


INTERVENTIONS INDIVIDUELLES
Excusé : Jean-François Faba

Saadia Benbelkacen, qui vient d’Epinay sous Sénart (95) et est l’auteur d’une thèse sur un sujet concernant l’interreligieux, s’emploie à agir pour la paix dans sa ville, mais aimerait apprendre et faire plus. Elle assiste à la rencontre en compagnie de son époux.

Monique Bertin, pacifique pèlerine interreligieuse, témoigne, année après année, qu’un membre de la CMRP, même en dehors d’un groupe (elle est isolée géographiquement), est un acteur de paix, là où il est, là où il va.

Brigitte Chevalier, membre du Comité exécutif de la CMRP, représente Religions for Peace au sein de l’UNESCO, à Paris. Cette position lui permet de nouer des contacts et des partenariats, mais seulement au niveau international. Elle met à la disposition des participants un certain nombre de documents relatifs aux processus à mettre en place pour faciliter le dialogue entre religions et cultures.

Norbert Ducrot, lié à la CMRP depuis de nombreuses années annonce qu’il va quitter son conseil d’administration pour laisser la place aux plus jeunes. Actif au sein du Mouvement des Responsables Chrétiens et du GAIC, il a animé le Pèlerinage interreligieux de Paris à Chartres, lequel a compté plus de soixante-dix participants.

Marie-Claude Fuchs, présente à titre personnel, appartient à un groupe œ*****énique parisien du XIVème (paroisse de Plaisance) et est en relations depuis longtemps avec Christiane Gillmann, trésorière de la CMRP.

Laurent Klein, membre de la Commission Enseignement du Fait Religieux, explique qu’en tant qu’enseignant dans l’Ecole publique, il a été sollicité pour intervenir au niveau de la formation des maîtres, dans le cadre du « socle commun des connaissances ». Si le ministère de l’Education Nationale marque un intérêt pour les religions, c’est moins le cas pour les enseignants, un peu crispés sur le sujet, à l’instar de beaucoup de chefs d’établissements assez réticents. Cependant il y a des avancées : la Documentation française réalise une collection sur les textes fondamentaux des religions ainsi que par exemple, sur Abraham. Ce dernier est un cas intéressant parce qu’il permet une démarche pédagogique ouverte : on peut en effet montrer ce qu’il représente tout en tenant compte des sciences et en donnant des pistes. Il faut également travailler sur les représentations que l’on se fait des religions. (A noter un article du dernier n° du Monde des Religions sur l’action de Laurent Klein en compagnie de Mehrézia Maiza)

Marie Lemesle, secrétaire de la Commission Enseignement du fait religieux, est chargée de prendre en notes les interventions de la journée en vue de la rédaction du compte-rendu de l’Assemblée générale.

Christian Lochon, secrétaire général de la CMRP veut témoigner de l’implication de la municipalité de Gênes (Italie) dans l’engagement pour la Paix, dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée (qui regroupe cinq pays européens et cinq pays du Maghreb). Par ailleurs, il donne des cours à la Mosquée de Paris, pour former des imams (1/3 de ses élèves étant des femmes)

Bernadette Le Nouvel, membre du Conseil d’Administration de la CMRP, se définit comme un artisan de paix notamment dans son domaine professionnel hospitalier, poursuit une idée de colloque, sur les thèmes de l’accompagnement et de la fin de vie, qui puisse permettre une réflexion en profondeur sur la place et les enjeux de la laïcité à des moments capitaux de l’existence humaine. Il est également essentiel de développer les formations sur les religions dans le domaine des soins palliatifs, de la gériatrie et dans les périodes de deuil. L’ensemble du projet correspond aux objectifs de la CMRP.

Mehrézia Maiza, présidente des femmes CMRP- Religions for Peace au niveau international, membre du comité exécutif de la CMRP et de la Commission Enseignement du Fait religieux parle de son action dans les établissements scolaires privés et maintenant publics ; lesquels lui demandent de présenter des thématiques religieuses. Le label CMRP est très important, et l’on s’intéresse aux religions en dialogue. Il y a beaucoup de manières d’utiliser les religions, par exemple en partant de la littérature allemande lors d’une intervention conjointe avec Gilles Daudé de la Fédération Protestante et Laurent Klein de la CMRP, au Lycée Sainte Marie de Neuilly. Par ailleurs, Mehrézia M. insiste sur la nécessité de créer des partenariats, comme par exemple avec l’association Asmae de Soeur Emmanuelle qui vient de la contacter sur le thème Diversité et Citoyenneté.

Bernard Reber, membre du Comité exécutif, et enseignant-chercheur s’est investi en donnant des cours à l’Institut International de la Pensée Islamique, dans le cadre de la licence d’études islamiques interdisciplinaires, dont le programme est axé sur le pluralisme interreligieux, notamment dans ses rapports avec la citoyenneté.

Jacqueline Rougé, présidente honoraire de la CMRP et co-fondatrice de la section française de la CMRP, mène des activités essentiellement au niveau européen et international et à l’UNESCO où c’est le niveau mondial qui est concerné.

Guy Feuillère se présente comme enseignant à Paris V dans le domaine de la diversité culturelle. En dialogue permanent avec des étudiants musulmans désireux de parler de Dieu avec des croyants, il tient à dire la joie que ceux-ci lui donnent par ce dialogue.

Richard Zeitoun, membre du Conseil d’administration, a le projet d’élaborer une structure de formation à la paix, destinée aux enfants ainsi que la constitution d’une chorale interreligieuse.


EN GUISE DE CONCLUSION

Petit florilège de paroles de paix et de sagesse de Jean- Pierre Martin, animateur de la rencontre

Il est nécessaire de bien utiliser l’information, dans le respect
de l’engagement des uns et des autres

A moins d’être mandaté, chaque membre ou groupe parle au nom de lui-même et non au nom de la CMRP dont il peut bien sûr se prévaloir
pour donner du relief à ce qu’il dit.

Donner des comptes-rendus des actions à diffuser,
c’est donner des pistes pour les autres

L’important c’est d’exister et de persévérer

Il convient d’avoir la sagesse d’apaiser les esprits.

Chaque goutte d’eau participe à faire la mer

L’objectif essentiel de la CMRP, c’est la paix.



Une date à noter

Le 1er avril aura lieu, à la Sorbonne, à Paris, une conférence de la Ligue des Droits de l’Homme « EXCLUSION DES BAHA'IS DES UNIVERSITES EN IRAN », en rapport avec le procès des sept administrateurs baha’is.

Une demande expresse

En plus des comptes-rendus et communications concernant leurs actions, les participants sont invités à fournir les coordonnées précises de leurs sites et blogs afin qu’on puisse les mettre en liens sur celui de la CMRP.




