Agenda

- du 28 octobre 2017 au 21 janvier 2018, Paris Porte Dorée : Lieux saints partagés. Coexistences en Europe et en Méditerannée.

- Du Vendredi 26 janvier 2018 au dimanche 28 janvier 2018, à l'Abbaye St-Jacut de la Mer : Colloque interreligieux, Dieu est-il sexiste ?

Foire aux questions

- Pour adhérer : Bulletin d'adhésion ICI (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Publié le Avr 14, 2009 - 12:05 AM
Vivre ensemble

CMRP - France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 MARS 2009

Compte rendu réalisé par Marie LEMESLE, complété par des notes de divers participants notamment Bernard REBER

Matin



RENCONTRE AVEC LES GROUPES INTERRELIGIEUX
AFFILIÉS OU SYMPATHISANTS



EN GUISE D’INTRODUCTION



La séance est ouverte par le président Ghaleb Bencheikh qui souhaite la bienvenue aux participants à cette « rencontre de l’amitié et de l’engagement des personnes au service de l’Homme et de la Paix » et les invite à un moment de silence pour le recueillement, la prière ou la méditation.
La rencontre est animée par Jean-Pierre Martin que Ghaleb B. remercie tout particulièrement pour son dévouement et son efficacité au service de la CMRP, gratitude partagée par tous les membres, lesquels tout au long de l’année, reçoivent et diffusent des informations interreligieuses grâce au travail de Jean-Pierre, responsable de la communication internet. C’est ainsi qu’une bonne trentaine de groupes sont en lien direct, constituant un réseau véritable, et chacun est d’ailleurs invité à développer cette communication en multipliant comptes-rendus (de conférences, colloques, lectures etc.) et bilans d’actions individuelles ou collectives.
Jean-Pierre M. tient, quant à lui, à souligner le travail remarquable et précieux de Denise Torgemane, webmaster de religionspourlapaix.org, site d’information interreligieuse qui rencontre un franc succès auprès des internautes et contribue largement à la renommée de la CMRP-France.
La rencontre consiste en une suite d’échanges entre les personnes présentes, toutes membres de la CMRP dont plus de la moitié sont impliquées dans l’association au niveau national (Comité exécutif, Conseil d’Administration, Commissions). les unes parlant au nom d’un ou de plusieurs groupes qu’elles représentent, les autres à titre individuel.

INTERVENTIONS DES GROUPES
Groupes excusés : DIRE (Jacques Tranchant à Avignon) et Groupe Interreligieux de Grenoble (Denise Kahn)

ACRIP – Rouen (76) - Abdelkader Bekhedda abdelkader76@hotmail.com
et Marc Venard

Abdelkader B. est le nouveau président de cette association, laquelle se réunit toutes les six semaines. L’ACRIP fait partie d’un collectif d’une quinzaine d’autres associations rouennaises religieuses et non religieuses qui préparent la Journée de la Paix du lundi 21 septembre prochain (peut-être même un week-end en incluant le dimanche 20). Composée de bouddhistes, chrétiens, juifs et musulmans, l’association comporte également depuis son origine des baha’is et les deux représentants de l’ACRIP dénoncent ici les persécutions dont est actuellement victime la communauté baha’ie en Iran. A signaler que le blog de l’association a le vent en poupe, ce qui est porteur d’espoir. Hébergée par le centre diocésain pour un prix modique, l’ACRIP bénéficie également de prêt de matériel de la part de la municipalité ouverte au dialogue avec les religions, notamment dans le cadre de marches pour la paix.

