Agenda

- Dimanche 19 mars, où que vous soyez et à Paris 4e : Prière et recueillement pour la Paix, garder le silence pendant trente minutes

- Lundi 5 septembre 2016, IMA : début d'un Cycle de 4 conférences de Ghaleb Bencheikh : Mots d'Islam, pour décrypter 4 « mots d’Islam » devenus «valises » voire anxiogènes : Islam, Djihad, Charia, Fatwa. Organisé par la SAIMA ( Société des Amis de l'IMA )- Entrée libre- Réservation.

- à partir du lundi 26 septembre 2016, Paris, ENS 45 rue d'Ulm : Islams de France - Islam public et publics d'Islam. Pièce d'identité demandée.

Foire aux questions

- Pour adhérer : Bulletin d'adhésion ICI (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Publié le Fév 10, 2009 - 02:42 PM
Vivre ensemble


“Lettre Ouverte”
d’un groupe d’Iraniens, universitaires, écrivains, artistes, journalistes et activistes
des Droits de l’Homme, à travers le monde,
à la Communauté Bahá’ie [d’Iran].


Nous avons honte !

Un siècle et demi d’oppression et de silence, cela suffit !

Au nom de la Bonté et de la Beauté,
et au nom des Valeurs humaines et de la Liberté !



En tant que des êtres humains iraniens, nous avons honte de ce qui a été perpétré en IRAN contre vous, les Bahà’is, au cours des 150 dernières années.
Nous croyons fermement que chaque iranien, “sans aucune distinction, de quelque sorte qu’elle soit, notamment : de race, couleur, sexe, langue, religion, opinion politique ou autre opinion”, et aussi “sans égard à l’origine ethnique, sociale, de richesse, de naissance ou autre situation”, a le droit de jouir de tous les droits et libertés contenus dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Toutefois, dès les premiers jours de la naissance de la Foi Bahá’ie jusqu'aujourd’hui, les Bahà'is d’Iran ont été privés de la plupart de ces droits, en raison de leurs convictions religieuses !

Selon des preuves et des documents historiques, dès le début du Mouvement Bâbi, suivi par l’apparition de la Foi Bahá’ie, en Iran, des milliers de personnes – uniquement à cause de leur croyance religieuse – ont été exécutées, victimes du fanatisme et des préjugés. Seulement lors des premières décennies de l’avènement de cette religion, près de vingt mille personnes, parmi ses disciples, ont été assassinées dans les différentes villes de l’Iran.

Nous avons honte de constater que, pendant cette époque, aucune voix ne s’est élevée contre ces tueries barbares !

Nous avons honte de constater que, jusqu’à aujourd’hui, les voix de protestation contre ces crimes épouvantables, aient été peu fréquentes et étouffées !

Nous avons honte, qu’outre la persécution intensive des Bahà'is pendant les premières décennies de la l’histoire de cette foi, au siècle dernier, ce groupe de nos compatriotes, a aussi fait l’objet, périodiquement, d’exactions durant lesquelles leurs maisons et leurs commerces ont été incendiés et détruits, et ses membres ont subi des atteintes à leur vie, à leurs biens et à leur honneur, tandis que, pendant tout ce temps, la communauté intellectuelle, en Iran, est restée silencieuse devant cette tragédie.

Nous avons honte d’avoir été des témoins passifs, durant ces trente dernières années, de la tuerie des Bahá’is, uniquement à cause de leurs croyances religieuses, perpétrée sous une forme “légale” et, de ce fait, plus de 200 Bahá’is ont été ainsi tués !

Nous avons honte qu’un groupe d’intellectuels ait justifié les pressions exercées contre la Communauté Bahá’ie d’Iran.

Nous avons honte de notre silence sur le fait que, après de nombreuses décennies de services rendus à l’Iran, les personnes âgées bahá’ies aient été privées de leur droit à recevoir une pension de retraite !

Nous avons honte de notre silence sur le fait que des milliers de jeunes Bahà'is aient été empêchés d’entrer dans les Universités et autres institutions d’Enseignement supérieur en Iran, et cela uniquement à cause de leurs croyances religieuses et à cause de leur sincérité à avouer appartenir à la Communauté Bahà'ie !

Nous avons honte que, à cause de la conviction religieuse de leurs parents, les enfants baha’is fassent l’objet de dénigrement et d’humiliation dans les écoles et en public.

Nous avons honte de notre silence face à la réalité douloureuse que dans notre pays, les Bahá’is sont systématiquement opprimés et calomniés, qu’un certain nombre d’entre eux sont incarcérés à cause de leurs croyances religieuses, que leurs maisons et leurs locaux professionnels soient attaqués et détruits, et que, également, parfois, les cimetières de ce groupe de personnes parmi nos compatriotes soient profanés !

Nous avons honte de notre silence lorsque nous sommes confrontés à la longue liste noire et odieuse de cas où nos lois et notre système judiciaire, fondamentalement partiaux et arbitraires envers les Bahà'is, ont laminé leurs droits, et de notre silence devant les injustices et les exactions de l’Administration gouvernementale, comme des groupes non-gouvernementaux, envers cette partie de nos compatriotes.