CMRP - France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 MARS 2009 Après-midi
ASSEMBLEE GENERALE STATUTAIRE

1ère ASSEMBLÉE GÉNÉRALE - EXTRAORDINAIRE


Le président Ghaleb Bencheikh ouvre la séance en souhaitant la bienvenue aux personnes n’ayant pas participé à la rencontre du matin. Puis il indique que, conformément à l’ordre du jour, l’assemblée doit se prononcer avant tout sur la modification de l’article 10 des statuts, concernant le nombre de membres du Conseil d’Administration qu’il est proposé de fixer à quinze, pour trois ans, renouvelable chaque année par tiers. Il annonce aussi qu’il est prévu de doter l’association d’un Conseil Interreligieux composé de dignitaires et de leaders « personnes-ressources » (comme Michel Cardon, Ahmed Jaballah, Dennis Gira, Jacqueline et Michel Rougé), à l’instar de celui de la CMRP-Europe.
L’assemblée adopte à l’unanimité la modification de l’article 10 selon les modalités proposées, ce qui implique la démission de tous les membres du Conseil d’Administration afin de constituer un nouveau C.A. conforme au nouvel article 10. Dont acte.



2ème ASSEMBLÉE GÉNÉRALE - STATUTAIRE

RAPPORT MORAL (par Ghaleb Bencheikh)



- Activités interreligieuses du Président

Il n’est bien sûr pas question d’énumérer la liste des interventions de Ghaleb B. ( une à deux par semaine), lesquelles contribuent de facto à la présence de la CMRP en maints lieux, même lorsque le Président de la CMRP est invité à titre personnel. L’éventail de ces activités pour la paix est très large, allant de la traditionnelle participation lors de rendez-vous réputés incontournables (comme en Bretagne à Vieux Marché ou à Saint Jacut), à des interventions différemment ciblées : présentation de la CMRP aux lycéens de Sainte Marie à Antony, partenariat ponctuel (à l’initiative d’Evelyne Martini, ancienne présidente de la CMRP) avec la Grande Loge française à un Colloque sur les Religions dans la société qui s’est tenu à Nancy avec le soutien d’André Roussinot, ou encore participation à commémoration de la mort de l’Evêque de Mossoul, occasion de déplorer le sort des chrétiens d’Irak, et dans le même esprit de solidarité avec les minorités, soutien au Manifeste des Amis de la Liberté pour la défense des Baha’is d’Iran.
- Temps forts
Au niveau international, il y eut cette année la rencontre de Rovereto en Italie organisée par la CMRP-Europe, dont le Governing Board a, par la suite, été accueilli à Paris, notamment lors d’un dîner d’échanges fructueux qui s’est tenu au Foyer Franco-Libanais (grâce à la générosité et l’affabilité de Monseigneur Saïd Helias). C’est aussi dans le cadre des relations avec l’Europe que Ghaleb. a participé à Strasbourg à la Commémoration du 60ème anniversaire de la Déclaration des Droits de l’Homme, à une manifestation organisée en partenariat avec l’Institut Robert Schumann.


- Regards sur l’actualité
Véritable tragédie, le drame du bombardement récent de Gaza, a provoqué des réactions vives de la part de certaines personnes qui en appelaient à une action de la CMRP. Or, il s’est agi avant tout de garder une posture de paix, en accord avec l’amour de l’autre. D’où l’accueil d’une rencontre organisée à Paris ( et soutenue financièrement par un bouddhiste japonais) entre jeunes Israéliens et Palestiniens des trois confessions religieuses dont la presse s’est favorablement fait l’écho.
- Perspectives
Conformément à ses engagements, la CMRP assure la mise en œuvre d’un grand colloque placé sous sa responsabilité et co-organisé avec le Père Michel Lelong et Alix Husain, sur le thème « Croyants de France et engagement en Terre Sainte ». Cette importante manifestation, qui se tiendra le dimanche 17 mai au Collège des Bernardins, est parrainée par l’émir du Qatar et bénéficie de l’action de Lucien Champenois avec l’ambassade d’Israël et du soutien du Quai d’Orsay, d’où diverses sources de financement.
Le rapport moral est adopté à l’unanimité.




RAPPORT FINANCIER (par Christiane Gillmann)



La trésorière présente l’essentiel des comptes de l’année 2008, ainsi que quelques précisions le bilan écrit étant à la disposition des membres de l’assemblée.

Des échanges ont lieu entre le président et l’assemblée au sujet de la modestie des moyens dont la CMRP dispose pour le rôle qu’elle est amenée à jouer et que le public attend d’elle et ce, bien qu’elle contribue à faire financer des projets au niveau international. Certes cette situation matérielle ne nuit pas au crédit moral de la CMRP et n’empêche pas certaines actions ponctuelles, mais cependant elle limite réellement son action, notamment au niveau de la communication et de la médiatisation.

L’absence de moyens fait que pour les tâches concrètes du secrétariat (trois demi-journées minimum), on ne peut compter que sur du bénévolat. Judicaëlle Mazé qui occupait cette fonction étant partie, Mona Belbengacen propose ses services. Comme le souligne Alix Husain, le travail de Jean-Pierre M. et de Denise T. pour la communication internet est formidable. De même pour la réalisation de La Lettre par Foudil Benabadji. La CMRP fournit un travail d’équipe remarquable (exemples : locaux obtenus grâce à Jacqueline Rougé, bureau aménagé grâce à Mehrézia Maiza et son mari).

Le rapport financier est adopté à l’unanimité




INTERVENTIONS DE DIFFÉRENTS RESPONSABLES



- Christian Lochon, secrétaire général,
après avoir rendu hommage au président pour son activité désintéressée, mentionne l’action que lui-même mène en tant que secrétaire de la CMRP auprès de stagiaires EDF qu’il forme, à leur demande, à l’intérêt culturel des religions, pour le Centre de Formation des Mureaux. D’autre part, il insiste pour que La Lettre puisse être plus amplement diffusée.

- Jacqueline Rougé, présidente honoraire de la CMRP, donne des informations concernant le European Council Leaders qu’elle a contribué à fonder.
- Une délégation de ces leaders religieux s’est rendue au Kosovo et à Belgrade pour encourager les groupes interreligieux de ces lieux marqués par le conflit de ces dernières années.
- L’ECL est en contact effectif avec la Commission Européenne.
- Religions for Peace était représentée à Moscou à l’occasion de l’élection, en janvier 2009, du nouveau Patriarche orthodoxe russe Cyrill, lui-même déjà co-président de la WCRP.
- En ce qui concerne les événements du Sri Lanka, des protagonistes ont été invités à Oslo afin de pouvoir se rencontrer et essayer de dialoguer en terrain neutre.
- En Bulgarie, un nouveau Conseil interreligieux se met en place.
Par ailleurs, Jacqueline R. expose que les structures de la CMRP EUROPE sont en train d’évoluer, suite au changement de président, le Suédois Hans Ucko résidant en Suisse d’où il impulse de nouveaux développements.