LES AMIS DE LA PAIX - Le Mans (72) - Hilaire Bodin hilaire.bodin@wanadoo.fr
Cette association, qui comprend quarante adhérents et dont la vice-présidente est musulmane, prend le relais de l’Association des Amis de l’Epine, présidée par le P. Jean-Louis Morin et dissoute en 2008. Sur le terrain, elle a participé à une soirée sur le thème d’Abraham (avec le GAIC) ainsi qu’à la célébration du 40 ème anniversaire de la mort du Pasteur Martin Luther King, et elle prépare pour le 21 septembre une marche de la Paix. Hilaire B. explique que ce qui donne de la vie à son association, c’est que depuis plusieurs années ses membres se retrouvent pour passer ensemble le long week-end de l’Ascension, avec partage de la préparation des repas, randonnées et soirées avec itinéraire spirituel. « Les Amis de la Paix » adhèrent pour la 1ére fois à la CMRP (depuis le 7/02/09), dont ils trouvent la vision similaire à la leur (Hilaire B. a beaucoup apprécié le texte de Ghaleb B. publié à propos du conflit au Proche-Orient). Rejoindre un groupe international doit leur permettre d’ouvrir leur esprit sur une position harmonieuse.

CENTRE DE RENCONTRES INTERRELIGIEUSES POUR LA PAIX – Doumérac, près d’Angoulême (16) - Père Higoumène Barsanuphe ouv@club-internet.fr
Situé dans le même hameau qu’un monastère orthodoxe dont le P. Barsanuphe a la charge, le CRIP a débuté pour l’anniversaire d’Assise, le 27 octobre 1998 et depuis quatorze rencontres s’y sont tenues. Le principe de départ était de faire se rencontrer, devant un public, quatre ou cinq représentants de diverses religions, sans intervenir, en leur offrant une sorte de tribune sur un thème introduit par le P. Barsanuphe. En fait, au fil des rencontres, il est apparu que la plupart des religieux (à chaque fois différents) s’attachaient plus à faire découvrir leur religion qu’à dialoguer sur le sujet proposé. D’où actuellement la recherche d’une autre formule, peut-être des tables-rondes. L’été 2008, le Centre a accueilli une exposition de masques Africains, objets de culte de la tradition animiste (présente à Assise) et bien que ce ne fut pas une manifestation interreligieuse, néanmoins ce fut une action en faveur de la Paix, en accord avec la CMRP où l’on s’intéresse à toutes les religions sans se limiter à deux ou trois. Le P. Barsanuphe mentionne également un autre groupe qu’il a créé sur Paris, le Collectif Interreligieux Multilatéral pour la Paix pour dire que faute de moyens financiers, ce groupe n’a actuellement pas d’activités, si ce n’est d’entretenir des relations avec d’autres groupes multireligieux (notamment avec le Groupe CMRP des Sables d’Olonne, les Focolari et la Communauté Sant’Egidio) afin d’agir pour la promotion de la multilatéralité dans l’interreligieux .
Membre du Comité Exécutif de la CMRP, le P. Barsanuphe est responsable également de la Commission Prière et Recueillement pour la Paix de la CMRP.

COMITÉ INTERRELIGIEUX DE LA FAMILLE FRANCISCAINE – Paris - Josette Gazzaniga josette.gazzaniga@club-internet.fr
Le Comité existe au sein de la famille franciscaine depuis six ans. Il comprend six membres catholiques franciscains, un bouddhiste, trois juifs, trois musulmans et un sikh. Depuis deux ans, il collabore avec le GAIC pour la Semaine de Rencontres Islamo-Chrétiennes et dans d’autres cadres. Ses actions se sont multipliées : en 2007, aide aux laïcs désireux d’être acteurs de paix en milieux hospitalier et carcéral ; en 2008, participation dans le domaine de la spiritualité aux côtés du Mouvement International pour la Réconciliation, également à La Maison Verte, Paris XVIIIème, auprès de Stéphane Lavignotte. En 2009, participation à la Journée Mondiale de la Non-Violence. Le Comité participe aussi au Salon Initiatives de Paix ( atelier de calligraphie animé par un rabbin) et mène une action de fond auprès des Jeunes Professionnels désireux d’apprendre à rencontrer l’autre, de se préparer au pèlerinage, d’organiser une Table Ronde sur la paix et la rencontre interreligieuse. Les membres du Comité témoignent en diverses circonstances comme à Lourdes ou en janvier dernier dans une veillée organisée dans l’urgence en réponse au drame israêlo-palestinien. Josette G. désire développer les liens avec la CMRP, notamment pour la constitution d’un réseau de Femmes pour la Paix en France.

