Publié le Mai 09, 2014 - 10:46 PM
Religions et conflits"Rendez-nous nos filles". Plus de 200 jeunes filles enlevées au Nigeria par le groupe islamiste Boko Haram....

Extrait de l'intervention de Ghaleb Bencheikh sur France Inter le 8 mai 2014 au journal de 9h. A propos du silence des autorités religieuses.


"Je condamne et je récuse, je fustige cette frilosité, cette pusillanimité, je ne comprends pas cette lâcheté. Que les recteurs des mosquées, que les responsables et hiérarques musulmans parlent s'expriment, défendent, manifestent contre cette ignominie et cela malheureusement, je les renvoie à leur conscience.
On ne peut pas d'un côté pleurnicher contre l'islamophobie et verser dans des jérémiades,
et quand cette même tradition religieuse est avilie par un comportement aussi grave, aussi ignominieux, ne pas le faire savoir. Donc il faut manifester.
Question :Qu'est-ce qu'il faut faire aujourd'hui, pour que Boko Haram soit puni de ses actes ?
Cela relève de la Cour pénale internationale ; donc les dirigeants et les membres de cette secte doivent être pourchassés, traqués où qu'ils se trouvent, pour rendre compte devant la justice des hommes. C'est du terrorisme abject, auquel il faut mettre fin."


Commentaire de : Arnaud Desmarchelier le : Jeudi 8 mai 2014

Monsieur,
Permettez-moi de vous féliciter pour votre intervention dans le journal de 9h sur France Inter ce jeudi 8 mai. Comme vous et beaucoup d'autres je crois, je suis indigné par la faiblesse de la réaction du monde musulman face aux abominations de Boko Haram et de quantité d'autres exactions faites par des barbares soit disant au nom de Dieu. (je pense à cet instant aux crucifixions de chrétiens en Syrie, si tant est bien sur qu'elles soient avérées.) 
Il est de mon avis urgent que le monde musulman fasse le ménage dans ses rangs en devenant le fer de lance de la lutte contre la barbarie terroriste des islamistes.Seuls les musulmans peuvent protéger le monde des fanatiques islamistes.
j'espère que d'autres voix s’élèveront de l’intérieur comme la votre pour bâtir un front uni contre la barbarie de quelques uns. Ceci est d'ailleurs vrai pour les fanatiques de toutes les religions.Chaque nouveau crime fait au nom d'une religion éloigne les hommes de Dieu.
Merci pour votre combat.
Cordialement
A. Desmarchelier

ar
Commentaire de Jean-Marc Caffet. Samedi 10 mai 2014

Merci et félécitations à notre président pour cette intervention absolument nécessaire. Il n'est pas rare en effet que dans le cadre de mon militantisme en faveur du dialogue interreligieux quelque récalcitrant ait beau jeu de m'opposer l'absence de réprobation officielle et vigoureuse des autorités religieuses musulmanes chaque fois que des exactions, toujours plus ignobles les unes que les autres, sont commises par des islamistes radicaux fanatiques et intégristes. Cela est regrettable et suscite l'embarras de tous ceux qui oeuvrent tous les jours pour défendre l'Islam vrai et la fraternité entre toutes les religions. Pris quelque peu au dépourvu je m'entends alors répondre, mais de manière sans doute un peu courte, que la peur de représailles y est sans doute pour quelque chose... Pas très convainquant!... Il serait utile de pouvoir disposer alors d'arguments plus "recevables", mais encore faudrait-il qu'il en existe!... Bref, pourquoi ce silence généralisé? On a du mal à comprendre. Puisse cette intervention avoir été entendue et être reprise "bruyamment" par de nombreux dignitaires de cette religion qui place elle aussi et à juste titre, l'Amour et la Tolérance au premier rang de ses valeurs.
Bien fraternellement
Jean-Marc Caffet

"Carrefour du Silence".


 
Liens relatifs