- Mehrézia Maiza, présidente du réseau mondial Femmes de Foi, et à ce titre l’une des présidentes de Religions for Peace, donne des informations de niveau international.
- L’action la plus importante est la mise en place d’une plate-forme contre la pauvreté en Afrique, en Asie et en Amérique du sud. Des femmes se mobilisent, sensibilisent les responsables des grandes religions et trouvent des marraines pour des actions concrètes.
- On vient d’assister au Japon au lancement par l’ONU de la Décennie du dialogue interreligieux (voir pour l’Europe le site du Conseil Oecuménique des Eglises). Cela fait naître de grands espoirs, d’autant plus que le président du Comité mis en place est un responsable de la WCRP. Cela devrait permettre aux gouvernements de prendre mieux en compte l’action interreligieuse.
- Au niveau européen, en novembre a été lancé par le Parlement Européen, un réseau de femmes européennes pour la Paix.
En France, Mehrézia M. travaille actuellement à la constitution d’un réseau de « Femmes croyantes pour la Paix ».

- Brigitte Chevalier, représentante de la WCRP internationale à l’UNESCO (Paris) commence par rappeler que Religions for Peace est une OING qui jouit d’un statut formel de consultation auprès de l’UNESCO où elle est représentée au sein de différentes structures.
- Une forme d’action consiste à la réalisation de plaquettes didactiques dans le cadre du Dialogue pour une culture de paix.
- Des activités de partenariat concret sont menées pour aider les pays les plus démunis.
- L’action la plus impérieuse -et la plus poignante car touchant particulièrement les enfants en raison de leur petite taille- est celle concernant la lutte contre les bombes à fragmentation utilisée dans les guerres, dans les Balkans, en Irak, au sud Liban et dans des conflits plus récents. Une convention étant désormais établie et signée (à Oslo, puis à Dublin), il s’agit de la rendre effective, en partenariat avec d’autres organismes comme handicap InternationaL Brigitte C. a apporté des documents, dont des listes de pays fabricants, de pays utilisateurs et de pays victimes, que l’assemblée est invitée à consulter.

- Jean-Pierre Martin en tant que responsable des groupes interreligieux en région, résume la matinée en se réjouissant du fait que de nouveaux groupes rejoignent la CMRP, ainsi que des membres à titre individuels. L’action au plan local est essentielle pour la vitalité de l’association et l’engagement sur le terrain à travers la France.

Dans l’assistance,
- Alix Husain insiste sur la nécessité de la prise en compte du religieux dans l’espace public, avec une meilleure compréhension de la laïcité.
- Laurent Klein tient à souligner les avancées qu’il constate, quant à lui, en ce qui concerne l’Education Nationale. A l’école élémentaire, on accepte de plus en plus de donner aux maîtres des outils pour aborder la question du religieux, en accord avec l’enseignement des sciences et en complémentarité, par exemple, avec l’histoire de l’art.
- Un participant demande s’il serait possible que la CMRP contribuât à organiser une réunion de toutes les associations interreligieuses de France, pour donner plus de visibilité, plus de lisibilité à cette sphère importante de la société. Cette demande, évidemment très intéressante au niveau du concept mais concrètement très complexe, évoque des souvenirs chez les anciens de la CMRP qui participèrent il y a une dizaine d’années à la mise en place d’Assises du Dialogue interreligieux ( et Ghaleb B. de rendre hommage à la figure du président d’alors, Robert de Montvallon).
- Un autre participant aimerait que la CMRP s’associe à des moments conviviaux, théâtraux ou festifs. Il est répondu que ponctuellement c’est parfois le cas.
- Jean-Maurice Verdier demandant ce qu’il en est de la Commission Proche-Orient, Ghaleb B. répond que, créée en même temps que la CMRP, elle est actuellement en sommeil. Puis il rappelle que les Commissions en activité sont :
Commission Enseignement du Fait Religieux, sous la présidence de Christian Lochon

Commission Prière et Recueillement pour la Paix, sous la présidence du Père Higoumène Barsanuphe

Commission Comité de Rédaction de La Lettre, sous la présidence de Foudil Benabadji)

Quant à la Commission Relation avec les médias, elle a un rôle à jouer tandis que la Commission Education à la Paix, actuellement relayée par la Commission Enseignement du Fait religieux (laquelle se consacre à la rédaction d’un Livret de Présentation des Religions en France, avec pour rédacteurs Christiane Gillmann, Raphaëlle Gras, Laurent Klein, Marie Lemesle, Mehrézia Maïza, Jean-Pierre Martin, Denise Montbailly, Katia Robel) elle pourrait se reconstituer sous une forme différente.





ELECTION DU NOUVEAU CONSEIL D’ADMINISTRATION




Suite à la démission de l’ensemble du Conseil d’Administration (voir ci-dessus C-R de l’Assemblé extraordinaire), et en accord avec l’article 10 modifié des statuts, on procède à l’élection à bulletin secret de quinze membres du nouveau Conseil d’Administration.


Préliminaires

Sur les vingt-sept membres actuels du C.A., huit n’ont pas fait acte de candidature pour ce nouveau C.A. Il reste donc dix-neuf candidats, ce qui implique que quatre candidats ne pourront être réélus.

Par ailleurs, il se présente une candidate qui n’appartient pas à l’ancien C.A. : Josette Gazzaniga, du Comité interreligieux de la Famille Franciscaine, déjà bien connue de certains membres de la CMRP. Comme il est de tradition, elle est invitée à participer durant l’année aux réunions du C.A. avant de postuler pour la prochaine Assemblée Générale (en 2010)

Chaque ancien membre du C.A. désirant être réélu est invité à présenter succinctement les motifs de sa candidature (pour les absents, il est donné lecture de leur lettre de motivation) .