LA FONTAINE AUX RELIGIONS – Paris XIème - René Coulon rcoulon@noos.fr (Patrice Obert, excusé)
Depuis une douzaine d’années, René Coulon, paroissien de Saint Ambroise, se forme à l’interreligieux au contact du GAIC et de la Fraternité d’Abraham, et bien sûr de la CMRP. Au sein de la Fontaine aux Religions, il est l’un des acteurs du Tour du Monde des Religions, manifestation annuelle (en mai/juin) dans le quartier pluriculturel de Belleville : soit une marche d’un lieu de culte à l’autre, soit la réalisation d’un Village des religions, soit des animations théâtrales de rue pour interpeller les passants. Par ailleurs, René C. signale l’existence d’une nouvelle association à laquelle il participe, dénommée « Comité Interreligieux pour une Ethique Universelle et contre la Xénophobie », ou « CIEUX » sise à la mairie du XIème, et qui à partir des Droits de l’Homme initie une réflexion sur le thème des voisins (échanges fraternels) localement, mais avec une vocation très étendue comme on peut le voir sur le site de Cieux International.

GROUPE INTERRELIGIEUX – PARIS XVème - Claude Beunardeau claude.beunardeau@wanadoo.fr
Ce groupe s’est formé de façon assez soudaine, il y a quatre ans, entre des chrétiens, des juifs et des musulmans de l’arrondissement. Il organise une conférence annuelle. Depuis cette année, le style a changé puisqu’il s’agit de réunions tournantes, les membres de deux religions étant invités à tour de rôle au culte d’une troisième, ce qui permet de mieux se comprendre mutuellement, ainsi qu’au partage d’un moment convivial pour mieux se connaître. Le groupe comprend maintenant de jeunes asiatiques. D’autre part, au moment des événements de Gaza, une réunion impromptue de prière des trois religions abrahamiques a regroupé quatre cents personnes et trouvé écho dans les médias.
Claude B. qui est également l’un des responsables des activités interreligieuses de l’abbaye de St Jacut de la Mer, en Bretagne, est membre du Comité exécutif de la CMRP.

GROUPE INTERRELIGEUX DE LILLE - Nicole Vernet nicolevernet@free.fr
Au niveau de ses activités, le groupe est toujours centré sur les jeunes et la paix. Des actions ont lieu, notamment dans les petites classes et suscitent des échanges qui profitent au moins autant aux maîtres qu’aux élèves. En ce qui concerne l’actualité interreligieuse, un moment fort été la rédaction et la publication d’un texte au sujet des événements au Proche Orient. Cette prise de position publique a rencontré un important retentissement, d’où ont découlé des tensions individuelles ou communautaires qui ont finalement conduit au report de dernière minute de la conférence publique annuelle, programmée pour le 19 février. Nicole V. exprime son vif regret de n’avoir pu prévenir, pour des raisons techniques, les membres de la CMRP de ce contretemps. Elle indique que par ailleurs le groupe a pris également position au sujet des persécutions des baha’is en Iran.

GROUPE INTERRELIGIEUX POUR LA PAIX - GIP 93 - SEINE-SAINT-DENIS - Philippe Leclerc phleclercq95@aol.com (Denise Montbailly, excusée)
Ce groupe existe depuis dix ans. Constitué d’une cinquantaine de membres, il fonctionne en réseau et organise huit réunions sur l’année ainsi que des débats publics. Actuellement, il rencontre un peu moins d’audience, d’où un questionnement sur son renouvellement et sur ce qu’il peut proposer. Il est bien implanté à Aubervilliers et à Saint Denis, dont le maire a mis en place une Commission des cultes pour permettre à tout administré d’avoir accès à son culte dans des conditions dignes et paisibles. Le GIP 93 est invité à participer à cette mise en place en tant que facilitateur et donc peut jouer là encore un rôle positif, comme ce fut le cas dans le passé en des circonstances de ce type.
Le projet que le groupe voudrait réaliser est l’organisation d’un Prix départemental de la Paix à l’intention des écoliers, d’où des contacts en cours avec l’Inspecteur d’Académie. Bien entendu, il faut définir avec précision les visées de ce Prix ainsi que la mise en place d’un jury compétent. Au niveau du Conseil général, il existe un réseau « Cultures de la Paix » qui regroupe des associations de toutes tailles, institutionnelles ou non, qui se concertent pour monter des activités d’éducation à la paix. Il s’agit de rassembler les initiatives et de leur donner corps.