Nous avons honte de tous ces crimes et de toutes ces injustices, et nous avons honte de notre silence devant ces méfaits !

Nous, les signataires de cette lettre, vous demandons à vous, les Bahá’is, et plus particulièrement aux victimes des crimes commis contre les Bahà'is d’Iran, de nous excuser.
Nous ne resterons plus silencieux, dorénavant, lorsque des injustices seront commises à votre encontre.

Nous sommes à vos côtés pour que vous puissiez obtenir tous les Droits contenus dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Que, désormais, l’Amour et la Connaissance remplacent la haine et l’ignorance !

3 Février 2009.

Traducteur : M.Rochan MAVADDAT
Expert-Traducteur pour la Langue persane près la Cour d'Appel d'Aix-en-Provence.

La plupart des médias iraniens sur Internet, ont retransmis le texte originel en persan de cette “Lettre ouverte”, notamment :
http://www.akhbar-rooz.com/news.jsp ?essayId=19278
http://iran-emrooz.net/index.php ?/news1/17445/
http://www.iranpresswatch.org/2009/02/we-are-ashamed/

Liste (incomplète) des Signataires :

1.Abdolalian Morteza, Journalist, CJFE Board of Directors - Canada, Oakville.
2.Abghari Shahla, Professor, Life University – USA, Atlanta
3.Abghari Siavash, Professor, University of Georgia – USA, Atlanta
4.Ahmadi Ramin, Professor, Yale University – USA, Yale
5.Almasi Nasrin, Managing editor of Shahrvand- Canada, Toronto.
6.Bagherpour Khosrow, Poet /Journalist – Germany
7.Baradaran Monireh, Writer/Human rights activist - Germany
8.Beyzaie Niloofar, Play writer/Theatre Director – Germany, Frankfurt
9.Boroumand Ladan, Researcher, Boroumand Foundation - USA, Washington
10.Boroumand, Roya, Executive Director, Boroumand Foundation – USA, Washington
11.Choubine Bahram, Researcher/Writer – Germany, Köln
12.Daneshvar Hamid, Actor/Theatre Director – France, Paris
13.Darvishpour Mehrdad, Professor, Stockholm University - Sweden, Stockholm
14.Djalali-Chimeh Mohammad (M. Sahar), Poète - France, Paris
15.Djanati Atai Behi, Actor/ Writer/Theatre Director – France, Paris
16.Ebrahimi Hadi, Editor-in-chief of Shahrgon, Canada, Vancouver
17.Fani-Yazdi Reza, Political Analyst – USA.
18.Farhoudi Vida, Poet / Translator – France, Paris.
19.Forouhar Parastoo, Artist/Human rights activist – Germany, Frankfurt
20.Ghaemi Hadi Coordinator Int. Campaign for HR in Iran - USA
21.Ghahraman Saghi, Poet /Journalist – Canada, Toronto
22.Ghahraman, Sasan, Publisher/Writer/Journalist – Canada, Toronto
23.Javid Jahanshah, Publisher, Iranian [dot] com – Mexico, Chihuahua
24.Kakhsaz Naser, Political analyst – Germany, Bochum
25.Kalbasi Sheema, Poet – USA, Washington
26.Kassraei Farhang, Writer/Actor – Germany, Wiesbaden
27.Khorsandi Hadi, Satirist – Great Britain, London.
28.Mahbaz Efat, Women rights activist /Journalist– England, London
29.Malakooty Sirus, Classical Guitar Player/ Composer/ Lecturer - England, London
30.Moshkin Ghalam Shahrokh, Actor/Dancer – France, Paris
31.Mossaed Jila, Poet/Writer - Sweden, Göteborg.
32.Mossallanejad Ezat, Writer/Human right Activist, CCVT – Canada, Toronto
33.Parsa Soheil, Theatre Director - Canada Toronto
34.Sahimi, Muhammad Professor, University of Southern California – USA, California
35.Shafigh Shahla, Writer/Researcher – France, Paris
36.Shemiranie Khosro, Journalist - Canada, Montreal
37.Sheyda Behrooz, Literary Critic/Theorist- Sweden, Stockholm
38.Taghipoor Masoomeh, Actor/Theatre Director - Sweden, Göteborg.
39.Tahavori Mohammad, Journalist, USA, MA Cambridge
40.Vahdati Soheila, Human Rights Activist – USA, California
41.Zahedi Mitra, Theatre Director – Germany, Berlin
42.Zerehi Hassan, Editor-in-chief of Shahrvand, Canada, Toronto

Pour se joindre aux signataires, merci de vous adresser aux contacts suivants. La liste sera close le 12 février 2009.

niloofarbeyzaie@gmx.at
shemiranie@yahoo.com

 
Liens relatifs
· Plus à propos de Vivre ensemble


Article le plus lu à propos de Vivre ensemble:
Transmission des valeurs dans le catholicisme.