LISTE DES DIX-NEUF CANDIDATS


Philippe Attey,
actif au sein du GIP 78, dans la droite ligne de l’action de la CMRP
Père Higoumène Barsanuphe, responsable depuis 2002 de la Commission Prière et Recueillement pour la Paix qui lui a été confiée par son prédécesseur, le P. Michel Delahoutre
Foudil Benabadji, responsable de l’Union des Familles Musulmanes et des Enfants d’Abraham, responsable de la réalisation de la Lettre de la CMRP
Ghaleb Bencheikh, président de la CMRP, désirant poursuivre son action qui a commencé il y a bien des années auprès de Jacqueline Rougé
Claude Beunardeau (ABS) engagé dans le dialogue interreligieux à paris XVème ainsi qu’à l’abbaye de Saint Jacut
Brigitte Chevalier qui poursuit des activités utiles auprès de l’UNESCO doit garder le lien au plan national
Christiane Gillmann, trésorière de la CMRP, avocate honoraire, attachée aux Droits de l’Homme et donc au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes
Raphaëlle Gras, membre du GIP 93, participe au travail de rédaction du Livret des Religions en France et impliquée dans l’interreligieux en tant que femme
Jacques Hubert (ABS, en déplacement), président de Tibhirine à Nantes
Laurent Klein, désire allier l’enseignement des religions pour le grand public et la formation en milieu scolaire, participe au travail de rédaction du Livret des Religions
Bernadette Le Nouvel, essaie de développer l’enseignement du fait religieux en milieu hospitalier et prépare sur ce thème un projet de colloque axé sur les soins palliatifs
Christian Lochon, secrétaire général de la CMRP, désireux de continuer à servir la CMRP où, appelé par Ghaleb B., il a rencontré des amis avec lesquels il a la volonté de rester, même dans des conditions difficiles
Mehrézia Maiza, présidente internationale des Femmes de Religions for Peace, désire créer en France un réseau national de femmes, aider à la constitution d’un réseau de jeunes et réaliser de nouveaux partenariats
Jean-Pierre Martin, animé d’une vision humaniste de l’interreligieux, est prêt, si on le lui demande, à continuer à travailler pour la CMRP (i.e. à assumer tout le volet internet du secrétariat et de communication en interne et en externe )
Denise Montbailly (ABS pour raison de santé), qui développe depuis de nombreuses années sa formation au dialogue entre les religions et son parcours associatif interreligieux, désire poursuivre le travail entrepris avec la CMRP
Patrice Obert (ABS, en déplacement) préside à Paris La Fontaine aux Religions
Bernard Reber, qui travaille depuis dix-sept ans avec la CMRP et maintenant au niveau européen, suggère qu’on ne le réélise pas pour laisser la place à d’autres
Katia Robel, impliquée au sein de plusieurs associations en lien avec l’interreligieux, aimerait continuer avec la CMRP à laquelle elle offre, notamment, ses compétences de correctrice pour la rédaction et relecture des textes.
Richard Zeitoun, qui a travaillé, notamment pour l’humanitaire dans beaucoup de pays, désire s’impliquer pour lutter contre le manque de dialogue entre les personnes et les peuples


RÉSULTAT DES ELECTIONS

Sont élus

Père Higoumène BARSANUPHE
Foudil BENABADJI
Ghaleb BENCHEIKH
Claude BEUNARDEAU
Brigitte CHEVALIER
Christiane GILLMANN
Raphaëlle GRAS
Jacques HUBERT
Laurent KLEIN
Bernadette LE NOUVEL
Christian LOCHON
Méhrézia MAIZA
Jean-Pierre MARTIN
Katia ROBEL
Richard ZEITOUN


Enfin, on procède au tirage au sort pour le renouvellement par tiers

1/3 des candidats rééligibles en 2010
G. Bencheikh, C. Beunardeau, Ch. Gillmann, M. Maiza, R. Zeitoun

1/3 des candidats rééligibles en 2011
P. H. Barsanuphe, F. Benabadji, B. Chevalier, J. Hubert, L. Klein

1/3 des candidats rééligibles en 2012
R. Gras, B. Le Nouvel, Ch. Lochon, J-P. Martin, K. Robel


Fin de l’Assemblée Générale



Transmis le Avr 13, 2009 - 11:57 PM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Vivre ensemble


C.M.R.P.
CONVOCATION A L’ASSEMBLEE GENERALE 2009
A l’occasion de l’Assemblée Générale, nous vous invitons à venir
le dimanche 15 mars 2009
8bis rue Jean-Bart - 75006 PARIS


Accueil :
9 h 00 : Enregistrement - Inscriptions et ré-adhésions (25 euros)

Rencontre avec les Groupes interreligieux

9 h 30 : Point de situation et partage
- Réalisations et perspectives
- Attentes et propositions

Déjeuner : 12 h 00 : Pause déjeuner

Assemblée générale statutaire

13 h 30 : Enregistrement - Inscriptions et ré-adhésions (25 euros)

14 h 00 : 1ère AG extraordinaire
Modification des statuts (lecture et vote)

15 h 30 : 2 ème AG statutaire
- Rapport d’activités
- Rapport financier
- Démission des membres actuels du CA
- Appel à candidatures au nouveau CA (orales pour les présents et écrites pour les excusés)
- Election des membres du nouveau CA
- Tirage au sort des candidats élus (pour 1, 2 ou3 ans)

Fin : 17 h 30

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En cas d’absence à l’Assemblée Générale

BON POUR POUVOIR

A renvoyer à la CMRP - 8 bis rue Jean-Bart - 75006 PARIS


Nom et prénom : ………………………………………………….…..
Adresse : ………………………………………………………….…..
Désigne pour le représenter à l’Assemblée Générale du 15 mars 2009 :
…………………………………………………………………………

N.B. Si cela n’a pas déjà été fait, vous êtes invité(e) à régler votre cotisation 2009 de : 25 euros
Soit au moment de l’enregistrement à l’AG soit par courrier à l’adresse ci-dessus.

Par ailleurs, les groupes liés à la CMRP sont invités, dans la mesure du possible, à contribuer en s’acquittant d’un montant correspondant à 3 cotisations individuelles soit 75 euros.

Vos cotisations et le cas échéant vos dons de soutien sont indispensables pour maintenir notre activité et permettre la réalisation des projets.



Merci pour votre diligence

Transmis le Fév 21, 2009 - 12:22 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Dialogue interreligieux Le pasteur Jacky ARGAUD, ancien administrateur de la CMRP, est décédé récemment.

Le pasteur Jean DUMAS témoigne ci-dessous de son engagement interreligieux.

Nous vous recommandons le texte de Jacky Argaud : " Le dialogue interreligieux pour moi ?