GROUPE INTERRELIGIEUX POUR LA PAIX – GIP 78 - YVELINES – Philippe Attey phat10w@aol.com (Michel Cardon, excusé)
2008 a vu peu d’activités spectaculaires, mais la continuité de la réflexion sur l’interreligieux menée dans le secteur de Versailles (réunions de prière et collaboration avec le GAIC) et dans le secteur de Saint Quentin en Yvelines/Maurepas. Là le GIP entend mener une activité de présence dans les lycées publics, en commençant par les classes de terminale (travail sur le vocabulaire religieux). Dores et déjà, il intervient à la demande pour répondre aux questions. Dans les secteurs de Saint Germain en Laye et du Pecq, la mise en route d’activités est plus longue.

SOUFFLE ET CHEMINS – Cergy (95) - Denise Torgemane souffleetchemins@yahoo.fr
Cette association, ainsi nommée parce que ses membres ont foi en un seul Souffle, mais constatent qu'il existe plusieurs chemins, comporte une cinquantaine de membres, au sein de plusieurs groupes, dont un de femmes et un groupe d’amitié mixte. La présence de Ghaleb B. à une table ronde sur l’hospitalité a apporté une crédibilité bénéfique tandis que la venue de Bernard Reber a contribué à approfondir le travail entrepris sur le thème " "reconstruction des mémoires, oubli, justice, pardon ?". D’autre part, la commémoration du 90 ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 a donné lieu à une collaboration avec la municipalité et au-delà, sous forme d’appel aux personnes invitées à témoigner des traces (parfois encore très vives) que l’on porte en soi au sujet de la 1ère guerre mondiale. (voir le site internet de l’association : www.souffle-et-chemins ). Le but est de transformer la mémoire des guerres en force de paix. L’expérience montre qu’il est toujours difficile de faire s’exprimer la plupart des membres des religions sur le sujet de la paix. Et pourtant l’on envisage une ouverture du travail des mémoires à propos de l’Algérie, car il ne peut y avoir de paix véritable tant qu’il subsiste non-dits et douleurs. Denise T. signale la référence d’un livre dû au MIR, regroupant des témoignages précieux sur la réconciliation des mémoires, et L’espérance insoumise « Les religions moteurs de réconciliation sociale et politique ». paru aux Editions Nouvelle cité, collection Vie des Hommes
Denise T. est responsable du site internet de la CMRP

TIBHIRINE - Nantes (44) - Jean-Luc Frémon jeanluc.fremon@chu-nantes.fr
(Jacques Hubert excusé)

Cette association qui comprend plus d’une centaine de membres et qui existe depuis une douzaine d’année a vécu une année 2008 assez discrète en comparaison à des années plus fastes. Mais le bilan est néanmoins éloquent. Aux veillées interreligieuses qui ont traditionnellement lieu le 1er mardi de chaque mois, s’ajoute maintenant l’activité de lecture interreligieuse, les 2èmes mardis. Tibhirine a accueilli Jean-Claude Noyé, de la revue Prier, sur le thème du jeûne et est par ailleurs intervenue auprès de lycéens à la demande d’enseignants. Au niveau interne, l’association a demandé à Bernard Reber de l’aider à redéfinir le sens de son action en l’orientant vers des actions concrètes. Il en résulte, par exemple, qu’il serait bon de restructurer certaines commissions En ce qui concerne la communication, un bulletin mensuel est diffusé à deux cents exemplaires, tandis qu’un site internet est en cours d’élaboration. Enfin l’ambitieux projet d’une Maison du Dialogue tient toujours, et des contacts avec la mairie et le conseil général sont en cours. Tibhirine désire renforcer les liens entre différentes associations interreligieuses de France. En ce qui concerne sa région, elle a le projet d’organiser une rencontre de toutes les associations du grand Nantes. Enfin, à noter qu’au moment de Gaza, certaines tensions étaient réelles.

