Foire aux questions

- Pour adhérer : Adhésion - Dispositif spécifique pour 2022 (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Webinaires à revoir
Prières

- Prières des différentes religions ou relatives à l'interreligieux.
En particulier, prières contre le Covid-19 , proposées par les Baha'is de Nice.

Publié le Juin 22, 2002 - 11:14 PM
Vivre ensemble

EN FRANCE
Déclaration de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix
à l'occasion de la journée de refus de la misère, le 17 octobre 1999


REFUSER LA MISÈRE : UN DÉFI POUR LES RELIGIONS


Refuser la misère, vaincre l'exclusion : un défi humain et social. Paradoxe d'aujourd'hui : une solidarité admirable côtoie une exclusion grandissante. Mais au delà du droit des exclus, au delà de la compassion, l'exclusion est aussi un défi pour les religions. Un défi qui se présente sous un jour nouveau : celui de la pluralité religieuse. Les religions se sont souvent opposées, dialogueront-elles pour le relever ?



Nous n'acceptons pas le regard porté sur les plus pauvres qui met en doute, qui culpabilise et qui considère la misère comme une fatalité. Nous n'acceptons pas la concurrence et la compétition économique comme seule règle. Le respect de la personne et l'estime de soi ne se fondent pas sur la réussite sociale et matérielle. L'exclusion commence déjà dans notre façon de voir les personnes et les situations. Nous pensons que la misère n'est pas une fatalité qui nous dépasse.

Les religions nous rappellent avec force la valeur de toute vie humaine, ses potentialités et l'importance de donner de bonnes conditions pour leur réalisation. Elles invitent à porter un regard aimant sur le pauvre, l'exclu, l'opprimé et nous rappellent instam-ment au devoir essentiel de solidarité et de justice. Militants et exclus, en douterions-nous ? Plus particulièrement aujourd'hui, elles nous invitent à une fraternité interculturelle, dépassant les frontières sociales et religieuses.

Les lignes de fracture sont plus nombreuses aujourd'hui : la pauvreté n'est pas seulement matérielle et sociale, elle peut aussi être psychique, culturelle ou religieuse. On jugera nos communautés à la place qu'elles font aux plus fragiles.

Nous nous engageons à oser franchir plus de barrières, à construire des ponts avec ceux que nous ne rencontrons pas habituellement dans notre communauté religieuse, notre quartier, notre ville, et à découvrir la richesse de leur expérience, de leur regard, de leur humanité.

Face à l'exclusion, nous disons notre volonté et notre conviction, à la fois comme individus, comme communautés et dans une démarche interreligieuse commune. Chacun à notre manière nous recherchons force et confiance, imagination et courage pour envisager l'avenir avec celles et ceux qui sont exclus, ainsi qu'avec les responsables sociaux, politiques, religieux, les militants, les citoyens, bref tous ceux qui oeuvrent pour faire reculer la misère et construire la paix.




 
Liens relatifs
· Plus à propos de Vivre ensemble


Article le plus lu à propos de Vivre ensemble:
Transmission des valeurs dans le catholicisme.