Le pasteur Jacky ARGAUD nous a quittés, et je veux, comme collègue engagé avec lui dans le dialogue interreligieux, témoigner de la richesse de cet engagement dans un domaine peu connu des protestants français. C’est le pasteur Albert NICOLAS, alors responsable national du dialogue œ*****énique, et co-fondateur de la Section française de la Conférence Mondiale de Religions pour la Paix (avec Madeleine Barot et des chers amis catholiques), qui nous a entraînés tous les deux dans cette voie. Il y a une vingtaine d’années déjà !
J. ARGAUD était un fin connaisseur du bouddhisme, et à ce titre, il a participé pour la Fédération Protestante de France à la commission de dialogue avec le bouddhisme en France. J’y étais également, et je peux témoigner du travail, exigeant, fait ensemble. Ces rencontres ont abouti à une plaquette de la FPF expliquant aux bouddhistes ce qu’est le protestantisme (pages de droite), et aux protestants ce qu’est le bouddhisme (pages de gauche). Depuis, la CMRP-France poursuit son chemin, créant ou enrôlant en province des groupes de dialogue oeuvrant à une saine entente interreligieuse, voire à une coopération entre les diverses instances religieuses du pays.
Le Secrétaire international de la CMRP, William VENDLEY, aime à dire que « la CMRP est, dans le monde, la plus vaste et la plus représentative organisation engagée dans une action commune pour la paix depuis 1970. Elle est à l’œuvre au sein de conseils interreligieux présents dans 70 pays répartis sur 6 continents. »
Les protestants français ne doivent pas l’ignorer, et nous devons être reconnaissants à des femmes et des hommes comme J. ARGAUD de nous avoir encouragés dans cette voie.

Jean DUMAS


Transmis le Sept 02, 2008 - 12:46 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Vivre ensemblePatrice OBERT


Rencontre de Rovereto - 22-25 mai 2008
Quelles valeurs partagées pour changer l’Europe ?



Annexe : Atelier sur l'identité.

En guise de compte-rendu :

La rencontre de 250 personnes venant de plus de 35 pays et représentant plus de 11 religions est en soi une réussite. Que toutes ces personnes se parlent, se rencontrent, discutent, prennent du temps ensemble est un succès. Tout le reste (travaux, échanges, engagements…) a été bonus.

a) les plénières : Je retiendrai les interventions d’Ahmed Jaballah (dont il serait intéressant de disposer du texte) et d’Ibrahim Mogra (muslim council of britain)

b) les ateliers : Ils ont été un vrai lieu de partage d’expériences. Donc, un échange beaucoup plus concret, plus vivant. Celui auquel j’ai participé avait été très bien préparé par les deux animatrices et a permis un vrai travail de partage, dans la bonne humeur.

c) Les temps de prière qui ont ouvert les deux journées : Ils ont été un moment important, paisible et mené dans la sérénité.

d) Soirées : l’accueil de la ville de Rovereto a été tout à fait exceptionnel avec le parcours festif et citoyen à travers la vieille ville. La soirée de clôture a été également très vivante et joyeuse.

e) La question des langues : question difficile. La diversité culturelle de l’Europe voudrait que nous ne privilégions pas l’anglais, même si son poids pèse lourdement. Les traductions simultanées en italien, français et allemand lors des plénières étaient très bien venues, mais elles n’ont pas été annoncées. Pour les ateliers, celui auquel j’ai participé, grâce à la bonne entente, à la qualité et au sens de la traduction des animatrices, s’est parfaitement déroulé (sans traduction simultanée)


Sur le fond : le thème était les « valeurs partagées de l’Europe ». En fait on a beaucoup parlé des valeurs qui nous réunissaient entre croyants (amour de Dieu, amour du prochain, justice, pardon…) mais très peu des valeurs actuelles de l’Europe. Il aurait été intéressant d’ailleurs de confronter nos analyses sur ces valeurs. Intéressant aussi, sur la base de ce diagnostic, de définir une stratégie : convergence, divergence, combat, accommodement…Autant de pistes pour poursuivre un dialogue qui, on le voit, reste toujours difficile malgré la bonne volonté de chacun, mais qui, pour chacun, est à l’évidence une ardente obligation.



Annexe : les projets présentés lors de l’atelier sur l’identité




Rencontre de Rovereto – Mai 2008

Atelier sur l’identité


Quelques projets présentés lors de l’atelier




Bruxelles : une église ouverte aux sans papier. Création d’un espace de dialogue au sein de l’église avec possibilité pour les autres croyants, d’y prier (Jean-Matthieu Lochten)

Bruxelles : la création de Bruxelles-Espérance (à l’image de Marseille-Espérance) réunissant 8 traditions religieuse, à l’initiative des autorités politiques de la Ville (Bianca Debaets)

Bruxelles : les tambours de la paix : le 21 mars, les jeunes de 4/12 ans battent du tambour. Travail. Mené avec les enfants citoyens (Aïcha Haddou)

Ecosse : la semaine inter religieuse (toutes sortes d’activité dans le cadre d’une manifestation très large organisée avec l’assistance des pouvoirs publics : déjeuner, conférence des jeunes, plats partagés, visites, projets d’école, événements de femmes, séminaire pour les média, expositions, contes…) (Maureen Sier) ( projet possible dans le contexte très particulier de l’Ecosse)

Glasgow : Education for Mutual Project ( EMU) (Sonia Sier)

Anvers : sur la symbolique des Portes ouvertes, un projet de créativité pour des enfants de 10/12 ans avec un jeu de mots Hopen door/open door. Puis une exposition qui a circulé (Nadine Iarchy)

Macédoine : un camp d’été inter religieux (Aneta Jovkoska)

Barcelone : des rencontres inter religieuses en centre urbain, permettant une relation entre religions et immigrants avec une dimension sociale, de médiation, juridique, en vue d’apprendre à résoudre les conflits (Francesco Conte)

Paris : le Tour du Monde des religions à l’initiative de La Fontaine aux religions (Patrice Obert)

Transmis le Juin 21, 2008 - 01:56 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable
Dialogue interreligieux


Conférence Mondiale des Religions pour la Paix – France
Assemblée Générale - 6 avril 2008 - Saint Denis

(matin)


Réunion des groupes interreligieux affiliés et sympathisants



Compte rendu réalisé par Marie LEMESLE, complété par des notes de divers participants notamment Bernard REBER

Participants :
Philippe ATTEY, Père Higoumène BARSANUPHE, Ghaleb BENCHEIKH, Monique BERTIN, Claude BEUNARDEAU, Michel BOURDIN, Michel CARDON, Charlotte CHARDIN, Brigitte CHEVALIER, Saadia FIGUIGUI, Jean-Luc FRÉMON, Marie-Claude FUCKS, Vélizar et Suzanne GAJIC, Virginie HOCQUEL et son fils, Alix Marie HUSSEIN, Jean LEBLANC, Marie LEMESLE, Philippe LECLERCQ, Bernadette LE NOUVEL, Paul et Hélène LIENHARDT, Suzanne LIGIER, Christian LOCHON, Meherezia MAÏZA, Jean-Pierre MARTIN, Judicaëlle MAZÉ, Michèle MEISTER, Denise MONTBAILLY, Patrice OBERT, Bernard REBER, Katia ROBEL, Jacqueline ROUGÉ, Marie-Claude SABBE, Denise TORGEMANE, Jack TRANCHANT, Nicole VERNET, Richard ZEITOUN.