UNION DES ENFANTS D’ABRAHAM - Chambéry (73) - Foudil Benabadji benabadji@orange.fr ; www.memoire-mediterranee.com
C’est l’une des associations de Rhône-Alpes, (avec l’Union des Familles Musulmanes et Les Amis de Tlemcen) au sein desquelles Foudil B. est engagé. Dans l’esprit de la Fraternité d’Abraham, l’U.E.A. organise des conférences et va développer cette activité, avec la production de documents relatifs aux thèmes abordés à distribuer au public moyennant une somme modique. Foudil B. a lui-même traité du chiisme et un colloque avec les baha’is est envisagé. D’autre part, suite aux événements récents du Proche Orient, il a fallu mener des actions de communication auprès de certains publics demandeurs d’avis relatifs aux religions. Parmi les activités associatives, figure la participation à une importante exposition dont l’hôte d’honneur est l’Algérie.
Foudil B. est rédacteur et coordonnateur de la publication de la Lettre de la CMRP, diffusée actuellement surtout par internet pour des raisons financières.


INTERVENTIONS INDIVIDUELLES
Excusé : Jean-François Faba

Saadia Benbelkacen, qui vient d’Epinay sous Sénart (95) et est l’auteur d’une thèse sur un sujet concernant l’interreligieux, s’emploie à agir pour la paix dans sa ville, mais aimerait apprendre et faire plus. Elle assiste à la rencontre en compagnie de son époux.

Monique Bertin, pacifique pèlerine interreligieuse, témoigne, année après année, qu’un membre de la CMRP, même en dehors d’un groupe (elle est isolée géographiquement), est un acteur de paix, là où il est, là où il va.

Brigitte Chevalier, membre du Comité exécutif de la CMRP, représente Religions for Peace au sein de l’UNESCO, à Paris. Cette position lui permet de nouer des contacts et des partenariats, mais seulement au niveau international. Elle met à la disposition des participants un certain nombre de documents relatifs aux processus à mettre en place pour faciliter le dialogue entre religions et cultures.

Norbert Ducrot, lié à la CMRP depuis de nombreuses années annonce qu’il va quitter son conseil d’administration pour laisser la place aux plus jeunes. Actif au sein du Mouvement des Responsables Chrétiens et du GAIC, il a animé le Pèlerinage interreligieux de Paris à Chartres, lequel a compté plus de soixante-dix participants.

Marie-Claude Fuchs, présente à titre personnel, appartient à un groupe œ*****énique parisien du XIVème (paroisse de Plaisance) et est en relations depuis longtemps avec Christiane Gillmann, trésorière de la CMRP.

Laurent Klein, membre de la Commission Enseignement du Fait Religieux, explique qu’en tant qu’enseignant dans l’Ecole publique, il a été sollicité pour intervenir au niveau de la formation des maîtres, dans le cadre du « socle commun des connaissances ». Si le ministère de l’Education Nationale marque un intérêt pour les religions, c’est moins le cas pour les enseignants, un peu crispés sur le sujet, à l’instar de beaucoup de chefs d’établissements assez réticents. Cependant il y a des avancées : la Documentation française réalise une collection sur les textes fondamentaux des religions ainsi que par exemple, sur Abraham. Ce dernier est un cas intéressant parce qu’il permet une démarche pédagogique ouverte : on peut en effet montrer ce qu’il représente tout en tenant compte des sciences et en donnant des pistes. Il faut également travailler sur les représentations que l’on se fait des religions. (A noter un article du dernier n° du Monde des Religions sur l’action de Laurent Klein en compagnie de Mehrézia Maiza)

Marie Lemesle, secrétaire de la Commission Enseignement du fait religieux, est chargée de prendre en notes les interventions de la journée en vue de la rédaction du compte-rendu de l’Assemblée générale.