Après l’ouverture de la séance par Ghaleb BENCHEIKH, Président, et Jean-Pierre MARTIN, responsable de l’information et de la coordination des Groupes, et en présence du Secrétaire Général Christian LOCHON, la réunion commence par un temps de recueillement introduit par Denise MONTBAILLY du GIP 93 (groupe hôte) qui lit un texte du Pasteur Martin Luther KING : « La vie même vaincue provisoirement demeure toujours plus forte que la mort. », à méditer à l’heure des conflits de Colombie, d’Irak, de Palestine et du Tibet (entre autres).


RESPONSABLES AUPRÈS DES INSTANCES WCRP EUROPE et INTERNATIONAL

- Bernard REBER, représentant la CMRP France auprès de la WCRP - Religions for Peace - Europe (dont il conseille vivement de consulter le site internet : http://www.religionsforpeace.net/Europe/) demande à chacun des membres présents de réfléchir au cours de la matinée sur sa vision et ses attentes relatives au rôle, à l’organisation et l’articulation des différents niveaux de la Conférence. Il recueillera l’après-midi les éléments de réponses et les communiquera à Jehangir SAROSH, Secrétaire Général au niveau européen, en vue de la prochaine assemblée européenne (22-25 mai, à Rovereto, Italie). Ces réflexions viendront compléter celles déjà fournies par certains membres.
est recommandé de :
- relayer les prises de positions du Conseil des leaders religieux (notamment sur les questions d’immigration et de défense européenne).
- promouvoir une meilleure reconnaissance du fait religieux, notamment à propos de l’élaboration de nouveaux manuels européens qui abordent le fait religieux.
attente :
- un travail de lobbying auprès de diverses institutions européennes.
- la constitution d’un groupe de jeunes.
- aide pour le montage de projets européens et d’éventuelles coopérations entre groupes locaux de divers pays.


- Jacqueline ROUGÉ, qui poursuit depuis des années son action au niveau international, dit qu’elle parlera lors de l’Assemblée générale de l’après-midi.
- Michel CARDON, qui se définit comme « vétéran », cofondateur de plusieurs organes de la WCRP, dont le Conseil des Responsables Religieux (Council Religious Leaders) insiste sur l’importance de la convivialité interreligieuse dans les relations européennes. Il ajoute que sur d’autres continents c’est un autre type de gouvernance qui prévaut. L’enjeu actuel consiste à développer une stratégie d’élaboration de paix (« sécurité partagée ») qui tienne compte des différentes composantes de la Conférence (Religions for Peace) au sein de mécanismes internationaux, notamment politiques, aux intérêts divergents.
- Méhérézia MAIZA coordonnatrice internationale des Femmes WCRP, qui doit prendre la parole lors de l’Assemblée Générale de l’après-midi, informe qu’elle représentera la CMRP au 3ème Salon des Initiatives de Paix (les 30, 31 mai et 1er juin au Centre des Congrès et Espace Condorcet, La Villette, Paris) dans le cadre de ses activités au sein du Comité interreligieux de la Fraternité franciscaine.


GROUPES DE PARIS ET RÉGION PARISIENNE

- LA FONTAINE AUX RELIGIONS
Patrice OBERT, qui représente un groupe d’une vingtaine d’adhérents parisiens des XIXème et XXème arrondissements (autour de Belleville), organise, en dépit des difficultés conjecturelles avec certaines communautés, une nouvelle édition de la « Marche autour du Monde » le 15 juin prochain, regroupant des personnes de différentes religions qui marchent ensemble selon un itinéraire qui leur permet de témoigner de la fraternité interreligieuse au cœur du quartier.
Cette année la manifestation aura lieu le lendemain d’une Fête laïque destinée aux habitants sur le thème « Messages et Passages », dont elle sera en quelque sorte un prolongement.

- SAINT LÉON
Au sein de la Paroisse catholique Saint Léon, dans le XVème arrondissement, Claude BEUNARDEAU développe des activités de dialogue avec des responsables juifs et musulmans au sein d’un groupe informel actif.
Il encadre notamment un groupe de jeunes professionnels (entre 20 et 35 ans) qui s’informent ensemble au sujet des religions en visitant différents lieux de culte monothéistes et mènent des projets communs comme le don de sang à l’Assistance Publique. Pour les moins de 20 ans, initiation aux religions monothéistes au Lycée Franklin.
D’autre part, il organise dans les locaux de l’église des soirées de dialogue. La prochaine aura lieu mercredi 21 mai à partir de 19h : buffet d’accueil et dialogue à trois voix sur le thème « Comment le fait d’être croyant influence nos choix politiques » par Rivon KRYGIER (Rabbin de la Communauté Adath Shalom), Mohamed MESTIRI (Directeur de l’Institut International de la pensée Islamique à Saint Ouen) et Matthieu ROUGÉ (Curé de Sainte Clotilde et Directeur du Service Pastoral d’Etudes Politiques). Par ailleurs, il rappelle que l’Abbaye Saint Jacut de la Mer, en Bretagne (22) organise chaque début d’année un Colloque interreligieux auquel participent traditionnellement plusieurs membres de la CMRP.

- CIMP
Créé par le Père Higoumène BARSANUPHE dans un esprit de stricte égalité numérique, le Collectif Interreligieux Multilatéral pour la Paix rassemble un représentant de chacune des sept religions présentes en France (hindouisme, judaïsme, bouddhisme, christianisme, islam, sikhisme, baha’isme). Parmi les groupes affiliés à la CMRP, il est classé sous la mention Paris-Ile de France du fait de la domiciliation de ses membres.
Le CIMP est actuellement en train d’élaborer le projet d’une action destinée à être ouverte au public et à cet effet prévue dans une des Mairies d’arrondissement de Paris.
Un objectif primordial pour ce Collectif est la création et l’entretien de relations de réciprocité et de coopération avec les autres Groupes Interreligieux affiliés à la CMRP, dans la mesure où ils ne se limitent pas aux trois religions monothéistes. C’est le cas du Groupe « Dialogue pour la Paix Pays d’Olonne » où le Père BARSANUPHE interviendra cette année pour la deuxième fois (le 4 juin, sur le thème « de la connaissance à la reconnaissance de l’autre »).

- GIP 93
Le groupe Interreligieux pour la Paix de Seine Saint Denis, qu’au nom de tous les participants Jean-Pierre MARTIN remercie à nouveau pour son hospitalité et son accueil, est représenté par Denise MONTBAILLY et Philippe LECLERCQ. Celui-ci salue en Bernard REBER, l’un des piliers fondateurs de ce Groupe qui développe depuis une dizaine d’années des activités pour faire mieux connaître les religions et pour rapprocher les croyants et non croyants dans un département pluri-culturel. L’un de ses modes d’action est d’offrir une sorte de médiation sur le terrain, comme lors des événements violents liés aux difficultés des banlieues.
Le projet actuel est l’organisation d’un « Prix de l’estime de l’autre et de soi ». Le but est d’abord de faire travailler ensemble des jeunes qui devront collaborer pour produire une œuvre artistique, sans doute une bande dessinée. Le prix sera décerné par un jury diversifié incluant des sponsors et pourrait consister en un voyage-découverte.
Devant les questions soulevées sur les modalités concrètes d’organisation devant associer pouvoirs publics, partenaires privés et responsables de communautés religieuses, Philippe LECLERCQ expose son propre positionnement, à titre personnel : il pense que dans un tel cas, il est opportun de « se dépouiller de la religion en tant qu’institution » afin de ne pas se heurter aux personnes détentrices de pouvoir. Il développe ensuite son approche : le groupe interreligieux se présente l’âme du projet et ses contacts avec ses partenaires se situent non dans le domaine de la concurrence, mais dans celui de la complémentarité, puisque ce sont eux qui ont les moyens matériels de mettre en œuvre une entreprise spirituelle. Il s’agit avant tout d’établir des liens de confiance avec les décideurs et responsables logistiques afin de pouvoir rentrer au sein des problèmes de la cité.
Jean-Pierre MARTIN relève la pertinence de cette réflexion et conseille à son auteur de communiquer à ce sujet avec le Conseil d’Administration de la CMRP.
Denise MONTBAILLY signale que le contact avec l’Inspecteur d’Académie sera déterminant pour ce projet. Elle ajoute que par ailleurs il reste beaucoup de travail à faire au sein des différentes communautés religieuses pour vaincre l’ignorance.

- GIP 78
Dans un département très hétérogène, le GIP regroupe une centaine d’adhérents répartis en plusieurs sous-groupes (Versailles, Poissy, Saint Quentin en Yvelines, Marly le Roi, Rambouillet) et diffuse ses informations (rencontres, visites de lieux de culte, concerts) à 375 personnes dont une centaine de religieux et une cinquantaine de responsables de la société civile qui ont demandé à être informés.
En ce qui concerne les rapports avec les responsables de l’Education Nationale, Philippe ATTEY témoigne de son expérience en Ville Nouvelle de Saint Quentin en Yvelines. Pour lui, il s’agit « d’inverser le problème », de commencer par la base, c’est-à-dire de sensibiliser des enseignants et de leur faire une offre pédagogique adaptée à leurs attentes, pour que la demande de partenariat avec le groupe interreligieux parte d’eux et remonter par la voie hiérarchique jusqu’au Rectorat.
C’est ainsi que le GIP 78 intervient au sein de lycées publics (et aussi bien sûr dans des établissements privés) en fournissant une exposition sur les textes sacrés des trois monothéismes (prêtée par la Bibliothèque Nationale et au besoin complétée) autour de laquelle les jeunes encadrés par leurs enseignants formulent des questions dont les réponses sont fournies par les membres du Groupe. Parmi les questions que l’on recueille il y en a de traditionnelles (interdits alimentaires, place des femmes) mais aussi de très directes comme : « Les religions sont-elles indispensables ? » ou encore « Pourquoi le racisme et l’intolérance religieuse existent-ils ? » sans oublier les pragmatiques (mariages mixtes) et celles à résonance théologique (le pardon).
Le groupe de Versailles présent en la personne de Jean LEBLANC (représentant Xavier GOURAUD, coordinateur du groupe versaillais) offre des débats sur des thèmes de société (au mois d’avril, La laïcité ; en juin l’Immigration) et collabore, entre autres, avec le Groupe de dialogue islamo-chrétien et L’Amitié Judéo-musulmane.

- SOUFFLE ET CHEMINS à CERGY (95)
Depuis 2002, Denise TORGEMANE (également webmaster du site de la CMRP) anime ce groupe où les religions sont représentées dans un esprit de parité. Fondé sur un réseau de petits groupes, permettant d'établir des liens d'amitié profonde, l’association qui en est née croît, se structure et se ramifie : Groupe d’organisation, Groupe de Femmes, Groupe de Responsables religieux.
Les dernières activités en rapport avec le sujet de « L'hospitalité, source de fraternité » (conférence audio sur demande) ont été fructueux pour l’implication des musulmans, lesquels ont par ailleurs un projet de construction d’une mosquée.
Le Groupe a aussi comme partenaire l’institut culturel An Nour, la Mairie de Cergy avec laquelle il a collaboré lors de la cérémonie commémorative interreligieuse du 11 novembre.

- Groupe informel de MELUN (77)
Le Pasteur Paul LIENHARDT et son épouse Hélène prolonge le travail commencé il y a quelques années par Françoise SAGE à Melun dans la suite de « Bible et rencontre » au sein d’un groupe qu’ils indiquent comme « en léthargie ». Ils ont aidé à la réalisation d’une mosquée à Melun et militent pour les sans-papiers.
Si sur le plan des personnes, il est possible de garder quelques liens, la tâche est plus délicate en ce qui concerne les communautés religieuses qui ont actuellement tendance à se replier sur elles-mêmes.