Christian Lochon, secrétaire général de la CMRP veut témoigner de l’implication de la municipalité de Gênes (Italie) dans l’engagement pour la Paix, dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée (qui regroupe cinq pays européens et cinq pays du Maghreb). Par ailleurs, il donne des cours à la Mosquée de Paris, pour former des imams (1/3 de ses élèves étant des femmes)

Bernadette Le Nouvel, membre du Conseil d’Administration de la CMRP, se définit comme un artisan de paix notamment dans son domaine professionnel hospitalier, poursuit une idée de colloque, sur les thèmes de l’accompagnement et de la fin de vie, qui puisse permettre une réflexion en profondeur sur la place et les enjeux de la laïcité à des moments capitaux de l’existence humaine. Il est également essentiel de développer les formations sur les religions dans le domaine des soins palliatifs, de la gériatrie et dans les périodes de deuil. L’ensemble du projet correspond aux objectifs de la CMRP.

Mehrézia Maiza, présidente des femmes CMRP- Religions for Peace au niveau international, membre du comité exécutif de la CMRP et de la Commission Enseignement du Fait religieux parle de son action dans les établissements scolaires privés et maintenant publics ; lesquels lui demandent de présenter des thématiques religieuses. Le label CMRP est très important, et l’on s’intéresse aux religions en dialogue. Il y a beaucoup de manières d’utiliser les religions, par exemple en partant de la littérature allemande lors d’une intervention conjointe avec Gilles Daudé de la Fédération Protestante et Laurent Klein de la CMRP, au Lycée Sainte Marie de Neuilly. Par ailleurs, Mehrézia M. insiste sur la nécessité de créer des partenariats, comme par exemple avec l’association Asmae de Soeur Emmanuelle qui vient de la contacter sur le thème Diversité et Citoyenneté.

Bernard Reber, membre du Comité exécutif, et enseignant-chercheur s’est investi en donnant des cours à l’Institut International de la Pensée Islamique, dans le cadre de la licence d’études islamiques interdisciplinaires, dont le programme est axé sur le pluralisme interreligieux, notamment dans ses rapports avec la citoyenneté.

Jacqueline Rougé, présidente honoraire de la CMRP et co-fondatrice de la section française de la CMRP, mène des activités essentiellement au niveau européen et international et à l’UNESCO où c’est le niveau mondial qui est concerné.

Guy Feuillère se présente comme enseignant à Paris V dans le domaine de la diversité culturelle. En dialogue permanent avec des étudiants musulmans désireux de parler de Dieu avec des croyants, il tient à dire la joie que ceux-ci lui donnent par ce dialogue.

Richard Zeitoun, membre du Conseil d’administration, a le projet d’élaborer une structure de formation à la paix, destinée aux enfants ainsi que la constitution d’une chorale interreligieuse.



EN GUISE DE CONCLUSION


Petit florilège de paroles de paix et de sagesse de Jean- Pierre Martin, animateur de la rencontre

Il est nécessaire de bien utiliser l’information, dans le respect
de l’engagement des uns et des autres

A moins d’être mandaté, chaque membre ou groupe parle au nom de lui-même et non au nom de la CMRP dont il peut bien sûr se prévaloir
pour donner du relief à ce qu’il dit.

Donner des comptes-rendus des actions à diffuser,
c’est donner des pistes pour les autres

L’important c’est d’exister et de persévérer

Il convient d’avoir la sagesse d’apaiser les esprits.

Chaque goutte d’eau participe à faire la mer

L’objectif essentiel de la CMRP, c’est la paix.





Une date à noter

Le 1er avril aura lieu, à la Sorbonne, à Paris, une conférence de la Ligue des Droits de l’Homme « EXCLUSION DES BAHA'IS DES UNIVERSITES EN IRAN », en rapport avec le procès des sept administrateurs baha’is.

Une demande expresse

En plus des comptes-rendus et communications concernant leurs actions, les participants sont invités à fournir les coordonnées précises de leurs sites et blogs afin qu’on puisse les mettre en liens sur celui de la CMRP.



 
Liens relatifs
· Plus à propos de Vivre ensemble


Article le plus lu à propos de Vivre ensemble:
Transmission des valeurs dans le catholicisme.