GROUPES EN RÉGIONS

- NANTES
Pour présenter le travail de l’association TIBHIRINE, c’est son Secrétaire Général Jean-Luc FRÉMON qui remplace Jacques HUBERT. Impliquée depuis 1996 dans le dialogue spirituel et interculturel, ce groupe de croyants de divers courants religieux, spirituel et humanistes, déploie ses activités sur deux rythmes complémentaires.
Le « temps ordinaire » est ponctué chaque 1er mardi du mois par un regroupement d’environ 70 personnes pour un partage autour d’un thème, illustré de textes et de musiques (on peut citer : la solidarité, le secret, l’invisible, la sainteté, l’eau)
Les « temps forts » correspondent à des débats autour d’intervenants grand public (comme « L’urgence et les chances du dialogue » avec Philippe Haddad et Ghaleb Bencheikh), à des participations festives (comme la fête de la fin du Ramadan par le CRCM), à des actions artistiques (spectacle théâtral et musical décliné dans plusieurs lieux de culte de la ville), à des interventions pour présenter les religions à de nouveaux publics (Faculté de Médecine) ou à l’entretien de relations avec les communautés (par exemple turques à l’occasion de leurs projets de mosquées).
Afin de continuer à sensibiliser un public le plus large possible à l’interreligieux et à l’interculturel, Tibhirine entretient des liens privilégiés avec d’autres associations nantaises : LICRA, Nantes Plus, et autres groupes laïcs. Son but est de rester un symbole fort d’un « mieux vivre ensemble » pour une société plus fraternelle. Dans cette optique, elle envisage d’organiser à nouveau, bi-mensuellement, une Marche symbolique
Le groupe de Nantes a deux grands projets : l’édification d’une Maison du Dialogue, lieu de ressource, lieu de rencontres, lieu de formation et pour 2009 un grand Rassemblement de toutes les associations partageant ses objectifs et pour lequel elle sollicite l’égide de la CMRP (Il est déjà prévu que Bernard REBER vienne à la prochaine AG apporter son éclairage avisé).
En conclusion, Jean-Luc FRÉMON note les deux tendances à rectifier pour son groupe : la sur-représentation des catholiques et la disproportion des classes d’âges (trop d’anciens, trop peu de jeunes). Il exprime aussi le désir de mieux connaître la structure de la WCRP au niveau européen.

- LILLE
Nicole VERNET résume les activités de son groupe actif depuis plusieurs années dans le Nord de la France. Les rencontres mensuelles sont « délocalisées » dans différents lieux communautaires afin de se familiariser avec l’univers de l’autre. Les relations avec les bouddhistes se développent avec des représentants de plusieurs courants.
La Commission Jeunes participe aux Journées de l’Engagement dans le cadre de la Communauté urbaine de Lille. Le groupe répond aux invitations de différentes écoles pour témoigner de ses activités « 100% tolérance ». Le rallye interreligieux pour jeunes est devenu une institution annuelle.
Divers documents sont diffusés. D’autres pourraient être réalisés pour faire connaître les religions (en attendant le Livret CMRP) comme un fascicule sur les rites funéraires.
Le groupe est aussi présent sur les lieux de solidarité religieuse, comme L’Armée du Salut et le Secours Catholique. Ses diverses activités sont l’occasion de parler de la CMRP dont elles constituent en quelque sorte une vitrine.
Projet à l’étude : le regroupement de tous les groupes interreligieux pour créer une fédération Nord - Pas de Calais. La place du groupe Lille au carrefour de l’Europe est particulièrement stratégique.

- NÎMES
Michèle MEISTER, du Groupe PLURALIE, exprime la joie qu’elle éprouve à l’écoute de la présentation des activités des autres groupes. Engagée depuis des années dans l’interreligieux, elle ressent fortement les tensions latentes ou nouvelles dans sa ville. « A Nîmes, c’est chaud » : replis identitaires, ignorances culturelles, problèmes sociaux, tous ces facteurs menacent le dialogue et l’ouverture aux autres. La récente venue à Nîmes de Méhérézia Maiza et de Laurent Klein pour un débat « L’école au risque du repli communautaire » a été utile à plus d’un titre : instructif et édifiant bien sûr, mais aussi dérangeant pour certains tant la force du témoignage à deux voix religieuses concordantes remue les esprits. D’où la nécessité de persévérer.
Le groupe poursuit ses activités à travers des rencontres avec les enseignants, des manifestations autour du travail de la chorale interreligieuse, comme la proposition d’un voyage spirituel en musique. Michèle MEISTER souligne et rend évidente l’importance des relations inter-groupes CMRP afin que leurs membres s’appuient et s’encouragent mutuellement.


- AVIGNON
Jack TRANCHANT représente le groupe DIRE (Dialogue Inter-Religieux d’Avignon) qui mène avec environ 60 adhérents une action interreligieuse dont la dernière vient d’avoir lieu : l’organisation sur deux jours d’un séminaire bouddhiste sur la mort, par Dagpo Rimpotché.
Les « Nuits de la Paix », initiées par Hubert BARAL à Vernet, restent un temps fort ainsi que l’Action Ouverture Culture due à Lise LAVALLÉE.
Jack TRANCHANT insiste sur l’importance du Docteur SINGH son maître récemment tué dans un attentat à Manipur et dont il poursuit la voie avec des aspirations spirituelles marquées. Il pense qu’aussi bien à la WCRP, qu’à URI, autre grand organisme interreligieux international, toutes les religions, toutes les cultures débordent sur l’universel en s’interpénétrant.

AUTRES PARTICIPANTS

Des membres de la CMRP sont présents à titre personnel :
- Charlotte CHARDIN, qui donne quelques informations concernant le Groupe d’Amitié Islamo Chrétienne et la Semaine annuelle de Rencontres qu’il organise
- Brigitte CHEVALIER, responsable des relations CMRP avec l’UNESCO
- Vélizar et Suzanne GAJIC, lesquels demandent instamment que les documents de la CMRP leur soient toujours adressés sous forme papier (et non par internet).
- Alix Marie HUSSEIN qui s’intéresse aux rencontres entre les peuples et les cultures, notamment islamo-mongol en Asie Centrale.
- Marie LEMESLE, secrétaire de la Commission Enseignement du Fait Religieux à laquelle il a été demandé de faire un compte rendu de la journée.
- Bernadette LE NOUVEL, responsable de formation en milieu hospitalier et candidate au C.A., parle de soins palliatifs et de l’incorporation des dimensions interreligieuses
- Suzanne LIGIER, spécialisée dans les œuvres d’hospitalité à LOURDES.
- Judicaëlle MAZÉ, chargée du secrétariat de la CMRP, chaleureusement applaudie pour le travail fourni et l’aide apportée, notamment au niveau informatique.
- Saadia FIGUIGUI, offre un ordinateur pour le secrétariat de la CMRP.
- Marie Claude SABBE, spécialisée dans le dialogue islamo-chrétien dans le Nord de la France.
- Richard ZEITOUN, membre actif du C.A.
- Christian LOCHON remercie pour l’accueil qui lui a été réservé. Un remerciement particulier est adressé à Jean-Pierre Martin, Jacqueline Rougé, Michel Cardon, Foudil Benabadji, Mehrézia Maiza, Marie Lemesle, Denise Torgemane, Christiane Gillmann, Judicaëlle Mazé.
- Jean-Pierre MARTIN se dit très heureux des interventions de la matinée. Il appelle à un travail de plus en plus en synergie de groupes, qui ont pour vocation de développer la Paix en la construisant ensemble. Il est applaudi pour son travail de mise en réseau des groupes et la diffusion des informations par internet.
- Ghaleb BENCHEIKH conclut la séance.



Transmis le Avr 30, 2008 - 12:07 AM Envoyez cette article à un ami Format imprimable